• La muse et la plume

    J'ai la muse qui me chatouille,

    Se rappelle à mon souvenir ;

    De mon encre, elle se barbouille,

    À l'heure où nos voix vont s'unir.

     

    J'ai la plume qui me démange

    Jusqu'aux touches de mon clavier,

    Et mes mille écrans de rechange

    Qui se prennent pour du papier.

     

    Comme jaillit l'eau d'une vanne,

    Sourd un jet de mots continu ;

    J'ai la muse qui s'y pavane,

    La plume qui m'y met à nu.

     10285

    « La claqueÀ chacun son la ! »