• J'ai lu dans ton regard

    Le clair de ton regard,

    Pêle-mêle, raconte

    Un coup de Trafalgar,

    Une larme qui monte,

    Un moment de douceur,

    Une mélancolie,

    Un sourire farceur,

    Un ego qui s'oublie...

     

    Petits et gros pépins

    T'ont assiégé la pomme,

    Des soi-disant copains

    T'ont érodé la gomme,

    Plus souvent qu'à ton tour,

    Mais l'humour t'a blindée ;

    Le requin, le vautour,

    Ne t'ont pas suicidée.

     

    Tu n'es pas un mouton

    À la laine asservie,

    Qu'on dirige, qu'on tond,

    Et ta chienne de vie,

    Foi de Robin des bois,

    N'est point une lanterne

    Vacillante, aux abois,

    Dans ton Sherwood moderne.

     

    Ta générosité

    À revendre, à la pelle,

    Met l'animosité

    Au rebut, et t'appelle

    À défier la loi

    De toute indifférence,

    À combattre l'emploi

    De toute intolérance.

     

    Ton cœur aime les gens,

    L'équité, la justice,

    Les soleils engageants

    Pour tous, et que l'on tisse

    Des cocons protecteurs

    Autour des vulnérables

    Livrés aux prédateurs

    Toujours plus innombrables.

     

    Le temps a fait mûrir

    Ton épais caractère,

    Sans pour autant tarir

    Cette part salutaire

    D'âme d'enfant qui rit

    Des travers des adultes,

    Qui devient ton abri

    Au devant des tumultes.

     

    Bien sûr qu'à tes défauts

    Tu ne peux te soustraire,

    D'ailleurs, il serait faux

    De penser le contraire ;

    C'est dur, c'est douloureux,

    Lorsque leur train t'emmène,

    Mais c'est aussi par eux

    Que tu te sens humaine.

     

    J'ai lu dans ton regard

    Ce qu'il m'a plu d'y lire...

    Pardonne à mon regard

    Si tu crois qu'il délire...

    Si je me suis planté,

    Est-ce une tragédie ?

    Si c'est la vérité,

    N'en rougis pas, Lydie !

     

     

    écrit, avec plaisir et amitié, pour Lady Marianne, à sa demande, à l'occasion de son anniversaire qui tombe en ce 3 février, bon anniversaire, Lydie !

    J'ai lu dans ton regard

    12077

    « N'est pas Fortuné qui veut !Le moijiste »