• L'air du temps

    J'écoute dans le vent s'imposer l'air du temps

    Qui s'en va, s'en revient, tourne, tourne sa roue ;

    De la pluie au soleil, du clair au sombre, il troue

    Les voiles et les murs, presse les hésitants...

     

    Sur la scène des jours, ses couplets insistants

    Vont bon train ; quelquefois, sa musique s'enroue,

    Mais il a recruté des figures de proue

    Qui lui sont en tous lieux d'ardents représentants.

     

    Alors, les hauts-parleurs donnent corps à ses notes,

    Que tout le monde entend : les renards, les linottes,

    Les puissants, les croquants, les enfants, les parents...

     

    Ô rengaine à la mode allant de place en place,

    Ceux qui ne t'aiment pas, sont-ils intolérants ?

    Sont-ils vieux, sont-ils morts, s'ils te font la grimace ?

    12237

    « Hilarion ClampinAu vent se balançant »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 16 Mars à 10:07

    Bonjour Fabrice, ah l'air du temps, chaque génération a vécu le sien, sur ses musiques, meilleure ou pire, chacun a aimé sa jeunesse, sauf en temps de guerre, ne dit-on pas ah c'était le bon vieux temps.... sur ce la belle journée Paris, bises de jill

      • Jeudi 16 Mars à 23:20

        Bonjour Jill,

        Oui, tu as raison. Et l'air du temps, chose étrange, se renouvelle autant qu'elle se nourrit des notes des temps passés... L'air du temps, il faut compter avec. On ne peut pas comprendre l'époque et le monde qu'on traverse au moment présent si on crache sur l'air du temps...

        Belle journée de vendredi (désormais) à toi. BISES et merci.

        FP

    2
    Jeudi 16 Mars à 13:29

    Bonjour, que d'imagination, c'est incroyable !  Superbe !

    Bonne journée

      • Jeudi 16 Mars à 23:21

        Bonsoir Flavie,

        Je crois (et je le dis très simplement) que plus j'écris, plus j'ai envie d'écrire, plus j'ai des idées...

        Merci. Bon weekend.

        FP

    3
    Jeudi 16 Mars à 14:28

    Coucou Fabrice,

    A chacun son air... et ton poème est une jolie mélodie. Bravo.

    Bises et bon jeudi

      • Jeudi 16 Mars à 23:26

        Coucou Zaza,

        C'est clair ! À chacun son air, à chacun sa vision de l'air du temps... Ne dit-on pas que chacun voit midi à sa porte ? Mais il y a malgré tout l'air du temps objectif, celui que nous devons entendre, écouter, pour occuper une place dans la compréhension du monde.

        Bises et bon weekend. Merci.

        FP

    4
    Jeudi 16 Mars à 18:46

    tout comme toi, je l'écoute "l'air du temps"  ... afin de savoir et tenter de comprendre ... le temps qui me voit vivre, pourtant je ne m'y colle pas ... je vais à la dérive au gré de "mon" vent !

    amitié .

      • Jeudi 16 Mars à 23:31

        Bonsoir Marie-Claude,

        C'est primordial de se nourrir de l'air du temps pour comprendre au mieux notre environnement, comme je l'ai dit plus haut. On ne peut pas s'accorder avec tous les accords que sa musique propose, mais on se sert immanquablement de certains d'entre eux pour composer, en parallèle, notre petite musique personnelle.

        Merci à toi. Bises, et que ton vent te soit favorable en ce vendredi.

        FP

    5
    Jeudi 16 Mars à 20:24
    LADY MARIANNE

    l'air du temps ! on dit ,c'était toujours mieux avant- et pourtant
    un bel exercice encore- toujours bien inspiré !
    bonne soirée- bisous-

      • Jeudi 16 Mars à 23:35

        Bonsoir Lydie,

        Ce n'était pas forcément mieux avant, je dirai même que c'est le contraire, en ce qui me concerne. Mais peut-être que quand j'aurai atteint l'âge de la nostalgie, je penserai autrement... ou pas.

        Merci à toi. Bisous de même, bon vendredi.

        FP

    6
    Vendredi 17 Mars à 07:53
    Chadou

    Bonjour Fabrice c'est vrai que des journées comme hier, on en redemande, une température idéal ni trop chaud ni trop froid, enfin ne rêvons pas ! L'air du temps, j'adore ton poème, tu devrais faire un recueil et les publier....Beau vendredi mon ami et bon weekend ♥

                                                          

      • Vendredi 17 Mars à 19:05

        Bonjour Chadou,

        On me dit souvent que je devrais faire un recueil, mais je me demande si j'aurais le courage de m'y coller. Ce serait un travail long et fastidieux, que de sélectionner, choisir, etc. Qui sait, un jour, peut-être...

        Merci à toi. Les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Grand soleil et douceur hier, grisaille et un petit vent frais aujourd'hui... 

        Bisous, bon weekend.

        FP

    7
    Vendredi 17 Mars à 11:43

    coucou Fabrice

    j'ai pris le temps de lire

     "l'air du temps"

     certaines personnes disent  que cc'était mieux dans leur temps

     moi je ne trouve pas 

    j'♥ le temps présent

    hier je ne m'en rappelle  plus et demain c'est quoi ça..

     doux am

     bisous

      • Vendredi 17 Mars à 18:57

        Bonjour Fruita,

        Comme toi, j'aime le présent d'une manière générale, malgré les tourments qui le traversent aussi, j'ai toujours trouvé qu'il était mieux que l'avant, l'autrefois, l'antan... Demain ? Demain est un mystère. On y va, on y court peut-être, mais on ne le vit pas. Hier est figé, terminé, révolu. On ne peut plus le changer. Ceux qui disent que c'était mieux avant, je pense, ont davantage la nostalgie de leur jeunesse personnelle (et la peur de leur mort qui approche) que réellement celle d'une époque proprement dite.

        Merci de ta lecture attentive, bisous. Et bon weekend à toi.

        FP

    8
    Vendredi 17 Mars à 11:55

    Et aussi bonne Fête

      • Vendredi 17 Mars à 18:57

        Bonne fête ? Ah ok... Je ne sais pas au juste ce qu'on fête, mais je prends ! Merci happy

    9
    Vendredi 17 Mars à 12:25

    Bonjour Fabrice,

    Ah l'air du temps ! j'en laisse et j'en prends.

    Il fait salon aujourd'hui, demain il sera grenier... boite à musique... boite à souvenirs...

    Chacun, à son tour, peut faire pour que le chant du futur soit plus mélodieux que l' accord du jour.

    A nous de changer l'air que nous envoient les puissants, en y mettant des dièses et des bémols ou en changeant le " LA" pour un "SOL".

    On ne peut pas le nier, il s'accroche à nos souliers... et même si elle n'en a pas l'air la chanson est plus belle que celle d'hier.

    Tout passe... le bon et le mauvais temps.

    C dans l'air !

    La vie c'est maintenant ! *

     

    Merci pour tous ces charmants poèmes... j'en ai lu une grande partie yes j'aime piocher, au hasard, dans le silence de la nuit. Tu as beaucoup d'imagination cool

    Je te souhaite un excellent week-end.

     

    * Cela me fait penser à ce merveilleux poème du non moins merveilleux Jacques PRÉVERT

               Embrasse-moi !

    C’était dans un quartier de la ville lumière
    Où il fait toujours noir où il n’y a jamais d’air
    Et l’hiver comme l’été là c’est toujours l’hiver
    Elle était dans l’escalier
    Lui à côté d’elle elle à côté de lui
    C’était la nuit 
    Ça sentait le souffre
    Car on avait tué des punaises dans l’après-midi
    Et elle lui disait
    Ici il fait noir
    Il n’y a pas d’air
    L’hiver comme l’été c’est toujours l’hiver
    Le soleil du bon dieu ne brill’ pas de notr’ côté
    Il a bien trop à faire dans les riches quartiers
    Serre-moi dans tes bras
    Embrasse-moi
    Embrasse-moi longtemps
    Embrasse-moi
    Plus tard il sera trop tard
    Notre vie c’est maintenant
    Ici on crèv’ de tout
    De chaud et de froid
    On gèle on étouffe
    On n’a pas d’air
    Si tu cessais de m’embrasser
    Il me semble que j’mourais étouffée
    T’as quinze ans j’en ai quinze
    A nous deux on a trente
    A trente ans on n’est plus des enfants
    On a bien l’âge de travailler
    On a bien celui de s’embrasser
    Plus tard il sera trop tard
    Notre vie c’est maintenant
    Embrasse-moi !

     

      • Vendredi 17 Mars à 19:03

        Bonsoir Only,

        "notre vie c'est maintenant"... Oh combien j'aime cette petite phrase toute simple qui dit tellement... J'aime beaucoup ce poème de Prévert (d'autres de lui aussi), merci de l'avoir inséré ici (et de me l'avoir rappelé, du coup). 

        Je suis très sensible quand tu écris "l'air du temps, j'en laisse et j'en prends" ou encore "À nous de changer l'air que nous envoient les puissants, en y mettant des dièses et des bémols...", on a autant besoin d'évoluer dans la réalité présente que de nous l'approprier AUSSI à notre manière. Chacun a SA chanson, et cette chanson, bien qu'unique, est la plus réussie possible quand elle s'accorde d'une façon ou d'une autre avec les harmonies que l'air du temps propose.

        Merci de ta généreuse visite. Excellent weekend de même.

        FP

    10
    Samedi 18 Mars à 17:56

    Pas de grands discours aujourd’hui, il me suffira de dire que j'aime beaucoup ce texte, merci. Bises d'ici, bonne soirée

      • Dimanche 19 Mars à 16:40

        Bonjour croc,

        cela fait du bien aussi, les discours concis, clair, précis... yes

        Merci pour ces quelques mots qui disent beaucoup.

        Bises d'ici de même, à bientôt.

        FP

    11
    Samedi 18 Mars à 20:27

    Des lignes bien menées une fois de plus, un air du temps sans aucune fausse note !

      • Dimanche 19 Mars à 16:41

        Bonjour Joëlle,

        Alors si ces mots t'ont laissé une belle impression, j'en suis, crois-moi, heureux.

        Merci pour ton appréciation. Belle semaine à toi. 

        FP

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :