• Comprenne qui pourra !

    Choisy-le-Roi, Bourg-la-Reine,

    Et puis... Jouy-en-Josas.

    Tu t'en reviens de Lorraine,

    Sans sabots, mais plein aux as !

     

    Comment as-tu fait fortune

    En pays messin, comment ?

    D'où tiens-tu toute la thune

    Que tu claques si gaiement ?

     

    Tes trois maisons franciliennes

    Brillent aux yeux des voleurs

    Qui tournent comme éoliennes

    Autour de tes chiens hurleurs ;

     

    Pas pour du vent, qu'ils s'échinent

    À manigancer leur plan !

    Ils rôdent, flairent et chinent...

    Si tentant est ton brelan !

     

    Comment as-tu fait fortune,

    Mystérieux Cadet Roussel ?

    Ah... Cette manne opportune...

    Le prêtre en perd son missel !

     

    Trois superbes pied-à-terre,

    N'est-ce pas un peu beaucoup,

    Quand on est célibataire

    Sans la moindre corde au cou ?

     

    Choisy-le-Roi, Bourg-la-Reine,

    Et puis... Jouy-en-Josas.

    Mémé demande, à la traîne :

    Mais qui donc est ce Josas ?

     

    Pépé, taquin, de répondre :

    Bah, c'est le bouffon du roi...

    Cadet Roussel va lui pondre

    Trois œufs d'or au bon endroit !

    12387

    « Vivement l'orage !Tu verras »