• Cherbourg

    Te verrai-je un jour à Cherbourg ?

    Un jeudi ? Peut-être un dimanche ?

    Te rencontrerai-je tout court ?

    Dans ton chez toi, face à la Manche ?

    Dans mon chez moi, près de Beaubourg ?

     

    Depuis le temps que nos échanges

    Ont dépassé leurs premiers pas,

    Que nous préparons les vendanges

    De cet amour qui ne sort pas

    De ses atermoiements étranges...

     

    Le chat court après la souris,

    Dans l'oreillette ou sur les touches ;

    Je te regarde, tu souris,

    Un écran sépare nos bouches,

    Les baisers sont dits ou écrits.

     

    Il faudrait taire sur commande

    Ces longs roulements de tambour,

    Avant la moindre réprimande !

    Te verrai-je un jour à Cherbourg ?

    Quelquefois, je me le demande...

    11536

    « Mais oui, mais oui, mignonne !L'autostoppeur errant »