• L'invitation à conclure

    Les longs discours gavés de phrases

    Coupent l'envie et tout désir ;

    Les mots vains sont des métastases

    Sur les organes du plaisir ;

    À quoi bon compliquer l'affaire

    En s'abreuvant de temps perdu,

    Si, par bonheur, l'amour préfère

    Ne plus demeurer suspendu

    À cet hameçon pathétique

    Qui cherche à noyer le poisson ?

    Soyons le clavier fantastique

    D'où prendra corps notre chanson ;

    À quatre mains, de touche en touche,

    Allons étreindre notre vœu ;

    Que la raison, ce soir, découche

    Et nous oublie un petit peu !

    11656

    « La MajeurBabette veut un bébé »