• Déjà lundi

    Déjà lundi...

    Et l'affreux réveil me chatouille

    L'oreille avec l'écouvillon

    Qui change mon rêve en citrouille...

     

    Déjà lundi...

    Et son aube mal habillée,

    Qu'on dirait une vraie souillon,

    À mon chevet, agenouillée...

     

    Déjà lundi...

    Et ses mauvais tours dans la manche ;

    Adieu le joli papillon

    Aux ailes bleues, adieu dimanche...

     

    Déjà lundi...

    Et la voix d'un nouveau régime,

    Hier encor, vague brouillon,

    Qui me chante sa pantomime...

     

    Déjà lundi...

    Et l'agenda qui me ramène

    Dans la ronde d'un tourbillon

    Chargé des plans de la semaine...

     

    Déjà lundi...

    Et ses soucis qui me saisissent,

    L'un après l'autre, au court-bouillon,

    Quand les vacances se finissent...

     

    Déjà lundi...

    Et les premiers pleurs de novembre

    Perlant sur Viry-Châtillon,

    À l'heure où tu quittes ma chambre...

     

    À vendredi ?

     10235

    « Tu mentirasSur ma joue »