• En ce temps-là

    En ce temps-là

     

     

    En ce temps-là,

    On avait la trempette

    Au bord de l'eau,

    Et les châteaux de sable,

    En ce temps-là,

    Dans les jours sans tempête,

    Au bord de l'eau,

    C'était réalisable.

     

    En ce temps-là,

    Il y avait la plage

    À découvert,

    Et la mer à sa place.

    En ce temps-là,

    On allait au village

    Pour être au vert ;

    Depuis, il boit la tasse.

     

    En ce temps-là,

    Déjà, montaient à l'aise

    Les eaux, mais point

    De noyade où nous sommes !

    En ce temps-là,

    L'an deux mille cent-seize

    Semblait trop loin

    Dans l'avenir des Hommes.

     

    Savait-on sans savoir ?

    Ne voulait-on pas voir

    La menace apparaître ?

    Que craignait-on d'admettre,

    En ce temps-là,

    Tandis que la banquise

    En pleurs goûtait

    À ses premiers sinistres ?

    En ce temps-là,

    Madame la marquise

    Se contentait

    De croire ses ministres...

     

     

     

    11406

     

     

    [ un clic sur le logo au-dessus du texte pour des précisions quant à la consigne d'écriture ]

    « Avances frugalesDeux pigeons, sur la gouttière... »

  • Commentaires

    1
    Mardi 16 Août 2016 à 04:54
    jill bill

    Bonjour Fabrice, inondé un beau jour... ça nous pend au nez dit-on, la planète ne pourra toujours se montrer indulgente envers les bêtises humaines et de que mains appelant à l'aide verrons-nous... je préfère ne pas trop y penser, belle participation au sans F comme le mot Fin, un jour sans doute pour cette planète... bises, jill bon mardi...

      • Mardi 16 Août 2016 à 16:01

        Bonjour Jill,

        On nous le répète souvent, les eaux des océans et des mers vont monter, grignoter les côtes, faire disparaître des îles, des plaines, à mesure que le réchauffement de l'air fera fondre les glaces polaires... Celles-ci ont déjà commencé leur lente dislocation, on le sait, mais dans un siècle, ou même dans deux ou trois, alors que nous ne serons plus là, le scénario catastrophe prédit prendra sûrement des allures plus concrètes, si on ne fait rien. Mais d'ailleurs, n'est-il pas déjà trop tard ?

        Merci à toi. Bises et bel après-midi de même.

        FP

    2
    Mardi 16 Août 2016 à 07:59
    Chadou

    Bonjour Fabrice, je fais mon petit passage du jour pour venir te dire bonjour et te servir le petit café du matin C'est le scénario catastrophe ça...crois tu que nos enfants connaitrons cela ?Ça ma fait pensé à une chanson aussi mais je ne sais plus qui la chantait !

    J'espère que tu as passé une bonne nuit et que tu vas bien, moi je vais pas trop mal, aujourd'hui, le soleil sera avec nous, il va nous réchauffer le coeur, je t'offre la tasse de l'amitié, remplie d'affection, de tendresse, de bonheur, de sourire, de gros bisous, de petits câlins et d'un petit clin d'oeil pour te souhaiter une belle journée !

                                                            

      • Mardi 16 Août 2016 à 16:08

        Bonjour Chadou,

        Eh oui, comme tu dis si bien, c'est l'histoire d'un scénario catastrophe qui, comme le dit Jill, nous pend au nez. Ou plutôt à celui de nos descendants. Il y a les optimistes, il y a les pessimistes. Personnellement, je ne vois pas trop comment on pourrait contenir le réchauffement climatique, dont les effets sont déjà repérables, car il faudrait pour cela, AU MOINS, que l'humanité modifie radicalement ses modes de vie. Tout le monde est d'accord là-dessus, mais c'est devenu politique, et les divers sommets qui se succèdent n'ont que peu d'influence encore... 

        Merci d'avoir un peu délaissé le soleil pour venir prendre l'eau quelques instants, ici. L'été triomphe ces jours-ci, ça paraît presque incroyable d'avoir à le rappeler en plein mois d'août !

        Bisous.

        FP

    3
    Mardi 16 Août 2016 à 09:44
    LADY MARIANNE

    une excellente idée d'impliquer la météo et la planète qui change-
    une photo qui t'a bien inspiré ! bravo-
    bon mardi ! amitiés !!

      • Mardi 16 Août 2016 à 16:12

        Bonjour Marianne... 

        D'abord, j'ai vu des gens qui se noient. De fil en aiguille, l'idée de l'inondation a germé. Voilà comment j'en suis arrivé à me projeter en 2116, et à parler climat. La réelle difficulté aura été l'exclusion de la lettre F.

        Merci beaucoup pour ce commentaire encourageant. Bises.

        FP

    4
    Mardi 16 Août 2016 à 10:08

    Bonjour Fabrice,

    J'ai relu 3 fois......Pas de F c'est certain mais si je vois l'eau dans le ressenti de tes mots au sujet 

    de la photo,  je ne vois rien au sujet des mains.........Seule, l'eau t'as donc inspirée....

    Voici donc ton premier Lipogramme réussi ! J'en ferai d'autres , mais faciles comme celui çi, 

    j'ai dû en faire sans E, sans I, etc; pas facile du tout......

    Bonne semaine Fabrice et j'espère que tout va bien pour toi ?

    Je t'embrasse..

      • Mardi 16 Août 2016 à 15:55

        Bonjour Ghislaine,

        Peut-être que c'était un peu discret, mais l'évocation des mains de la photo apparaît dans ce passage :

        En ce temps-là,

        Déjà, montaient à l'aise

        Les eaux, mais point

        De noyade où nous sommes !

         

        En fait, ces mains m'ont tout de suite, dès le premier regard, fait penser à des gens qui se noient.

        En tout cas, merci d'avoir été si attentive en ayant pris le temps de lire trois fois. Un lipogramme sans la lettre E, ça doit être en effet assez handicapant. Mais l'exclusion du F m'a quand même gêné quand je ne pouvais, par exemple, parler de... "fonte" des glaces, de "fin" du monde, etc. 

        Très belle fin de journée à toi. Bises.

        FP

    5
    Mardi 16 Août 2016 à 11:00

    Bel écrit Fabrice

    Douce semaine à toi

    Bisous

      • Mardi 16 Août 2016 à 16:16

        Bonjour Danielle !

        Ah, content de te revoir par ici. Tu lambines, dis-tu ? Mais tu as bien raison, de toute façon, quand il fait chaud, si possible, ne pas s'exciter !!!

        Dernière semaine avant les vacances pour moi. Après avoir passé juillet (et une partie d'août) à recevoir les gens de passage dans la capitale, à mon tour de m'évader un peu. J'ai hâte !

        Merci à toi. Passe un bon après-midi, que ta semaine soit douce également.

        FP

    6
    Mardi 16 Août 2016 à 18:45

    Ah les lipogrammes ! Bizarrement m'évoquent le mot "liposuccion" ! remarque, il s'agit pour l'un comme pour l'autre d'une sorte de dégraissage ! he Bon je sors

    Toi, Tu t'en ais bien sorti !

    Fais une petite recherche Google sur 2116 !

    Ouch ! maisons "intelligentes" contrôlées par téléphone mobile du sol, murs et décos... meubles par imprimantes 3D, ainsi que la nourriture par ailleurs, concoctée par des chefs et imprimée... en 3D (déjà concevable actuellement : pauvres de nous !), habitats dans d'immenses tours ou sous-marins, ou maisons individuelles transportables par des drones géants ! transports par drones privés ou géants... Air fabriqué à partir de l'eau... etc, etc !

    Mais probs climatiques : point ! pas au programme !

    Et pourtant, le climatologue Hervé le Trent :

    nous prévient de respirer à bloc l'air déjà rarement pur, plutôt en voie de disparition !!! et prévoit non seulement le réchauffement climatique, la fonte des glaces avec l'inévitable montée des eaux.... l'éco-système en danger... etc, etc,


    Mais que ça chauffe, ça bout dans l'air comme sous la mer...

    l'asphyxie nous guette avant ...2116 !

    C'est gai !

    Respire, cher Fabrice, vite !

    Avant que d'être noyé ou... brûlé vif !

    ^^

    Bisous

      • Mercredi 17 Août 2016 à 08:43

        Bonjour Luciole,

        Je crains, évidemment, que tu n'aies raison ! Et c'est très édifiant ce que tu racontes à propos de ta recherche google, ça en dit long sur la façon dont on fait...la politique de l'autruche. On sait ce qu'on risque, on sait qu'on va droit dans le mur (et surtout qu'on prépare des ennuis aux générations futures), mais en même temps, on peine à appliquer le changement dans nos comportements. Peut-être que nous n'aurons pas le temps de regretter, mais nos descendants risquent fort de nous en vouloir, non ?

        En attendant, la terre tourne. Et on fait comme on peut pour ne pas avoir le tournis.

        Merci de ta lecture, toujours si attentive. Belle journée, en ce mercredi naissant. Bisous.

        FP

    7
    Mercredi 17 Août 2016 à 01:29

    belle interprétation

    amitié

    tilk

      • Mercredi 17 Août 2016 à 08:43

        Je te remercie, Tilk wink2

        Amitié, et bon mercredi.

        FP

    8
    Mercredi 17 Août 2016 à 02:32
    colettedc

    Très, très bonne inspiration de cette image Fabrice ! Oui, on nous le dit et redit, et pourtant ... un jour, il sera vraiment trop tard, en effet !

    Bon mercredi tout entier !

    Bisous

      • Mercredi 17 Août 2016 à 08:45

        Bonjour Colette, 

        Malheureusement, comme je l'ai dit plus haut, on est à la traîne... Quand il sera trop tard, il sera vraiment trop tard, ce sera irrémédiable. Le pire, c'est qu'on le sait. 

        Bon mercredi à toi de même. Merci beaucoup d'être venue poser ton regard sur ces mots. Bisous.

        FP

    9
    Mercredi 17 Août 2016 à 12:04

    coucou Fabrice

    L’énergie est la joie éternelle et en faut glasses

     depuis que le monde est monde

    ce sont les catastrophes , la nature se venge un peu des hommes et on construit un peu partout!

    ! Madame la Marquise n'avait pas le net pour surfer!

    ! moi je  dis qu'on est moins malheureux qu'autrefois,  mais on est tant sur cette pauvre planète

    ah que j'aime les enfants avec leur petite pelle et seau  dans l'insouciance

     la vie est un risque

    mais aujourd’hui il fait beau ça donne de la joie

    et tu as du voir la lune cette nuit

     elle nous fait marrer mdr

     oui j'ai 2 blogs  même 3 mdr mais je  fais au ralenti

     toi tu écris beaucoup moi je peins peu  en ce moment

     toujours trop de mouvements ici

    vive la rentrée

     bon am

     bises

     

      • Mercredi 17 Août 2016 à 18:25

        Coucou Fruita,

        Sans doute que oui, la terre se venge des sévices que lui inflige l'Homme. Et l'on entend souvent dire que par ce dernier, elle, avec tout ce qu'elle porte et contient, finira par disparaître. Je crois que nous accélérons seulement un processus qui, de toute façon, est en marche. Ce qui doit évoluer sur des centaines d'années évolue en quelques décennies.

        Ceci dit, tu as raison quand tu dis que nous sommes moins malheureux qu'autrefois, je partage entièrement cette analyse. Quoi qu'on en pense, quoi qu'on voie, même si beaucoup sont persuadés que c'était mieux avant, que le monde d'aujourd'hui est fou, sans pitié, sans morale, cruel, mon avis est qu'il a toujours été ainsi, à la différence que les facilités de communication actuelles amplifient l'effet de "décadence". Parce que les progrès scientifiques, sociaux, intellectuels, ont tout de même contribué à adoucir largement la condition humaine. Bien sûr, tout n'est pas réglé, loin de là, il y a des malheurs, des guerres, des famines, des maladies, des violences, mais globalement, on meurt moins de tout ca, ce qui est quand même significatif. 

        Haha... Oui, trois blogs ? Eh bien, quelle santé !!! mdr ... Déjà, avec un seul, j'ai l'impression parfois que je ne vais pas m'en sortir, alors, chapeau !

        Je vois que l'optimisme est en toi, et que le beau temps te pousse vers le haut. Je ne peux que te souhaiter que ça dure. BISOUS, et merci.

        FP

    10
    Mercredi 17 Août 2016 à 12:23

    je suis arrivée ici via gazou. j'aime ce que je viens de lire. Le temps me manque pour approfondir, mais je reviendrai

      • Mercredi 17 Août 2016 à 18:28

        Bonsoir Coumarine.

        Merci d'avoir cliqué sur mon nom, donc, et d'être venue me rendre une petite visite. La lecture est avant tout une histoire de ressenti, c'est l'essentiel qu'on cherche en elle. Alors, pas toujours évident d'exprimer ensuite ce ressenti, pas nécessaire non plus d'ailleurs, sans compter, évidemment, que le temps est une denrée qui file, et je comprends parfaitement.

        Mais tu viens quand tu veux, que tu y laisses ou non trace de ton passage wink2 Merci. Bonne soirée.

        FP

    11
    Mercredi 17 Août 2016 à 14:38

    "Quand la mer monte" ... mais pourquoi est-ce moi qui devrais avoir honte ?

      • Mercredi 17 Août 2016 à 18:32

        Bonsoir Loïc,

        Ah, je reconnais là une allusion à une célèbre chanson (vaguement entendue à la maison, quand je vivais encore chez mes parents).

        La mer qui monte est un des signes les plus flagrants des conséquences de nos comportements. Avoir honte ne nous mènera nulle part, je crois que la terre nous demande quelque chose de bien plus simple, qui, pourtant, suppose de grands bouleversements auxquels nous ne sommes à l'évidence pas prêts. Mais ça viendra, comme dirait l'autre. En attendant...

        Merci à toi, l'ami. Content de te relire par ici. Excellente soirée à toi.

        FP

    12
    Dimanche 21 Août 2016 à 16:46

    Superbe ce poème il devrait figurer au programme pour inciter la jeune génération à prendre conscience de l'urgence à réagir . Bien sur ce sont les gouvernements les principaux acteurs de ce réchauffement mais n'encouragent ils pas certaines entreprises au détriment d'autres moins gourmandes en énergie et moins prolixes à gaz à effet de serre . De toute façon c'est bien ce qui arrivera si un frein n'est pas mis à l' hyperconsommation .

    Bonne fin d'après - midi 

    Bisous 

     

      • Lundi 5 Septembre 2016 à 01:16

        Bonsoir Gisèle,

        Je crois qu'au point où nous en sommes, ce n'est pas seulement aux jeunes générations de prendre conscience, mais à tout le monde. Les gouvernements, surtout eux, qui détiennent le pouvoir de réellement changer la donne, à condition de le vouloir vraiment, sont évidemment en première ligne pour insuffler le changement, mais hélas... Non seulement on ne peut pas compter sur eux (malgré les nombreux traités ratifiés), mais l'argent est leur maître.

        Merci à toi. Bon lundi. À mercredi, je suppose, pour la rentrée à la cour de récré. Bisous.

        FP

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :