• Hervé rêveur

    Hervé rêveur

     

     

    Un air végétal,

    Qui fleure la rose et l'azalée,

    Pour bien commencer le récital

    Et ramener la douceur allée...

     

    Un air Véronal,

    Qui calme les angoisses nocturnes,

    Pour planer jusqu'au ciel matinal

    Et rendre la joie aux taciturnes...

     

    Un air vénusien,

    Qui rapproche la pluie et la braise,

    Pour qu'un accordéon parisien

    Fasse danser une marseillaise...

     

    Un air vénitien,

    Qui masque la couleur des ficelles,

    Pour se prendre au jeu du magicien

    Auteur d'un carnaval d'étincelles...

     

    Un air vétilleux,

    Qui surligne la moindre broutille,

    Pour que le futile merveilleux,

    Autour de la scène, s'entortille...

     

    Un air vénéneux,

    Qui tient les nuisibles à distance,

    Pour être plus fort que les haineux

    En combattant avec résistance...

     

    Un air vérité,

    Qui ne s'encombre pas d'états d'âme,

    Pour mieux célébrer la liberté

    Dont chacun s'arroge un bout de flamme...

     

    Un air vénéré,

    Qui cherche en tous cœurs un réceptacle,

    Pour sonner le rappel espéré

    Et conclure en beauté le spectacle...

     

    * * *

     

    Un Hervé rêveur,

    Qui chante encor seul devant sa glace,

    Dans un anonymat sans saveur

    Qu'on n'applaudit sur aucune place.

    10706

    « ConcordePoésie d'une rencontre »