• Elle, que j'aime

    Ma mer est l'amante insoumise

    Qui s'acoquine avec les ports,

    Lesquels se mouillent la chemise ;

    Elle les force à des rapports

    Faits de ses caresses houleuses

    Et de ses ires fabuleuses.

     

    Ma mer supporte les bateaux

    Que ses embrassés lui destinent,

    Certains, gros comme des châteaux,

    Qui la poissent, qui la piétinent...

    Quand lui prend une humeur de chien,

    Elle en avale un, l'air de rien.

     

    Ma mer ne connaît plus son âge,

    Mais elle a celui de ses eaux ;

    En vieille morue, elle nage,

    Sans même compter les oiseaux

    Qui tourniquent au-dessus d'elle

    Depuis toujours, à tire-d'aile.

     

    Ma mer ne porte rien l'hiver

    Qu'un voile de dentelle fine,

    Ni gants, ni pantoufles de vair...

    Sa peau, jamais, ne se confine

    Dans les carcans du vêtement ;

    Elle s'ondule librement.

     

    Ma mer, vamp en rut déchaînée

    Face aux phares en érection,

    A des allures de traînée

    Qui lèche avec délectation

    Leur virilité fanfaronne,

    Sauf que c'est elle la patronne.

     

    Ma mer, coupez-lui donc le son,

    Vous serez réduits au silence ;

    Allez lui noyer le poisson,

    Et vous boirez votre insolence

    Par tasses pleines de son sel,

    Non de nectar ou d'hydromel !

     

    Ma mer sait être calme et bonne

    Avec les enfants du soleil ;

    Deux mois par an, elle s'abonne

    À leur engouement sans pareil,

    Leur offrant, par ses yeux turquoise,

    Le tendre oubli des ciels ardoise.

     

    Ma mer se cache pour pleurer,

    Se retire en son vague à l'âme

    Qu'à la lune elle part narrer,

    Puis, remonte tout feu, tout flamme,

    Écumer à nouveau les lits

    De ses fiancés trop polis.

     

    Ma mer m'attrape par la Manche,

    En me disant : Paris, Paris...

    Toujours Paris ! Pour être franche,

    J'aimerais être une souris

    Pour y voir comment des mouettes

    Font sans moi... Que des girouettes !

     

    Ma mer, entend-elle vraiment

    Tous les appels mis en bouteille

    Que je lui lance ouvertement,

    Ou n'aurait-elle qu'une oreille

    Sélective, elle qui nourrit

    Sans distinction, a priori ?

    12277

    « Les casserolesFerréol, pêcheur d'elles »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 26 Mars à 11:12

    C'est ... magnifique ! Je retrouve dans ce poème beaucoup d'éléments celtiques, mais aussi des strophes qui auraient pu être chantées par Jacques Brel, et de ma part ce n'est pas un mince compliment !

    Bravo, et merci.  LOIC

      • Lundi 27 Mars à 08:38

        Bonjour Loïc,

        Ta référence à Brel me ferait presque rougir à la fois de plaisir et d'humilité... Parce que c'est un chanteur que j'écoute beaucoup, il n'est pas impossible qu'il y ait çà et là des influences, je le reconnais volontiers (comme par exemple le terme "morue", terme souvent employé par lui).

        Alors, merci pour le compliment, qui, c'est certain, me va droit au cœur. Cela dit, on ne saura jamais si Brel aurait accepté de chanter mes mots (il n'en aurait pas eu besoin, en tout cas), alors, je vais garder la tête froide wink2

        Bon lundi, belle semaine.

        FP

    2
    Dimanche 26 Mars à 11:29
    LADY MARIANNE

    Je confirme ! magnifique !! digne des grands comme d'hab-
    bravo que c'est beau-  tout y est énoncé- un joli conte de dame nature bien mené-
    bisous !

      • Lundi 27 Mars à 08:41

        Bonjour Lydie,

        Je pense que j'aurais pu rajouter une ou deux strophes, mais peut-on réellement être totalement exhaustif lorsqu'on aborde ce type de sujet ? À moins de produire un texte fleuve... (et celui-ci est déjà assez long, je pense).

