• À chacun son la !

    Qui m'aime me suive,

    Je resterai moi...

    Qui me hait m'esquive,

    Qu'on n'en parle plus !

     

    Je suivrai qui j'aime,

    Qui voudra de moi...

    Vous ferez de même,

    Qu'on n'en parle plus !

     

    * * *

     

    Qui me veut m'adopte,

    Sans simulation,

    Ou pour un autre opte,

    Qu'on n'en parle plus !

     

    Je suivrai qui j'aime,

    Sans hésitation,

    Faites donc de même,

    Qu'on n'en parle plus !

     

    * * *

     

    Crains-je de paraître

    Trop ceci, de n'être

    Pas assez cela ?

     

    On ne peut pas plaire

    À toute la terre...

    À chacun son la !

     10295

    « La muse et la plumeCalme et tranquille »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 12 Novembre 2015 à 17:07
    jill bill

    Bonjour Fabrice... Expression usitée par ma mère ce qui m'aime me suive, enfant quand j'étais punie ou qu'on me refusait ceci cela, là je ne la suivais plus... sourire, allez c'est plus sympa d'avoir une cour de sympathisants... même si on ne peut offrir que ce qu'on a et est.... bonne soirée, jill

      • Vendredi 13 Novembre 2015 à 13:08

        Bonjour Jill, c'est vrai qu'être apprécié et aimé, n'importe qui ne peut qu'en être ravi, mais à condition que ce soit réellement sincère. Si les uns et les autres commencent à vouloir que tu sois plutôt comme ci, plutôt comme ça, là tu te poses quand même des questions quant à leurs intentions. Finalement, je me dis qu'il faut prendre les gens comme ils sont, ou passer son chemin, ça évite bien des malentendus. Bonne journée à toi, merci d'être toujours fidèle au poste, à très vite.

        FP

    2
    Etoile
    Jeudi 12 Novembre 2015 à 18:43
    Je dérange
    Comme hommage
    Je ne serai pas
    Indifférente

    On suspice
    Mon mystère
    Quel fleur
    Brode-t-on
    A l'envers

    Je suis
    Comme l'air
    Libre de plaire..
    Ou pas...

    Douce soirée Fabrice..
    Eh bien à moi tu plais...
    J'aime ta nature vraie et généreuse
    Bisous ...bisous
      • Vendredi 13 Novembre 2015 à 13:12

        Coucou Etoile ! Je pense que tu as écrit LE mot : "libre"... Oui, libre de plaire ou non, libre d'aimer ou pas... S'il faut rester soi-même, et accepter les autres tels qu'ils viennent, je ne renoncerai personnellement pas à ma liberté d'être comme je suis. De même qu'on ne peut pas plaire à tout le monde, on ne peut pas non plus s'entendre avec tout le monde. Il n'est pas toujours facile d'assumer ce qu'on est, ce qu'on a à offrir, mais ça vaut le coup.

        Bisous sans faux-semblants.

        FP

    3
    Vendredi 13 Novembre 2015 à 05:39

    On ne peut plaire à tout le monde et forcer sa nature pour maintenir une sphère ne nous apporterait que des joies éphémères, alors restons nous même et laissons nous aimer pour nos différences

    Amicalement

    Claude

      • Vendredi 13 Novembre 2015 à 13:14

        Bonjour Claude ! Comme c'est bien dit, bien envoyé, je n'ai rien à ajouter, je suis en parfait accord avec ton point de vue. Merci.

        Amicalement,

        FP

    4
    Vendredi 13 Novembre 2015 à 06:15

    vendredi 13

    et journée de la gentillesse

    elle est pas belle la vie

    plus croissant café , c'est trop non ??? lol

      • Vendredi 13 Novembre 2015 à 13:17

        Bonjour Edwige ! ^^ ... Bien sûr qu'elle est belle, la vie ! Je ne suis pas superstitieux, mais le croissant et le café, non, ce n'est pas trop, je prends volontiers, merci. On le partage ? Allez, viens, on se pose tranquillement à une terrasse et on refait le monde !!!

        Merci à toi, bises.

        FP

    5
    Vendredi 13 Novembre 2015 à 07:46

    Bonjour Fabrice et merci de votre passage sur mon blog et de votre commentaire, c'est très gentil.

    Je découvre à mon tour votre blog et j'avoue que ces couleurs, cette ambiance feutrée, ces poèmes criants de vérité ont presque faits que j'ai voulu retirer mes chaussure avant d'entrer dans votre monde. On s'y sent bien, on s'y sent chez soi de part le calme des affichages, pas de publicité, pas de décorative qui mangent l'article. Un blog dépouillé de toutes décoration inutiles, juste ce qu'il faut.

    La poésie n'a besoin de rien d'autre que d'elle même.

    J'ai apprécie non seulement la présentation mais les textes aussi.

    Je vous souhaite une très agréable journée

    Bien cordialement

    @lain

      • Vendredi 13 Novembre 2015 à 13:22

        Merci beaucoup, @lain, pour ta gentillesse (on peut se tutoyer, hein).

        Je crois que les blogs sont divers (c'est ce qui est bien) et ressemblent à ceux qui les tiennent. Chacun est comme il est, et a forcément quelque chose à apporter à quelqu'un, libre aux autres de prendre ou pas. 

        Tu peux garder tes chaussures chez moi, et t'installer où tu veux, à ta guise.

        Je te souhaite une excellente journée.

        FP

    6
    Vendredi 13 Novembre 2015 à 08:02
    Chadou

     Bonjour Fabrice..Toujours du bonheur de venir te souhaiter un bon vendredi 13. Comment vas tu ? Moi ça va bien ! C'est un ciel bien gris ce matin ici, et ils annoncent de petit passages pluvieux mais il ne fait pas froid, on ne sais rien changer et il faudra bien s'en accommoder de la fin de l'été indien ! C'est une belle citation et on se sent drôle quand personne ne suit !    Je te fais de gros bisous amicaux...passe une belle journée  ღ   

      • Vendredi 13 Novembre 2015 à 13:30

        Bonjour Chadou, sais-tu que tes apparitions sont toujours comme des rayons de soleils qui percent à travers les nuages ? Ah, des nuages, il y en a aujourd'hui, sur Paris, comme chez toi, finalement (mais tu n'es pas si loin, il faut dire). C'est couvert, il pleuviote un peu, par moment, mais ça reste doux pour un mois de novembre. 

        Pour rebondir sur le sujet du jour, c'est vrai que quand nul ne suit, on se sent bizarre, presque parano, on s'imagine assez vite qu'on est aimé de personne. C'est humain. Une fois ça dit, on retrouve vite sa lucidité et on se convainc qu'il n'est pas possible de se travestir constamment pour être bien vu par Pierre, Paul, Jacques... Ménager la chèvre et le chou, contenter dieu et le diable, ça n'est pas tellement faisable. Restons nous-mêmes, ça nous évitera de nous faire avoir, en plus !!!

        Bisous et bon weekend. Et merci.

        FP

    7
    Vendredi 13 Novembre 2015 à 09:11

    Bonjour,

    Joli poème.
    Dire que nous sommes ce que nous sommes et que  c'est à prendre ou à laisser, j'adhère.

    Bonne journée.

        

     

      • Vendredi 13 Novembre 2015 à 13:34

        Bonjour Rafaël... Oui, chacun est comme il est, n'en déplaise. Effectivement, à prendre ou à laisser. Et ce "qui m'aime me suive" a peut-être quelque chose d'arrogant - reconnaissons-le, mais c'est l'une des meilleures façons de dire qu'on ne se soumet pas - comme un mouton - et qu'on évitera de tricher au maximum. 

        Non, tu n'es pas un mouton, personne ne devrait l'être... (mais il faut croire que ça plaît à certains)

        Merci.

        FP

    8
    Vendredi 13 Novembre 2015 à 09:17

    une sage décision

    9
    Vendredi 13 Novembre 2015 à 14:29

    L'important est d'être original, unique, soi. Et de s'améliorer au contact des autres. Sans vouloir leur ressembler. Bon aprem !

      • Vendredi 13 Novembre 2015 à 17:40

        Bonsoir Lily, voici un parfait résumé de ce qui est essentiel, en effet. Par définition, chacun est unique et rien ne sert de singer qui que ce soit. Le contact avec les autres est primordial. Mais à un moment donné, il faut savoir choisir, et bien choisir. Chose pas évidente du tout. 

        Merci, bonne soirée.

        FP

    10
    Dimanche 15 Novembre 2015 à 17:24

    la terre est remplie de chemins et de routes ... à chacun le sien ... il se peut qu'on se croise aux quatre chemins, qu'on fasse un pas de deux, puis que seul on finisse sa route ... si l'ensemble ne se peut ...

    amitié .

      • Dimanche 15 Novembre 2015 à 18:02

        Ah ! Marie-Claude, ton commentaire résume parfaitement l'histoire des différences. À chacun son la, et j'aurais pu ajouter qu'un la, bien joué, peut parfaitement s'accorder avec d'autres notes pour former un accord parfait, qu'il soit majeur, mineur ou autre. Chacun va de sa petite musique, et parfois, on assiste à une joyeuse cacophonie qui donne envie de chanter.

        Amicalement,

        FP

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :