• La délivrance

    La délivrance

     

     

    Je me souviens de nos orages,

    Comme ils éclaboussaient ces murs ;

    Tu te rappelles les naufrages

    Et les petits matins obscurs ;

     

    Les bruits de vaisselle cassée

    Côtoyaient des silences lourds ;

    Chaque rancune ressassée

    Nous rendait de plus en plus sourds ;

     

    Il pleuvait, jusque dans la chambre,

    Des fragments de rêves fanés

    Que les horizons gris décembre

    Avaient tour à tour déclinés ;

     

    Tu te souviens de nos tristesses,

    Comme elles crevaient le plafond ;

    Je me rappelle les promesses

    Et leur arrière-goût chiffon ;

     

    Les gestes tendres, les je t'aime,

    Eux, si triomphants au début,

    Fleurons de notre écosystème,

    Furent vite mis au rebut ;

     

    La vie en couple, tu le jures,

    Est un mensonge universel,

    La plus banale des gageures ;

    Les cœurs s'y vident de leur sel.

     

    * * *

     

    Le soleil, comme une ironie,

    Fait son retour dans la maison

    Libre, délivrée, assainie,

    Quand nous retrouvons la raison.

     

    * * *

     

    Ne perds pas ma nouvelle adresse,

    La tienne est en lieu sûr, promis ;

    Passe quand tu veux – rien ne presse –

    Pour une soirée entre amis !

     

     

     

    La délivrance

    Soleil dans une chambre vide, 1963 / Edward Hopper

    11616

     

     

    [ un clic sur le logo au-dessus du texte pour des précisions quant à la consigne d'écriture ]

    « Ça nous fera sourireFlatteries »

  • Commentaires

    1
    Samedi 8 Octobre 2016 à 10:46

    Bonjour Fabrice, ainsi vont les amours défuntes, on reste bons amis, ou pas... mais le chacun de son côté ça va de soi, mieux vaut, plutôt que d'être mal accompagné/e.... belle journée, bises

      • Dimanche 9 Octobre 2016 à 10:40

        Bonjour Jill,

        Eh oui, il arrive un moment où il n'y a plus rien à sauver, où ça ne sert à rien de s'entêter à vouloir arranger ce qui est irrécupérable ! C'est comme ça, il vaut mieux l'accepter assez rapidement.

        Merci à toi. Bon dimanche, BISES

        FP

    2
    Samedi 8 Octobre 2016 à 11:33

    coucou Fabrice,

    Tu m'as encore fait rire ce matin ...

    Mais ce poème est bien écrit.

    Tu vois, je te le disais la vie en couple n'est pas rose tous les jours...

    Bon week end poète.....il fait beau

    Bisousssss

      • Dimanche 9 Octobre 2016 à 10:42

        Coucou Danielle,

        Tu es assez particulière, toi ! Hahaha... Ce texte n'a pourtant rien de si drôle, mais bon, si j'ai réussi à te faire sourire, je ne vais pas me plaindre.

        La vie en couple a forcément ses inconvénients, ses ratés aussi... Mais, ne généralisons pas, il y a des couples, paraît-il, extrêmement heureux. Je le crois... 

        Bisous à toi, et très bon dimanche (oui, il fait beau aujourd'hui encore, de quoi se balader au bois, n'est-ce pas !), merci.

        FP

    3
    Samedi 8 Octobre 2016 à 12:32
    LADY MARIANNE

    une rupture très bien évoquée-
    tout y est ! c'est du vécu ma parole ! lol
    c'est beau, se quitter comme ça c'est triste mais ils ont leur adresse !!
    bises du samedi-

      • Dimanche 9 Octobre 2016 à 10:44

        Bonjour Marianne,

        Du vécu ? Oui et non... Disons que je n'ai jamais cassé de vaisselle ! Et en réalité, je ne suis jamais resté ami avec mes ex... (Mais en poésie, on peut tout se permettre, n'est-il pas ?)

        Bises du dimanche, un peu frisquettes, mais ensoleillées. Merci à toi.

        FP

    4
    Samedi 8 Octobre 2016 à 15:01

    Il est des rencontres éphémères, elles ont leur importance aussi et mieux vaut se quitter bons amis.

    bon week-end Fabrice !

      • Dimanche 9 Octobre 2016 à 10:46

        Bonjour Gazou,

        Les idylles passagères sont très importantes, en ce sens qu'elles sont formatrices ! Et puis, souvent, on n'a guère le choix. Ce n'est quand même si courant (loin de là) de trouver TOUT DE SUITE celui ou celle qui sera à la fois le premier/la première et le dernier/la dernière.

        Très bon dimanche à toi. Merci wink2

        FP

    5
    Samedi 8 Octobre 2016 à 19:18

    cela évoque en moi le souvenir d'une chanson de Jacques Brel, les vieux amants  ...

    amitié .

      • Dimanche 9 Octobre 2016 à 10:47

        Bonjour Marie-Claude,

        Ah oui, sublime chanson du grand Jacques ! J'avoue lui avoir piqué "orages" ...

        Belle journée à toi. Merci.

        Amicalement,

        FP

    6
    Dimanche 9 Octobre 2016 à 07:43
    Chadou

    Bonjour Fabrice, c'est bizarre comme j'ai le sentiment d'une souvenance, il me semble avoir vécu pareil situation ! Pas gaie de se rendre compte de son erreur ! C'est très bien écrit  ♥

    Comment vas-tu aujourd'hui ? C'est dimanche ♥

    J’offre le café avec un sourire, deux croissants remplis d'amitié.

    Trois petits pains fourrés de tendresse, un verre de jus de fruit remplis d'amour

    pour que ta journée soit pleine de vitamines et ton coeur plein d'espoir...


     

      • Dimanche 9 Octobre 2016 à 10:50

        Bonjour Chadou !

        Ni gai, ni facile, de réaliser et de reconnaître ses erreurs, en général. Mais commettre des erreurs permet AUSSI d'avancer, alors prenons les choses du bon côté. 

        Je vais assez bien, ma foi. Mais avec les premières fraîcheurs, les premiers petits rhumes, les premières petites crèves... Je suis dans cet état-là, mais ça ira, il suffira de s'y habituer, surtout.

        Merci pour ton passage toujours ensoleillé, colorée, vif... 

        BISOUS, bon dimanche.

        FP

    7
    Dimanche 9 Octobre 2016 à 09:04

    Ecore très bien écrit ... J'admire à chaque fois ton talent !

      • Dimanche 9 Octobre 2016 à 10:51

        Bonjour Flavie,

        Oh... Tu vas me faire rougir pour le reste de la journée, là.

        Merci en tout cas.

        Beau dimanche à toi.

        FP

    8
    Dimanche 9 Octobre 2016 à 11:09

    Bonjour Fabrice

    Je ne connais que trop le sujet des amours défuntes, des cicatrices à vie... Tu écris trés bien, j'aime !

    Passe un bon dimanche et je te remercie pour ta visite...et pour Modibo...le petit ange.

    bise amicale

      • Lundi 10 Octobre 2016 à 07:12

        Bonjour Gaité,

        Oserai-je dire que tu as de la chance de ne pas avoir trop vécu l'expérience des amours mortes ? C'est super rare, tout de même. Mais je suis un sentimental, et, malgré les nombreuses ruptures qui se font jour autour de moi, je continue à accorder ma confiance à l'amour, à me dire que ça doit bien exister l'amour toujours... Utopique ? Sans doute. Mais qui sait...

        Bon lundi à toi, merci. Bises.

        FP

    9
    Dimanche 9 Octobre 2016 à 12:40

    coucou Fabrice

     la maison est à vendre mdr

     l'amour universel n'est plus,

    portant  aimer  est la plus belle chose à vivre, on obéit tous à l'amour ,

    mais faut le trouver et qu'il dure , moi j'aime bien les histoires qui durent et pourtant  je me demande si ça existe encore..

     tu écris joliment les  ruptures mdr

     mais te faut des beignets pour réchauffer l'atmosphère mdr

      bon dimanche

     bisous

     

     



     

      • Lundi 10 Octobre 2016 à 07:18

        Bonjour Fruita,

        Alors là, je ne vais certainement pas te contredire, l'amour, oui, est la plus belle chose à vivre, quoi qu'on en dise, même si les ruptures et les divorces semblent être souvent l'issue. Pour moi, rien n'est au-dessus de l'amour, c'est sans doute mon côté passionné. Rien, pas même l'amitié, qui ne m'a jamais procuré d'émotions aussi fortes que l'amour. Quant à la confiance, il est faux de dire qu'il vaut mieux faire confiance à un ami. Car même le sentiment amical peut se distendre, et s'éteindre. 

        Personnellement, je trouve assez impossible de passer de l'amour à l'amitié, ou de l'amitié à l'amour. Je n'ai jamais entretenu la moindre relation amicale avec mes ex, contrairement à ce qu'évoque la fin du texte ici. L'amour se suffit à lui-même. Quand il tourne la page, il tourne la page, et c'est tout. Il n'a pas à se contenter d'une amitié frustrée... 

        Oui, des beignets, j'en veux bien ! Quand j'aurai essayé ta recette, je te dirai !!!

        Bon lundi à toi, merci. Bisous.

        FP

    10
    Lundi 10 Octobre 2016 à 00:02

    Bonsoir Fabrice

    Je ne fait JAMAIS de promesse et encore moins de concession

    Je ne sais pas dire je t'aime non plus, mais à quoi ça sert ? 

    Faut-il réellement le dire pour le faire savoir ? non y'a d'autres moyen de le montrer 

    Le plus important dans un couple c'est la confiance 

    Après pour une femme c'est le syndrome de Stockholm ^^ (Je plaisante) 

    Ou pour un chrétien le fameux dicton, qui aime bien, châtie bien 

    Et la on revient au syndrome de nouveau 

    C'est une question qui revient en boucle à la même vitesse qu'une femme change d'avis :-)

    Mais non je rigole .... Peut-être un peu :-)

    Passe Une Excellente Soirée 

      • Lundi 10 Octobre 2016 à 07:08

        Bonjour RK,

        Je crois que les promesses font partie de l'amour, qu'on en fait sans s'en rendre compte, qu'elles sont comme des rêves, des objectifs... On ne peut pas vivre sans promesses, ça reviendrait à dire qu'on ne fait jamais confiance en l'avenir, et je m'y refuse.

        L'amour ne se montre pas uniquement. Il se dit aussi. Contrairement à toi, je trouve qu'il est CAPITAL de dire "je t'aime", la plus belle façon d'aimer quelqu'un, c'est de le lui dire, avant de le lui montrer. Bien sûr qu'il y a diverses façons de signifier son amour à l'autre, mais dire "je t'aime" reste la plus belle. Ceci n'engage que moi, bien sûr.

        L'amour est une chose étrange, un mélange de réalité et d'utopie. L'amour n'est pas la raison. À partir du moment où on commence à se méfier, à avoir peur de faire des promesses, à craindre les "je t'aime", à se dire "non, je freine parce que je n'ai pas envie de tomber de haut", c'est que la raison prend le pas sur les sentiments, c'est le début de la fin. Quand on aime, on donne tout, quitte à se faire avoir. L'amour, pour moi, ça n'est pas le calcul, ça n'est pas quelque chose de réfléchi. C'est le cœur qui parle. Et à chacun sa manière de l'appréhender, évidemment wink2

        Bon lundi à toi. Merci.

        FP

    11
    Lundi 10 Octobre 2016 à 15:22

    Une chambre vide avec ses fantômes d'amour 

    cet espace créé à deux et soudain dévalisé

    tout s'est enfui : ne reste que les belles images

    la douleur qu'on voudrait arracher

    parfois la vie qu'on voudrait arrêter !

    Et puis, un jour, sur le chemin

    une petite lumière va briller...

     

    Belle après-midi Fabrice

     

      • Lundi 10 Octobre 2016 à 22:05

        Bonsoir Balaline,

        Oui, cette petite lumière dont tu parles existe vraiment, tôt ou tard, elle finit par luire et montrer le bout du tunnel qui signe la fin de l'errance, la fin de la nuit. Les belles images, les souvenirs, tout reste gravé quelque part, même si la réalité les a avalés. Sauf que la douleur, elle aussi, disparaît un jour. Il reste les cicatrices qui prouvent qu'elle fut, mais les cicatrices, par définition, ne font plus mal.

        La fin d'un amour requiert beaucoup de patience avant de l'accepter, avant d'enfin rebondir vers une aube nouvelle.

        Merci, ce fut un plaisir d'échanger avec toi sur le sujet.

        Belle soirée.

        FP

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :