• Je reviens

    Je reviens

    Frapper à ta porte,

    Je reviens...

    Vas-tu faire en sorte

    Que je franchisse ton perron,

    Que je n'y tourne plus en rond,

    Ou bien que le diable m'emporte ?

     

    Je reviens

    De mes cavalcades,

    Je reviens

    De ces escapades

    Qui m'auront servi de leçon ;

    J'ai jeté le mauvais garçon

    Que j'étais avec les passades.

     

    M'entends-tu ?

    Me crois-tu ?

     

    Si tu penses que je mérite

    Ton oubli, de rester dehors,

    Sous la pluie, et qu'elle m'abrite

    Jusqu'au bout de mes jours, alors,

    Je rangerai mon insistance

    Pour me plier à la sentence.

     

    Mais j'aurais tant aimé te voir

    Avant de te laisser tranquille...

    Non ! Ce n'est pas pour t'émouvoir...

    Ouvre un instant ; après, je file.

    12057

    « Pourvu que la passion...N'est pas Fortuné qui veut ! »