        Merci à toi. "Digne des grands", je ne sais pas, je te laisse la responsabilité de ces propos, mais ton enthousiasme me fait évidemment plaisir yes

        Beau lundi à toi, bisous.

        FP

    3
    Dimanche 26 Mars à 11:39
    eMmA MessanA

    Un très grand bravo, Fabrice, pour cette poésie en magnifique hommage à la mer.

    J'imagine Arno, avec sa voix de chair et de sang, chantant une grande partie de ce texte en flux et reflux des passions des hommes.

    Je suis absolument envoûtée, d'autant que le merveilleux port d'attache de Paris et son arsenal n'est pas loin.

    Merci pour ce voyage sur tes flots.

    Bon dimanche.

    eMmA

    PS : ton nouveau fond d'écran est ravissant

      • Lundi 27 Mars à 08:49

        Bonjour eMmA,

        On me parlait de Brel plus haut, cette fois, tu m'évoques Arno... Je n'aurai pas fini de mourir d'en rougir...

        Les mots, j'en suis amoureux, j'essaie de les manier avec le plus grand respect possible, si à la sortie cela donne un texte qui parle à ceux et celles qui lisent, ça ne peut bien sûr que me ravir. Pour cela, merci, et c'est un plaisir pour moi.

        Si je comprends bien, par ce dimanche printanier et ensoleillé, hier, tu étais dans notre capitale. J'espère que tu en auras apprécié le séjour.

        Très belle semaine à toi. Bises.

        FP

    4
    Dimanche 26 Mars à 12:29

    Bonjour Fabrice, ah elle ne peut que recevoir fièrement tes mots, rougissant même, telle une jeune fille qu'elle n'est plus... yes cette mer bonne mère en été, se faisant pardonner l'hiver... en pull-over !  Merci, heureux dimanche, bises de jill

      • Lundi 27 Mars à 08:53

        Bonjour Jill,

        Ah non, ce n'est plus une jeune fille, mais elle ne fait pas son âge, quand même ! C'est marrant, elle ne vieillit même pas, elle est toujours pareille... (pendant que nous, jour après jour, on "décline" irrémédiablement hahaha)... Quant à la voir en pull-over... Le jour où ça arrivera, tu m'appelles ? winktongue

        Merci à toi. Belle semaine, belle journée.

        FP

    5
    Dimanche 26 Mars à 12:37

    Coucou Fabrice,

    C'est beau et bien rimé, j'adore ! La mer me manque aussi et j'ai hâte de retourner pour une petite huitaine sur mon île vas l'une de mes filles et ses petits.

    Bises et bon dimanche

      • Lundi 27 Mars à 09:01

        Coucou Zaza,

        J'en déduis donc que tu n'es pas actuellement sur ton bord de mer, comme je te comprends. En ce qui me concerne, il y a bien longtemps que je ne vois plus la mer de façon quotidienne, à vrai dire, ça remonte même à mon enfance... Bon, c'était l'océan, mais, ne chipotons pas, hein ! happy

        Bises à toi, bon séjour où tu es (j'espère que tout va bien), belle semaine. Et merci.

        FP

    6
    Dimanche 26 Mars à 15:02
    Un très très beau texte, sensible, comme souvent, et pour moi, c'est une qualité. Avec cette mer, je suis dans la zone de balancement des marées, une fois mer, et je deviens marin, une autre fois mère, et mon cœur entre en enfance.

    J'aurai pu dire le flux et le reflux me font marrer, marée, mais de moi loin l'idée de sourire. Ou alors avec subtilité, une nouveauté pour moi :-))

    Me faut aller à la rencontre de ton écrit, sur qu'il ne m'a pas tout dit.
    Amicalement. Yann
      • Lundi 27 Mars à 09:05

        Bonjour Yann,

        Cela me touche que tu aies souligné le rapport Mer/Mère... Car en effet, on peut voir aussi ce côté maternelle dans la mer. Je parle notamment des "enfants du soleil", qui sont un peu les siens, dont elle s'occupe en tout cas l'été. 

        J'aime aussi tes jeux de mots marrer/marée, et tu as parfaitement le droit de sourire avec subtilité, bien que je ne sois pas certain que ce soit totalement nouveau pour toi wink2

        Quant à savoir si le texte t'a tout dit ou non, je crois, et c'est valable pour n'importe quel écrit, qu'on a toujours à découvrir à travers les lignes, à chaque relecture, mais je ne suis pas là en train de t'inviter à venir relire sans arrêt. 

        Merci beaucoup à toi, très amicalement.

        FP

    7
    Dimanche 26 Mars à 18:39
    Bonjour Fabrice. Très beau poème en l honneur de la mer qui peut ensorceler ou engloutir. Bonne soirée
      • Lundi 27 Mars à 09:07

        Bonjour écureuil bleu,

        Oui, la mer est fascinante, elle ensorcèle, elle engloutit aussi, elle caresse, elle embrasse, elle donne froid, elle te fait boire la tasse, etc. La mer, on peut en dire tellement... 

        Belle journée à toi, merci.

        FP

    8
    Lundi 27 Mars à 03:02

    re-bonsoir Fabrice ...

    La mer dans tous ses états ! ...

    Tantôt affolante, complaisante, attachante ... tantôt insolente, violente, indécente quand ses vagues enivrantes viennent chuchoter  ou bien chahuter ses mots qui ensorcèlent.

    J'aime la regarder, et je me plais à imaginer que lorsqu'elle se retire, à l'abri des regards, c'est le ciel qui lui  fait l'amour ...

    Ton poème est de toute beauté ... je dirais que c'est un superbe hymne à la mer ...

    Merci Fabrice ... (j'espère que tes bouteilles  arriveront à bon port wink2 )

    Bonne nuit ... au son des vagues qui murmurent ...

      • Lundi 27 Mars à 09:12

        Bonjour Kprice,

        J'aurais pu partir des adjectifs que tu cites pour écrire. Parce qu'ils sont bien trouvés et évoquent parfaitement le caractère de la mer. Et encore, on peut même aller jusqu'à ajouter "assassine", "tueuse", "mortelle"... Bref ! Comme tous les éléments de la nature, elle a toutes les facettes, on peut s'en faire autant une amie qu'une ennemie. Il faut toujours rester humble face à elle, parce que c'est elle qui dicte sa loi quand on la prend. Comme dit la chanson de Renaud, "c'est pas l'homme qui prend la mer, c'est la mer qui prend l'homme".

        Quand la mer se retire, on peut imaginer des tas de choses. Dans ce cas, je la vois pudique, cachant ses larmes ailleurs, là où tu la vois lascive, s'offrant au ciel, à la ligne de l'horizon. Et c'est intéressant de confronter nos différents points de vue, n'est-ce pas.

        Belle journée, merci beaucoup.

        FP

    9
    Lundi 27 Mars à 07:55
    Chadou

    Bonjour Fabrice , il est magnifique ton poème tu parle tellement bien de la mer ! Bravo mon ami  !

    Ici c'est une journée qui a bien commencer avec le beau soleil j'espère qu'il nous restera toute la journée!! Merveilleuse journée a toi...et aux tiens ! Gros bisous mon ami  ♥

                                          

      • Lundi 27 Mars à 09:17

        Bonjour Chadou,

        Cela me fait plaisir que tu dises que je parle bien de la mer. Je ne m'en cache pas, je l'aime (comme le titre le dit), alors j'espère en parler avec le plus grand respect. Sans toutefois nier qu'elle a aussi ses mauvaises humeurs, elle est un peu lunatique, la mer, finalement. Mais elle est comme ça, et il faut la prendre comme elle est.

        Les belles journées ensoleillées, et douces, devraient, si j'en crois le bulletin météo, perdurer jusqu'en milieu de semaine, alors, profitons-en un maximum ! Même si l'on est obligé d'aller au bureau, l'essentielle est de savoir capter sa lumière à sa juste valeur (ne pas trop tirer le rideau ou baisser le store, par exemple).

        Je te souhaite un excellent lundi, une belle semaine. Bisous à toi. Et merci.

