• Flatteries

    Tu dis que je suis ton ange,

    Ta lumière, ta douceur...

    Je soutiens que ça t'arrange

    De me croire sans noirceur.

     

    Tu dis que j'ai le visage

    D'un éternel chérubin...

    Si j'arrêtais le rasage,

    J'aurais celui d'un rabbin.

     

    Tu dis que je suis ta force,

    Ton héros tombé du ciel,

    J'en ris... Viens voir sous l'écorce

    Si s'y cache un cœur tout miel.

     

    Tu dis que j'ai la patience

    À fleur d'ailes... Cependant,

    J'accuse ton inconscience

    D'avoir sur toi l'ascendant.

     

    Tu dis que je suis ton ange,

    Ton prince plein de bonté...

    Peut-être qu'elle m'arrange,

    Ta touchante cécité.

    11626

    « La délivranceL'or de Gloire »