• Je te connais bien, Vitus

    Je te connais bien, Vitus

     

     

    Vis-tu, Vitus, comme un pacha,

    Ronronnes-tu comme ton chat

    Pendant qu'en bas les souris dansent

    Au gré des heurts qui recommencent ?

     

    Vois-tu, Vitus, le gris des jours

    Qui s'éternise sous tes tours

    D'où, saturé de bonne chère,

    Tu pressurerais la bouchère ?

     

    Veux-tu, Vitus, t'accaparer

    Tous les soleils pour t'en parer

    Pendant qu'en bas c'est la disette

    Qui prend du poids et fait risette ?

     

    Vaux-tu, Vitus, moins que tes pairs ?

    Est-ce ton âme que tu perds ?

    C'est vrai que la vue est splendide

    Du sommet de la pyramide...

     

    Mais je te connais bien, Vitus,

    Et ton nom n'est pas invictus !

    Pendant qu'en bas les pauvres dansent

    Sur les maux qui les ensemencent,

    Je sais que tu descends vers eux

    Souvent, sensible et généreux,

    Qu'importent les feux de la guerre...

    Sauf que tu ne t'en vantes guère !

     

    Laisse donc la rumeur courir,

    Ne crains surtout pas d'en mourir !

    11196

    « Ceci n'est pas une réponse »