        FP

    10
    Lundi 27 Mars à 18:41

    Lamer, éternelle source d'inspiration, elle a aussi donné à Moustaki sa carte de visite pour l'inviter à voyager ;-)

    Ton texte est magnifique et tu fais là une superbe déclaration d'amour à celle qui me manque tellement. Merci

    Bonne soirée

      • Lundi 27 Mars à 22:48

        Bonsoir croc,

        Ah ! Je ne connais pas cette chanson de Moustaki que tu évoques, mais je vais la chercher et l'écouter.

        Déclaration d'amour, oui, c'est le moins que l'on puisse dire me concernant à propos de la mer. Et quand on l'aime, alors qu'on n'a pas le loisir d'en profiter comme on veut (parce qu'on vit loin d'elle), c'est sûr qu'elle manque.

        C'est moi qui te remercie. Belle soirée de même.

        FP

    11
    Lundi 27 Mars à 18:52

    On se laisse porter par tes mots une fois de plus cher Fabrice , merci pour ce voyage poétique

      • Lundi 27 Mars à 22:49

        Chère Joëlle,

        Je te remercie. Content d'avoir pu, le temps de quelques strophes, t'emmener en voyage au bord de la mer. C'est un peu comme quand on contemple tes peintures, car j'ai vu que certaines d'entre elles évoquent aussi ce sujet.

        Belle soirée.

        FP

    12
    Lundi 27 Mars à 19:14

    Je suis épaté par cette lecture !

    Quel talent....

    Merci Fabrice.

    Michel

      • Lundi 27 Mars à 22:51

        Bonsoir Michel,

        Oh je t'en prie, c'est moi qui te remercie. 

        Nous n'avons pas la mer, toi et moi, à Paris, mais nous avons un autre point commun, je suppose : nous l'aimons de la même manière. Je n'ai pas le talent de photographier, sinon, j'aurais pu proposer en accompagnement quelques clichés. 

        Bonne soirée à toi, merci encore.

        FP

    13
    Mardi 28 Mars à 00:16

    bel hommage à la mer comme su le faire Charles Trenet

      • Mardi 28 Mars à 12:15

        Bonjour Gérard,

        À toi qui es très occupé, je lance un grand merci pour avoir pris de ton temps et être venu t'arrêter quelques instants sur ces lignes. Trenet était un grand, je m'en sens d'autant plus honoré par ton commentaire. Merci. Et belle journée.

        FP

    14
    Mardi 28 Mars à 18:54

    Bonsoir Fabrice

    Je me suis régalée dans ton écrit, c'est d'une justesse incroyable...A travers ton écrit je voyais une femme... la femme depuis l'aube des temps...Félicitations.

    Merci pour ton soutien, j'espère oui que le traitement fonctionne bien pour mon mari, car depuis quelques semaines ça été très difficile. L'espoir est au bout !

    bonne soirée

    bisous mon ami

      • Mercredi 29 Mars à 09:35

        Bonjour Arlette,

        Ton commentaire me fait bien plaisir, en ce sens que tu évoques le fait que tu aies vu une femme, ou LA Femme à travers cette mer. Une mère que j'ai voulu (et que je vois) en effet comme une femme, comme une mère... 

        Concernant ton mari, je me réjouis que l'espoir soit au bout, surtout après une période très difficile, comme tu le soulignes.

        Très belle journée à toi. Merci.

        Bisous à toi (et bon courage), également.

        FP

    15
    Balaline
    Mardi 28 Mars à 19:32
    Bonsoir Fabrice
    J'ai adoré ton poème qui illumine la mer même si l'on sait qu'elle peut-étre cruelle.Une magnifique déclaration d'amour entre ciel serein et voyages et nuit d'encre tempétueuse!
    Bravo Fabrice, c'est un enchantement.
    Bises et belle soirée toute printanière.
      • Mercredi 29 Mars à 09:40

        Bonsoir Balaline,

        C'est facile de vouloir parler de quelqu'un ou de quelque chose, c'en est parfois une autre histoire que de l'écrire en poésie. Et quand finalement je reçois un commentaire comme le tien (comme ceux d'autres aussi), j'ai le sentiment d'avoir, au moins en partie, "rempli la mission". Le principal reste tout de même que le plaisir ait été là au moment de l'écriture en ce qui me concerne, et qu'il soit là au moment de la lecture en ce qui concerne la lectrice ou le lecteur.

        Merci beaucoup.

        Belle journée de printemps également, bises.

        FP

    16
    Mardi 28 Mars à 20:37
    eMmA MessanA

    Bonsoir Fabrice.

    Je suis désolée, mais toutes tes réponse sont chez tronquées. Je ne peux pas lire la fin des phrases...

    Je les imagine seulement...

    Tu as peut-être un conseil à me donner pour y remedier ?

    Très bonne soirée à toi, à tous.

    eMmA

      • Mercredi 29 Mars à 09:46

        Bonjour eMmA,

        Je suis tout autant désolé que toi. 

        Hier soir, je t'ai envoyé en privé la copie du message que je t'avais laissé sur ton blog. Mais ce matin, j'ai un doute, je me demande finalement si j'ai bien compris le sens du commentaire que tu me laisses ci-dessus. Est-ce que tu voulais dire que ce sont les réponses des autres, ici, sur cette page, ainsi que les miennes, que tu n'arrives pas à voir dans leur totalité ? Ce qui reviendrait à dire qu'il y a un souci de cadrage de ladite page... 

        Merci de ton attention.

        Belle journée.

        FP

    17
    Jeudi 30 Mars à 13:57
    Une ensorcelleuse que le poète chante avec la douceur d'une mère et, parfois, la rudesse d'un père mais toujours dans l'harmonie.
    Une belle découverte que votre poésie.
    Au plaisir
      • Vendredi 31 Mars à 11:47

        Bonjour Michèle,

        Merci, à l'issue de cette première visite, d'avoir laissé une trace touchante. Rien à dire de plus, si ce n'est que de vous souhaiter la bienvenue. Au plaisir de même.

        FP

    18
    Jeudi 30 Mars à 18:09

    Bonsoir Fabrice,

     

    SUBLIME ! j'adore... c'est de l'écume à couper au couteau ! c'est cru et salé... j'ai tout de suite été propulsée vers BREL et sa cathédrale!

    https://youtu.be/rWJFnhnUtxY

    Je sais... encore lui...

    Il y a une musique sur ce poème, il faut le lire à haute voix pour l'entendre...

    Serge LAMA pourrait chanter ces mots avec force...yes  pourquoi ne pas lui envoyer ? après tout, qu'est-ce que tu risques ? RIEN. Si, peut-être, un jour, de l'entendre avec un orchestre symphonique. Ce serait si beau... je suis sûre que cela peut inspirer un compositeur.

    Faire plaisir au monde c'est d'utilité publique. MERCI et BRAVO !

    Douce soirée

     

     

     

     

     

      • Vendredi 31 Mars à 11:53

        Bonjour Only,

        Ah... "La cathédrale"... Tu ne pouvais pas me faire davantage plaisir ! Eh oui, encore lui, Brel, mais c'est qu'il nous a laissé de bien belles chansons ! Je n'aurais jamais pu croire qu'on puisse y penser à la lecture de mon poème. 

        Quant à envoyer des textes à des compositeurs, je l'ai fait il fut un temps... Peut-être qu'il y a quelques années, mon écriture n'était pas assez aboutie, assez mature, pour "accrocher" suffisamment l'inspiration d'un musicien. Devrais-je recommencer ? On peut rêver... C'est vrai, qu'est-ce que je risque ? Si je me lance à nouveau dans cette aventure, promis, je te fais signe. Certains de mes textes sont déjà mis en musique, mais...par moi-même. Parfois je me dis que je devrais peut-être investir dans le matériel adéquat pour m'enregistrer, mais pour en faire quoi ? Vous faire écouter, à vous, qui passez me lire pour le moment ? Faut voir... Je suis assez timide hahaha...

        Merci beaucoup en tout cas. Douce journée de vendredi, et bon weekend.

        FP

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :