• Juju

    Juju, cœur éhonté,

    Vivait comme personne ;

    Juju, c'était l'été

    Qui niait que l'automne

    S'en viendrait, tôt ou tard,

    Lui mouiller le pétard ;

     

    Juju, c'était la mèche

    Qu'il fallait rassasier

    Avec tout un brasier,

    Pas juste une flammèche !

     

    Juju, cœur d'artichaut,

    Vibrait comme personne ;

    Juju, c'était le chaud

    Qui jurait que l'automne

    Ne refroidirait pas

    Ses succulents repas ;

     

    Juju, c'était l'aurore

    Qui rosissait d'amour

    Pour chaque nouveau jour

    Arrivant de l'offshore !

     

    Juju, cœur éventé,

    Ne brûle plus personne ;

    Juju, mon bel été,

    Aux portes de l'automne,

    Disait à bientôt, mais...

    Ne reviendra jamais !

     

    Je crois que je l'aimais.

    12147

    « L'intrigante EspéranceSaint-Paul »

  • Commentaires

    1
    juillet58
    Jeudi 23 Février à 12:45

    " mouiller le pétard "

    hihi j'aurais pu le dire !!!

    quand mon mari est à la maison , il tourne en rond ou alors il zappe en râlant ( car rien ne lui plait )et ça m'énerve ...!!!

    sinon , j'ai cessé de fumer le 18 octobre 2001

    j'avais cessé l'alcool bien avant c'était au siècle dernier

    je n'ai plus que le sexe , pourvu que mon homme tienne le coup !!!! hihi

    mais non , je rigole ( je ne suis pas obsédée ) quoi que je croise les doigts pour qu'il tienne

      • Jeudi 23 Février à 15:39

        Coucou Edwige,

        Bah, y a pas d'mal à être obsédé(e), hein. Visiblement, en ce qui te concerne, ce n'est ni du tabac, ni de la bibine, sans doute pas de l'argent non plus (même s'il en faut acheter du café et des croissants hahaha), c'est déjà ça ! ... Du sexe ? Mais sans sexe, il n'y a pas de monde, alors, assumons !!! he 

        Je viens de comprendre ton allusion à ton mari qui tourne en rond et qui t'agace (= papy ne te manque pas)... Tu sais, les journées filent à vive allure, donc, rassure-toi, à chaque heure, tu te rapproches du lit et des rêves, et demain est un autre jour, n'est-ce pas !

        Bise, bel après-midi.

        FP

         

    2
    Jeudi 23 Février à 12:47
    LADY MARIANNE

    il fallait lui dire de suite- après il est trop tard !
    Juju vers d'autres cieux, à compter les moutons à tourner en rond-
    et si on l'invitait à la cour de récré ?
    bisous- bon aprem !

      • Jeudi 23 Février à 15:41

        Coucou Lydie,

        Tu as raison, il faut dire certaines choses tant qu'il est temps de le faire... Entre "je l'aimais" et "je crois que je l'aimais", il y a tout de même une petite nuance, parfois, on se protège aussi. Mais bon, la vie est ainsi, le temps perdu ne se rattrape pas. Juju vers d'autres cieux, oui. À tourner en rond ou à s'enivrer de bonheur ? Tout est possible !!!

        Bisous de même, bon après-midi à toi. Merci.

        FP

    3
    Jeudi 23 Février à 13:12

    Bonjour Fabrice... Juju, paix à ses cendres alors, après tout elle vécu comme elle il lui plut.. mieux vaut alors court et bon que long et bof, n'est-ce pas... ;-) bel après-midi à toi, bises

      • Jeudi 23 Février à 15:44

        Bonjour Jill,

        Pas forcément dans l'au-delà, Juju... C'est seulement qu'il y a des gens, même qu'on aime, qui partent, certains reviennent, d'autres jamais... À chacun sa vie, sa route... Une chose est sûre : ça ne sert pas à grand-chose de regretter. 

        Merci, bel après-midi de même, bises.

        FP

    4
    Jeudi 23 Février à 18:16

    l'espace d'un moment, j'ai cru être Juju ... mais ta fin m'en a éloignée ... l'automne et l'hiver sont déjà loin de moi qui me brûle déjà aux chaleurs printanières ...

    amitié .

      • Vendredi 24 Février à 04:32

        Bonjour Marie-Claude,

        Je reconnais bien là, la fougue et la fureur de vivre que j'imagine très présentes chez toi. Je suis d'ailleurs certain que même l'automne et l'hiver n'ont pas raison d'elles, et que le feu qui t'anime ne craint ni les coups de vent, ni les trombes d'eau.

        Merci à toi. Bon vendredi.

        Bise.

        FP

    5
    Vendredi 24 Février à 07:50

    c'est drôle mais je dois me ramollir du cerveau ( ce qui est même certain , mais l'espoir fait vivre alors ...! ) il me semblait être passé hier et avoir laissé un mot ( ou deux , voir plus ) mais j'ai rien vu ! bon , je cause seule puisque tu es à Roissy ou l'autre , je te souhaite un très beau weekend avec ta famille , bise de ma campagne ou plutôt de moi depuis ma campagne à lundi mon titi parisien préféré !!!!

      • Vendredi 24 Février à 15:37

        Coucou Edwige,

        Je n'oserai pas prétendre que ton cerveau y est pour quelque chose, en revanche, tu as bien laissé des mots hier, mais pas sur ce billet tongue Pas grave, hein, on a tous parfois l'impression d'avoir déjà fait un truc qu'on n'a pourtant pas fait... Bref ! 

        Beau weekend toi de même, merci. Bise.

        FP

      • Vendredi 24 Février à 15:43

        Oops, désolé, pour le coup, c'est mon cerveau qui ramollit ! Tu étais bien passée hier me laisser un mot sur CE billet, regarde, tu avais même été la première... 

    6
    Vendredi 24 Février à 08:33
    Chadou

    Bonjour Fabrice, comment ne pas l'aimer....C'est juste le ciel que nous avons ce matin...plein soleil ! Que ça fait du bien de le revoir après la journée d'hier mouillée du matin au soir ! Beau vendredi mon ami et gros bisous ♥

                                  

      • Vendredi 24 Février à 15:39

        Coucou Chadou,

        Ah tu sais, il y en a qui ne l'aiment pas, l'été (si c'est bien de lui que tu parles)... 

        Il est encore loin, mais c'est vrai que le ciel n'est pas trop sombre aujourd'hui... Il faut dire que ça souffle assez pour balayer les nuages.

        Bises et bon weekend à toi. Merci.

        FP

    7
    Vendredi 24 Février à 17:48

    Coucou Fabrice

    Si tu l'aimais il n'y a rien à regretter mais garder ce beau souvenir...

    Très beau texte...j'ai des jonquilles dans mon petit jardinet...

    bonne soirée...bisous

      • Vendredi 24 Février à 23:42

        Coucou Arlette,

        Ah c'est vrai ce que tu dis, un beau souvenir vaut mieux qu'un mauvais wink2

        Ton jardin s'est donc paré d'or, ça doit être magnifique.

        Beau weekend, merci à toi.

        Bisous.

        FP

    8
    Vendredi 24 Février à 17:51
    renee

    Juju.....comme j'ai connu une Juju sur les blogs et que tu dis ne reviendra jamais je sais pas de quoi tu parle et,,je m'inquiète avec tous ceux qui sont partis en peu de temps? Rassure moi, si possible sur mon blog. merci. A moins que j'ai rien compris ce qui, ne serait pas étonnant! Bisoussssss

      • Vendredi 24 Février à 23:45

        Bonsoir Renée,

        Non, tu n'as pas rien compris, il s'agit bien d'un départ, mais tu sais, il est des départs définitifs, du moins dont on sait qu'ils sont pour toujours, même si personne n'est passé par la case cimetière. Enfin, la case... En général, quand on y arrive, on n'en bouge plus.

        Merci à toi. Bisous de même, bon weekend.

        FP

    9
    Vendredi 24 Février à 19:51

    Et hop, me voici abonnée, pour ne rien rater ;-)

     

    Je crois que je l'aimais ... L'as tu réalisé après qu'elle s'en fut allée ? Elle a laissé un vibrant souvenir, c'est tellement mieux qu'un  souvenir terni, n'est-ce-pas ? Comme lorsqu'on a choisi d'en finir avec une belle histoire d'amitié pour ne pas l'abîmer.

    Et, pour te répondre, oui, on change, et oui, un désamour ne signifie pas qu'il n'y a pas eu d'amour, je te rejoins sur ce point de vue.

    Bonne fin de semaine à toi

    Croc

      • Vendredi 24 Février à 23:51

        Bonsoir croc (j'aime ce pseudo !),

        Parfois, c'est après qu'on réalise qu'on aimait quelqu'un, quand on sait qu'on l'a perdu, que des vents sont passés pour l'emporter ailleurs... Il y a des gens qui ne reviennent jamais sur leurs pas, qui partent et c'est pour toujours. C'est vrai, comme j'ai dit à Arlette, plus haut, un beau souvenir (puisqu'il fallait quoi qu'il arrive que ça se finisse) mieux vaut qu'un mauvais. Et tu as raison, comme chantait Barbara dans Parce que je t'aime, "c'est mieux, bien mieux, de nous quitter, avant que ne meure le temps d'aimer", il faut laisser tomber le rideau avant que la laideur ne se donne en spectacle sur la scène des amours fatiguées. 

        Merci à toi, bonne fin de semaine de même. Bise.

        FP

    10
    Vendredi 24 Février à 23:03
    eMma MessanA

    Ta Juju, Fabrice, me fait penser à cette divine chanson que chantait Georges Brassens, "Les Passantes".

    Je crois que chacun-e de nous est un-e passant-e pour quelqu'un. C'est un mystère qui m'a toujours poursuivie...

    Passe un très beau week-end,

    eMmA

      • Vendredi 24 Février à 23:57

        Bonsoir eMmA,

        Ton commentaire me fait grand plaisir, cette référence aux "Passantes", est pertinente. Non pas que je me compare à Brassens (mon Dieu non !), mais il y a effectivement de ça dans le thème, et comme je suis un inconditionnel de Brassens, inévitablement, ça me ravit. Les amours passent aussi, ce qui ne signifie pas qu'elles ne sont pas vraies. Eh oui, nous passons nous aussi, dans la vie de quelqu'un, de quelqu'une... Un mystère ? Pas tant que ça. Je crois qu'on aime plusieurs fois au cours d'une vie (contrairement à ce qu'en disent certains), qu'on ouvre des portes, qu'on en referme d'autres, et pas forcément avec regret malgré la sincérité des sentiments au moment où ils ont étaient.

        Beau weekend à toi de même. Bise et merci.

        FP

    11
    Samedi 25 Février à 13:17

    coucou Fabrice

    ah Juju je l'aime bien aussi, 

    elle est  une Juju d'été,  peut-être de la blondeur des blés

      bon we

     bisous

      • Samedi 25 Février à 13:40

        Bonjour Fruita,

        Pile poil, oui ! De la blondeur des blés, Juju, c'est un peu juillet qui s'est perdu dans les voiles de l'automne, et l'on sait bien que juillet reviendra mais ne sera pas le même... 

        Merci à toi, beau weekend. 

        Bisous.

        FP

    12
    Dimanche 26 Février à 22:28

    J'aime bien ton histoire d'amours saisonniers qui me fait rêver, à moi qui va basculer dans quelques jours définitivement dans un temps d'hiver qui m'emmènera tout doucement vers la case cimetière....

    En attendant ce jour fatidique... ou libérateur, c'est selon : des jours speeds en perspective... qui me laisseront  peu de temps pour les aminautes et mon blog ! Je tâcherai de venir lire ta prose qui me plaît bcp aussi souvent que possible !

    Bisous

      • Lundi 27 Février à 07:11

        Bonjour Luciole,

        Qu'on soit au printemps ou à l'automne de sa vie, c'est de toute façon un cheminement vers la case cimetière, comme tu dis. Mais comme on dit tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir, tant qu'il y a de la vie il y a des jours et des choses à vivre. À condition de le vouloir, de le pouvoir, et on espère que le jour ultime sera davantage fatidique que libérateur. 

        Ne te tourmente pas pour le manque de temps, les jours bien remplis sont la preuve d'une vie florissante. Merci pour ton appréciation enthousiaste et ta visite, elle, toujours forcément appréciée.

        Bisous de même.

        FP

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :