• Cherbourg

    Te verrai-je un jour à Cherbourg ?

    Un jeudi ? Peut-être un dimanche ?

    Te rencontrerai-je tout court ?

    Dans ton chez toi, face à la Manche ?

    Dans mon chez moi, près de Beaubourg ?

     

    Depuis le temps que nos échanges

    Ont dépassé leurs premiers pas,

    Que nous préparons les vendanges

    De cet amour qui ne sort pas

    De ses atermoiements étranges...

     

    Le chat court après la souris,

    Dans l'oreillette ou sur les touches ;

    Je te regarde, tu souris,

    Un écran sépare nos bouches,

    Les baisers sont dits ou écrits.

     

    Il faudrait taire sur commande

    Ces longs roulements de tambour,

    Avant la moindre réprimande !

    Te verrai-je un jour à Cherbourg ?

    Quelquefois, je me le demande...

    11536

    « Mais oui, mais oui, mignonne !L'autostoppeur errant »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 23 Septembre 2016 à 00:38

    Bonjour Fabrice, je connais Cherbourg pour y être allée en 2009... Cherbourg, ses parapluies, entre autres... Ah faudra vous décider vous deux, là-bas ou à Paris, qui fera le premier pas... qui coûte dit-on, je vois ça, d'ici-là bonne nuit, fais de beaux rêves encore, bises

      • Vendredi 23 Septembre 2016 à 15:22

        Bonjour Jill,

        Je crois que tu as raison, le premier pas est toujours le moins aisé. Mais plus que pour les rencontres directes, celles en virtuel semblent s'étendre dans la durée avant de conclure pour de bon. On vit dans un monde où les moyens de communication permettent TOUT, et pourtant, la timidité reste au top, et la barrière des écrans, contrairement à ce qu'on aurait pu penser, ne facilite pas forcément toutes les concrétisations. Mais il faut y croire, et tout ira bien, dit-on.

        Merci à toi. Très belle poursuite de cette journée. BISES.

        FP

    2
    Vendredi 23 Septembre 2016 à 06:25

    pas mal de ces amours nés sur le net ont une longue vie dans la réalité, ce ne sont plus les bals populaires de mon époque qui initient à l'amour, ce sont ces fils tendus des réseaux dit sociaux qui repeupleront la France  ...

    amitié .

      • Vendredi 23 Septembre 2016 à 15:25

        Bonjour Marie-Claude,

        Je me vois mal te contredire, alors que ma plus belle (et plus longue) histoire d'amour était née sur la toile avant de se poursuivre...sous le ciel de Paris, dans la réalité des cœurs et des corps complices. Peu importe l'époque, la façon, la manière, le moyen, pourvu que l'humain tombe encore amoureux, et comme ça fait pleinement partie de sa nature, les histoires d'amour ont de beaux jours devant eux. Les ruptures, c'est une autre histoire, ça... (et ça a toujours existé !).

        Merci à toi. Bises.

        FP

    3
    Vendredi 23 Septembre 2016 à 06:46

    si tu me croise à Cherbourg

    c'est que je me suis égarée

    à poursuivre un calembour

    perdue dans mes pensée

    me suis trompée à un carrefour

    le temps de me rassembler

    je pourrai te dire bonjour

    hihi

    je suis ici

    bonjour Fabrice

      • Vendredi 23 Septembre 2016 à 15:28

        Bonjour Edwige,

        Ah, mais c'est sans compter sur les mystères de l'amour, qui parfois, peuvent conduire ceux qui en sont victimes sur les routes les plus inattendues !!! D'accord, tu as ton prince et (il me semble que) tu l'aimes, donc tu te dis que ça ne risque pas de t'arriver de t'éparpiller loin de ta maison, mais, tu sais, quand ces choses-là arrivent, résiste-t-on toujours ? Hihihi...

        Je sais que tu es là (enfin, là-bas...), je te salue d'ici, bises.

        FP

    4
    Vendredi 23 Septembre 2016 à 06:54
    ZAZARAMBETTE

    Coucou Fabrice,

    Ne désespère pas, les amours virtuels deviennent quelques  fois réelles et heureuses !

    Bises et bon vendredi !

      • Vendredi 23 Septembre 2016 à 15:30

        Coucou Zaza, 

        Oh oui, comme je l'ai dit à Marie-Claude, j'en sais quelque chose. En fait, je n'aime pas vraiment le mot "virtuel" dans pareil cas, car le cœur, lui, n'aime jamais en virtuel, il aime ou n'aime pas, c'est tout. 

        Bises et bon vendredi de même. Merci.

        FP

    5
    Vendredi 23 Septembre 2016 à 09:00
    Chadou

     ♥ Bonjour Fabrice..Mon petit passage sur ta page, juste pour le plaisir de te rendre une petite visite et te souhaiter un bon vendredi..Ne désespère pas l'ami, j'ai des amis qui ont fini par se rejoindre avec autant de distance.Bisous en pagaille mon ami    

                               

      • Vendredi 23 Septembre 2016 à 15:32

        Bonjour Chadou,

        Oui, la distance qu'imposent parfois les rencontres sur Internet peut même être plus longue que celle d'un Paris-Cherbourg. Il me vient l'exemple d'un ami qui, ainsi, a pris comme ça l'avion pour Montréal, et n'en est pas revenu... Comme quoi !

        Merci à toi. Bisous parisiens (et ensoleillés) pour toi.

        FP

    6
    Vendredi 23 Septembre 2016 à 09:46
    LADY MARIANNE

    bien pensé !!
    il va falloir qu'ils franchissent le cap ! même si patience et longueur de temps --
    encore bravo pour ton aisance avec les mots -
    bises amicales-

      • Vendredi 23 Septembre 2016 à 15:36

        Bonjour Marianne,

        Je crois que la distance éprouve davantage la capacité à faire confiance. D'emblée, elle est considérée comme un frein, du moins un obstacle. Il ne me semble pas faux de penser qu'une fois le cap franchi, on est fixé. Soit c'est "on en reste là", soit c'est "qui de nous deux déménage ?"... J'aime les histoires d'amour, peut-être parce qu'elles ont toujours un petit côté impossible, et parce que je dois être un sentimental... 

        Bises amicales de même, merci. Bon weekend.

        FP

    7
    Vendredi 23 Septembre 2016 à 11:25

    les hommes c'est toujours pressés......................................je plaisante

    je ris.......mais je me moque pas cher Fabrice.......

    bon, tu as réussi à me faire rire ce matin......c'est déjà une bonne chose poète.....

    bon week end

    ps: Cherbourg n'est pas loin de Beaubourg.......

      • Vendredi 23 Septembre 2016 à 15:40

        Bonjour Danielle,

        Oh tu sais, les femmes ne sont pas en reste ! Elles grimpent à l'échelle (au rideau, pas forcément) de plus en plus dès le premier soir, hein ! Mais ça, c'est pour du sexe... Pour l'amour, c'est différent quand même, aussi bien pour les hommes (n'en déplaise) que pour les femmes. Il n'empêche qu'une histoire d'amour ne peut pas se vivre ad vitam aeternam par procuration et à travers écrans et téléphones interposés. L'amour, ça se touche, ça se hume, ça se respire... 

        Bises à toi, bel après-midi. Merci.

        FP

    8
    Vendredi 23 Septembre 2016 à 11:41

    Cherbourg, je ne connais pas.......Je connais le film, la chanson......

    Mais chaque ville à son charme et chacune peut être la ville d'un Amour........

    J'te fais plein t'  tis bisous .....virtuels..

      • Vendredi 23 Septembre 2016 à 15:42

        Coucou Ghislaine,

        Et surtout, l'amour, tu connais ! Je veux dire, celui qui n'a pas de fin. Et rien que pour ça, es-tu consciente qu'on peut t'envier ? 

        Bisous d'un ami automnal (virtuels, forcément). Merci.

        FP

    9
    Vendredi 23 Septembre 2016 à 11:43

    Bonjour Fabrice

    J'ai presque envi de dire oubli ton parapluie ^^

    Si la rencontre se passe mal, les larmes se confondront avec le temps 

    Et si tout se déroule comme tu le souhaite il aura assez de chaleur pour les faire fondre, tes larmes de joie

    C'est pas très ... Hein ? 

    Je ne savait pas que l'amour pouvait cautionner la prévention routière :-)

    Pour un petit clic tu peut t'attendre à une grosse claque (mais non, je plaisante)

    Fonce

    Passe une Excellente Journée 

      • Vendredi 23 Septembre 2016 à 15:48

        Bonjour RK,

        Bien sûr que j'ouvre le parapluie ! Il faut sortir couvert, surtout en automne ! Hahaha...

        Si ça se passe mal, il n'y aura pas forcément de larmes, des fois, ça peut être du soulagement du style "ouf, elle était plus belle sur Skype et plus intéressante en virtuel"... (Bon, je caricature un peu là...). La grosse claque n'est pas impossible... (quand on passe par Internet, mieux vaut être conscient d'un maximum de probabilités). Cependant, le meilleur conseil qu'on peut donner à quelqu'un, quand l'amour tend une perche, c'est encore "fonce"... Tu es donc de bon conseil.

        Mais l'amour cautionne bien des choses insoupçonnées, tu sais ! Et même davantage encore... Quand on dit que l'amour peut rendre fou, je crois que c'est une réalité... (mais le "vieux" breton que tu es doit déjà le savoir, ça winktonguesmile)

        Bel après-midi, kenavo.

        FP

    10
    Vendredi 23 Septembre 2016 à 17:53

    désolée pour toi

    j'ai grignoté tout le paquet

    en commençant par les coins de chaque biscuit

    c'était bon , ça sentait l'enfance pour moi aussi !!!

      • Vendredi 23 Septembre 2016 à 18:03

        Ah ! Je crois qu'on a tous fait pareil avec les petits beurre... En commençant par en grignoter les quatre coins, puis les dents des quatre côtés, en savourant malicieusement, avant de s'attaquer au coeur !!! Hihihi... Tu as bien fait de vider tout le paquet avant que je ne passe en premier, tu n'en aurais pas eu une miette ! he (Ra la la ! On est grave, quand même !!!)

    11
    Vendredi 23 Septembre 2016 à 22:51

    Coucou Fabrice

    Je n'ai pas connu ce style de rencontre virtuelle, mais je me demande à quel point on arrive à une relation "réelle" sur du virtuel ?

    J'imagine que, seul(e) derrière son écran, on doit fantasmer grave sur l'autre... avec nos attentes les plus folles, nos projections inconscientes,....

    Mais le jour de la rencontre réelle, la personne dans toute sa réalité, doit être forcément "autre" que celle fantasmée sur le virtuel.... le décalage doit être impressionnant, perturbant ! Finalement, comme pour une première rencontre ...

    J'imagine ce décalage ! Est il source d'une grande déception ? Est il (elle) à la hauteur de notre attente ?

    DE plus, l'odeur, les hormones, le texture de la peau, la transpiration, "l'aura" ... jouent un grand rôle : et doivent engendrer un choc émotionnel ...

    holàlà ! trop compliqué pour moi !

    Bon courage Fabrice

    Bisous

      • Samedi 24 Septembre 2016 à 00:25

        Luciole,

        Il y a du vrai dans ta perception de ce que pourrait être une cyber-rencontre (j'emploie le conditionnel car tu précises que tu n'as jamais vécu cela). Je crois néanmoins que l'on peut avoir plus qu'une idée de la vérité de l'autre à condition que chacun ne joue à n'être que soi-même, pas un personnage. La tentation de tricher est grande quand on se sent protéger par les écrans interposés, mais tricher ne mènera à coup sûr qu'à des déceptions. Autant donc jouer franc jeu dès le départ. Après, il faut éviter de tergiverser, ne pas chatter pendant des mois, sous prétexte que Skype peut faire patienter. C'est faux ! Comme je l'ai dit (mais tu l'as écrit aussi à ta façon), l'amour a besoin de toucher, de sentir, d'un contact concret, pas d'une image restituée par la froideur des pixels. 

        Je te souhaite un excellent weekend. Merci de ta visite. Bisous.

        FP

    12
    Samedi 24 Septembre 2016 à 07:55
    Chadou

    Bonjour Fabrice, le jour c'est levé avec son habit de fête, le ciel est tout bleu, les premiers rayons du soleil vont m'accompagner pour te faire un petit coucou plein d'amitié, j'espère que tu as passé une bonne nuit et que tu vas bien, moi, je vais pas trop mal, même qu'il fait un peu frais, mon samedi sera calme, je n'ai rien de prévu, que ta journée soit belle, je t'embrasse avec tendresse ♥

      • Samedi 24 Septembre 2016 à 16:00

        Bonjour Chadou,

        Ah oui, il fait plus frais, automne oblige ! Mais à l'heure où je te réponds, grand soleil sur Paris. Avec un peu de vent, mais rien de méchant. 

        Samedi tranquille également, par ici. 

        Merci de ta visite matinale ! Bisous.

        FP

    13
    Samedi 24 Septembre 2016 à 12:41

    coucou Fabrice

    si tu pourrais me voir à Chrebourg

    mon  fils est étudiant et à un logement

    donc on y va souvent!!  mais ce n'est pas moi que tu veux  voir mdr

      et si un jour tu t'y aventures monte vers la Hagues c'est si beau , et plus encore  c'est si beau et encore sauvage,

    c''est mignon mdr

     bon we

     bisous normands

      • Samedi 24 Septembre 2016 à 16:03

        Coucou Fruita,

        Je ne connais absolument pas Cherbourg, pas davantage la Normandie, en vérité (ce qui peut paraître étrange pour un parisien)...

        Je rectifie : c'est le narrateur, ici, qui voudrait voir une personne en particulier. Moi, je ne serais pas contre l'idée de te croiser là-bas, on prendrait un verre, face à la Manche, ça pourrait être sympa, non ? Et puis, comme tu sembles bien connaître les lieux, même pas besoin d'acheter un guide de poche ! hahaha...

        En tout cas, merci, et bon weekend de même. Bisous.

        FP

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :