• La faute à Abraham

    La faute à Abraham

     

     

    Si vous demandiez à Graham

    Le nom de l'amour de sa vie,

    Vous répondrait-il Octavie ?

    Je parierais sur Abraham !

     

    Il suffit de les voir ensemble

    Courir à travers champs et prés,

    Depuis qu'ils se sont rencontrés...

    Ah ! J'en connais une qui tremble !

     

    Ce lien-là ne s'expliquant pas,

    Madame se dit desservie,

    Utile à rien... Pauvre Octavie,

    Dont l'ennui colle à ses cent pas !

     

    Elle fulmine, elle tempête,

    Crache sur le dos d'Abraham,

    Où, précisément, son Graham

    Se sent libre, le cœur en fête !

     

    S'éveille à peine le matin,

    Encor brumeux de somnolence,

    Que déjà la paire s'élance

    À l'assaut d'un bonheur certain !

     

    Lorsque le mauvais temps perdure,

    Personne ne sort, mais Graham

    S'occupe et prend soin d'Abraham,

    Voilà ce qu'Octavie endure !

     

    Elle déteste la chanson

    De ce ménage à trois grotesque,

    C'est qu'elle divorcerait presque...

    La faute à ce vieux canasson !

     

    Va-t-elle brûler l'écurie,

    S'il ne fait pas d'effort, Graham ?

    Va-t-elle conduire Abraham,

    En secret, vers la boucherie ?

     10495

    « La Rose et le BleuetInsatiable »