• Lâcheté masculine

    Pourquoi mes mains s'éloignent-elles

    De la caresse de ta peau ?

    Pourquoi mes lèvres plantent-elles

    Sur d'autres bouches mon drapeau ?

    Pourquoi mes oreilles croient-elles

    Ces vents qu'on me joue au pipeau ?

     

    Mes nuits se dorment dans la chambre

    Où nos corps ne se parlent plus...

    Il pleut de longs mois de novembre

    Sur nos soucis irrésolus...

    Mes jours boivent les soleils d'ambre

    Rayonnant plus loin, superflus...

     

    Combien me faudra-t-il encore

    De mensonges, de lâchetés,

    Avant que de la faire éclore

    La fleur des quatre vérités ?

    10846

    « En rêvant à MarinePromesse éphémère »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 19 Février 2016 à 08:01

    Bonjour Fabrice... Ah la question, aller voir ailleurs si la cuisine amoureuse est plus savoureuse... dans un couple il faut être deux à s'aimer, sinon... le courage fuyons ne résout rien, il faudra bien lui dire, sil toutefois elle n'a pas encore deviné.... sur ce bon vendredi de la part de jill, bises

      • Vendredi 19 Février 2016 à 09:26

        Bonjour Jill... Tu as complètement raison ! Fuir ne résout strictement rien, mentir à ce point non plus... Elle a peut-être deviné, mais, qui sait, refuse d'admettre la réalité aussi... J'ai appelé ce texte "Lâcheté masculine" car, selon moi, cette situation se produit trop souvent dans ce sens. La lâcheté féminine existe sans doute, mais pas de manière aussi incroyable, je pense.

        Bon vendredi à toi, je te remercie. Bises.

        FP

    2
    Vendredi 19 Février 2016 à 09:11

    Bonjour,

    L'herbe n'était pas plus verte dans le pré voisin...

    Bon week-end

      • Vendredi 19 Février 2016 à 09:28

        Bonjour Rafaël... L'herbe est partout pareille, tantôt très verte, tantôt plus sèche, on est tous soumis aux aléas de l'existence... Croire que le meilleur est toujours ailleurs est une erreur... En attendant, on se ment à soi-même en premier lieu...

        Bon weekend. Merci.

        FP

      • Vendredi 19 Février 2016 à 16:01

        tout a fait d'accord avec ta réponse Fabrice

        l'herbe n'est pas plus verte ailleurs.....elle sera plus verte un an et après............tu en seras au même stade 

      • Lundi 22 Février 2016 à 09:04

        Un an ? Tu es optimiste, chère Danielle ! Je dirai, tout au plus, quelques mois, quelques semaines, voire quelques jours ! On idéalise souvent l'ailleurs, mais on traîne avec soi une partie de ce qu'on croit quitter, alors, tôt ou tard, la chanson recommence...

        FP

    3
    Vendredi 19 Février 2016 à 13:17

    Bonjour Fabrice,

    Poème autobiographique????? rires

    Lâcheté masculine ou féminine, aujourd'hui je ne pense pas que l'homme ait la palme de la lâcheté car les modes de vie ont bien changé. La femme travaille à l'extérieur aussi, elle rencontre du monde ce qui favorise les occasions mais quand le risque de perdre le petit confort, ou le grand standing frappe à la porte alors peut-être est-il parfois préférable de continuer en faisant semblant jusqu'au jour où!!! (la réflexion est valable pour les deux).

    Difficile parfois de sauter le pas de l'abandon pour recommencer ailleurs car, comme dit le dicton : "on sait ce qu'on laisse mais on ne sait pas ce qu'on va trouver après"!!!

    Belle journée à toi Fabrice,

    Bisous

      • Lundi 22 Février 2016 à 09:08

        Bonjour Patricia. Autobiographique ? Je suis un homme, et j'ai aussi mes lâchetés, bien sûr. Comme le dit très bien ton dicton, j'ai eu moi aussi des scrupules à recommencer ailleurs, ce qui n'empêche pas d'y avoir pensé... Parfois, on a juste envie de tout plaquer parce qu'on pense qu'on va forcément se délecter de l'inédit, de l'inconnu, et repartir du bon pied. Sauf que... (no comment).

        La lâcheté n'est évidemment pas une spécialité masculine, et tu as raison de souligner que les femmes (encore heureux !) ne restent plus à la maison et sont elles aussi exposées aux tentations diverses. Mais je persiste en disant qu'elles ne sont pas lâches de la même manière...

        Très bon (et doux) lundi à toi, poète ! Bisous et merci.

        FP

    4
    Vendredi 19 Février 2016 à 15:37

    bel écrit très réaliste Fabrice

    je suis de l'avis d' Imparfaitlibre

    très difficile de sauter le cap et avec des enfants en bas âge, j'en sais quelque chose....dans les grandes villes c'est terrible vu le prix des logements

    en campagne, les logements sont moins chers mais il n'y a pas de travail....

    j'ai connu cela avec notre fille, maintenant le problême est réglé, elle habite à 20 mètres de chez nous, mais cela est vraiment très dur , un choix à faire mais qui demande une grande réflexion crois moi.

    si les parents n'aident pas les enfants en ville, tu ne t'en sors pas après un divorce

    j'ai souvent remarqué que quand un couple était fini, les femmes quand elles le peuvent partent, mais rarement les hommes, peut être c'est pour cela que tu as appelé ton poème ainsi.???

    bon week end  Fabrice

    bisousssss

      • Lundi 22 Février 2016 à 09:12

        Tu as bien saisi ce que je voulais dire dans mon texte, Danielle. Oui, les femmes, comme je le disais à Patricia, ont aussi leurs moments de lâcheté, mais semblent (à mon avis en tout cas) ne pas y céder trop longtemps. Quand elles n'en peuvent plus, elles pèsent le pour et le contre et, après avoir pris en compte les enfants (oui, ça, c'est le plus important), elles partent plus facilement (encore que...). Un homme me paraît plus lâche car plus souvent ça reste pour se garder du confort, par facilité, et c'est sûrement pour cette raison que les maris ont plus souvent des maîtresses que les épouses n'ont d'amants... Mais je peux me tromper.

        Merci de ta lecture attentive et de ta réaction non moins intéressante. Bisous. Bonne journée.

        FP

    5
    Vendredi 19 Février 2016 à 19:09

    Pas facile d'être un homme LoL

      • Lundi 22 Février 2016 à 09:14

        Au contraire, Aurélia, je crois que l'homme sait se donner le beau rôle. Bien sûr, ce n'est pas toujours aisé de mentir et de vivre selon des faux-semblants, mais il y a certain confort égoïste à y gagner... C'est quand même moins facile d'être une femme, non ? 

        Merci à toi, bises.

        FP

    6
    Vendredi 19 Février 2016 à 21:43

    un très beau poème très réaliste ! Bravo Fabrice...

    "Lâcheté" que bien souvent le (ou la partenaire) ainsi nommé fait bien payer à l'autre de multiples façons ! Et cet autre ne comprend pas, c'est qu'il est vraiment bouché !

    mais c'est vrai qu'actuellement, le divorce coûte si cher qu'il fait bien reculer les personnes en détresse ! Dégâts incommensurables pour une personne de ma famille et ses enfants... Vies broyées, surtout professionnelles !  enfants complètement déboussolés et désabusés voguant comme ils peuvent !

    Et ces couples âgés  en déshérence dont l'un (souvent la femme) se retrouve au crépuscule de sa vie totalement abandonné et démuni !!!

    Pas gai !

    Que faire ? se résigner en vivant comme co-locataires ? ou se faire une guerre sans merci dans un divorce inégalitaire ?

    Bises remuées

     

     

      • Lundi 22 Février 2016 à 09:18

        Bonjour Luciole... C'est terrible, l'idée de vivre comme colocataires parce qu'on a des scrupules à rompre un certain équilibre... Pourtant, rien n'est simple en matière de rupture. On ne peut toujours pas se dire aussi facilement : "On ne s'aime plus ? Alors, quittons-nous, adieu" --- Si c'était plus simple, ça se saurait ! C'est qu'il y a bien souvent les enfants au milieu, eux, qui n'ont ni demandé à venir au monde, ni rêvé de voir leurs parents s'entredéchirer. 

        Bises et merci à toi. Pensons à la douceur de ce lundi, ça ne va pas durer, ils annoncent un retour du froid (la météo joue au yoyo, cet hiver !). 

        FP

    7
    Samedi 20 Février 2016 à 08:24

    Quand on a la chance de vivre avec la bonne personne on ne va pas chercher ailleurs pour voir si il existe mieux. Le bonheur n'a pas de prix, et quand on l'a rencontré on ne cherche pas à le mettre en péril.

    Amicalement

    Claude

      • Lundi 22 Février 2016 à 09:22

        Bonjour Claude, tu mets le doigt exactement LÀ où il faut ! Eh oui, la grande question est : "Pourquoi certains hommes et certaines femmes se laissent-ils appâter par les soleils d'ailleurs ?" ... La routine ou l'étiolement des sentiments, je pense, ne servent pas à tout expliquer. Sans doute qu'un manque de communication contribue aussi à tuer la complicité, la passion... Sans doute que, par lâcheté, ou par peur, on n'a pas envie de traiter des questions qui fâchent, on repousse l'échéance et on s'enfonce dans le mensonge... C'est quand même assez difficile de trouver LA perle rare... En fait, elle n'existe pas. Il faudrait surtout apprendre à cultiver le renouveau AVEC LA MÊME personne, et c'est là que le bât blesse... 

        Merci. Bon lundi. Amicalement.

        FP

    8
    Samedi 20 Février 2016 à 17:30

    ce qui est choquant pour la femme que je suis, c'est le mensonge (ou le silence) plutôt que l'infidélité  ... mais je ne suis qu'une femme parmi les autres ... 

    amitié .

      • Lundi 22 Février 2016 à 09:24

        Mais même pour un homme, le mensonge, le silence, c'est terrible. Une infidélité peut être seulement passagère et ne pas engager toute une vie vers la sortie. Mais que faire quand la communication s'éteint ? Car tout part de là... 

        Merci Marie-Claude, je te souhaite un très agréable début de semaine. Bises.

        FP

    9
    Dimanche 21 Février 2016 à 07:13

    bah ce n'est pas vraiment de la lâcheté, c'est juste pas toujours simple de mettre un terme à une relation.

    mais je crois qu'il y a un moment où l' on comprend que chaque personne a ses défauts et ses qualités, que pour construire avec quelqu'un sur la durée, on doit apprendre à apprivoiser les défauts et les faiblesses de l'autre. Aussi et peut-être surtout alimenter l'amour au quotidien même quand il est en voie de disparition pour éviter son extinction ! bises et bonne journée Fabrice

    PS : n'oublie pas.... en toute logique demain, on sera lundi ! livraison de p'tit déj à domicile (par un voisin... ou mieux, une voisine ;))

      • Lundi 22 Février 2016 à 09:29

        Je pense que l'amour, quand il est vrai et profond, ne s'éteint jamais. Je pense que beaucoup se séparent à cause d'autres raisons que la mort des sentiments. Je pense que bien plus de couples qu'on ne l'imagine se séparent alors qu'ils s'aiment... Car le plus difficile est de renouveler le quotidien, d'être inventif, pour qu'il ne sombre pas dans l'ennui routinier, dans le silence blasé... De plus en plus, on admire les couples qui durent. Et aujourd'hui, c'est quand même fou de se dire qu'au-delà de quatre ou cinq ans de vie commune, on parle déjà d'un couple qui dure, ça renseigne pas mal sur la vision qu'on a de la vie à deux et de l'amour. 

        Bonne journée à toi, merci et bises.

        FP

        PS : on est bien lundi, je n'ai reçu aucune livraison, MAIS j'ai prévu le coup, je me suis bougé, et j'ai eu quand même un petit-déjeuner royal !!!

      • Lundi 22 Février 2016 à 16:35

        On est dans une génération Kleenex ou "zapping", les couples ne tiennent plus, et en effet,  ce n'est pas tjrs une question d'amour.  C'est devenu compliqué de trouver un équilibre parce que les rôles ont changé, parce que l'indépendance des femmes, parce qu'on arrive moins à trouver sa place dans le couple que ds les générations précédentes il me semble. On se pose plus de questions aussi, on est plus exigeants peut-être.. et sans doute moins patients..

        bonne soirée à toi

        PS : Contente pour ton ptit déj  royal ;-)

      • Lundi 22 Février 2016 à 19:31

        Je dirai surtout qu'on devient de moins en moins patient ! Là où autrefois on tempérait, on obtempérait, on lâchait du leste pour ne pas attiser les feux destructeurs, on jette l'éponge facilement, aujourd'hui. On se dit aussi : "mince, on n'a qu'une vie"... Cette phrase-là est terrible. D'abord, personne ne sait si elle est vraie (qu'on me le démontre alors ! lol), ensuite, elle justifie toutes les envies de ne pas se prendre la tête dès que le moindre grain de sable enraye la machine. C'est vrai qu'on s'attarde moins en discussions, on zappe, on passe à autre chose, et, finalement, le plus souvent, on reproduit le schéma... Est-ce alors si vrai que l'amour ne dure que trois ans ? Non. L'amour dure plus que ça, c'est le couple qui se meurt vite...

        Belle soirée, merci. Bises.

        FP

    10
    Dimanche 21 Février 2016 à 11:26

    ne me dit pas que tu es toujours sous sa couette......hihihi

    deux jours sans te lever....tu dois être amoureux ou enrhumé........MDR

     

    "Y'a du soleil sous ma couette'

    Adieu tristesse des jours

    Annonce de temps de fête'

    Je rugis de mots d'amours

     

    Un feulement du désir

    Dans le forêt va courir

    Comme un tigre à son plaisir

    Appel pour ne pas mourir

     

    Viens voir mes paysages

    Je t'invite au voyage

    Sur les plus beaux rivages

    Redevenons sauvages

     

    A la cueillette des fruits

    Où le désir nous conduit

    Quand le plaisir nous enduit

    De sa chaleur on s'enfuit

     

    Y'a du soleil dans les têtes'

    Au regard des midinettes'

    Pas besoin de faire la bête'

    Ca sent l'amour et la fête'

     

    Aux morsures' de nos baisers

    La faim se trouve aiguisée

    De caresses à griser

    Les plaisirs mieux possédés

     

    Y'a du soleil sous ma couette'

    Adieu tristesse des jours

    Annonce de temps de fête'

     

    Je rugis de mots d'amours."

     

      • Lundi 22 Février 2016 à 09:31

        Très joli, Danielle, ces mots en rouge. Mais, tu ne me croirais pas si je te disais que je n'ai pas beaucoup vu le fond de ma couette durant ces deux jours d'absence, et ce n'est ni le rhume ni l'amour qui m'ont fait courir... Oh ! Je ne me plains pas, je me suis quand même bien amusé !!! J'espère que ton weekend aura été tout aussi lumineux et souriant.

        Bisous. 

        FP

      • Lundi 22 Février 2016 à 10:20

        j'aime te faire enrager....

      • Lundi 22 Février 2016 à 10:23

        D'humeur taquine, ce matin, à ce que je constate ! tongue ... Tant mieux, c'est bon signe, la semaine peut commencer sur les chapeaux de roue !!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :