• Le monde est fou

    Il tourne autour de mes questions,

    Se rit de moi, me nargue, et file.

    Je lui fais quelques suggestions...

    Peine perdue, il se défile !

     

    Il m'ignore bien trop souvent,

    Ou m'écartèle entre ses pôles.

    Je le respire, mais son vent

    Sait être un ami sans épaules.

     

    Le monde est dur, mon bon monsieur,

    Le monde est fou, ma bonne dame,

    Le monde se prend pour un dieu

    Qui se fout de mes états d'âme.

     

    Il tourne dans un tourbillon

    Qui sent le soufre de la guerre.

    Je mets mon sel dans son bouillon...

    À quoi bon, s'il n'y goûte guère ?

     

    Il me rend chèvre si souvent

    Que j'en ferais tout un fromage.

    Les larmes que j'offre à son vent

    Ne sèchent plus vraiment... Dommage !

     

    Le monde est dur, mon bon monsieur,

    Le monde est fou, ma bonne dame...

    Faut-il que je lui dise adieu ?

    Un pion de perdu, dix qu'il dame.

     

    Pourtant, l'amour fleurit sur lui.

    Pourtant, la vie est parfois belle.

    Et la paix, même frêle, luit

    Par une lucarne rebelle.

     10105

    « Le démon de quatorze heuresActeurs et voyeurs »