• Le pilulier quotidien

    La première pilule, aux aurores,

    A le goût d'un rêve qu'on éteint ;

    Je n'ai jamais été du matin,

    Quand l'heure vient de lever les stores.

     

    La seconde est pleine d'un brouillard

    Qui laborieusement se dissipe ;

    Pas moins de trois cafés, en principe,

    Pour nuire à mon état vasouillard...

     

    Ma journée entière est suspendue

    À ce pilulier incommodant,

    Dont je sens de plus en plus dodue

    La contenance ; c'est évident,

    J'ai trop de pilules sous la dent !

     

    Celle du patron, rarement rose,

    Je dois l'avaler sans rechigner,

    Quitte à la laisser m'égratigner

    Une confiance en moi mal éclose.

     

    Celle du collègue tire-au-flanc

    M'irrite la patience, au passage ;

    De nouveau pour moi, le ramassage

    Des gros dossiers en souffrance... Et vlan !

     

    Ma journée entière se coltine

    Ce pilulier réapparaissant

    Où que je sois, même à la cantine,

    Avec son petit air menaçant...

    J'ai trop de pilules dans le sang !

     

    Des aussi grosses que des couleuvres,

    Des vertes, des pas mûres... sans fin !

    Hélas, aucune d'or – pas demain

    Que je serai riche de leurs œuvres !

     

    Encore heureux, la bleue, à ce jour,

    N'aurait rien à gagner à m'atteindre,

    Et ce n'est pas toi qui vas te plaindre

    De n'avoir plus de feu pour ton four !

     

    Ma journée entière boit les crasses

    De ce pilulier que nous fermons,

    Le soir, à quatre mains ; tu m'embrasses,

    Et c'est ensemble que nous dormons

    Sur notre planète sans démons,

    Sans crapules,

    Sans pilules...

    12127

    « VulfranL'intrigante Espérance »

  • Commentaires

    1
    Samedi 18 Février à 00:18

    Bonsoir Fabrice, il y a pilule et pilule, les plus pénibles à avaler, celle des autres, sans aucun doute, heureusement que le soir venu, Eve a du baume à mettre par dessus, bonne et douce nuit à toi, bises

      • Lundi 20 Février à 00:44

        Bonsoir Jill,

        Comme tu dis, toutes les pilules n'ont ni le même goût ni la même amertume. Mais quand on a l'amour, il me semble que bien des choses s'adoucissent. 

        Merci, bonne nuit de même. Bises.

        FP

    2
    Samedi 18 Février à 09:26
    LADY MARIANNE

    une excellente idée ce pilulier !!
    on en a tous un pour supporter les affres de la journée-
    une histoire bien menée- bravo !!
    bisous du samedi gris-

      • Lundi 20 Février à 00:46

        Bonsoir Lydie,

        On a peut-être même DEUX piluliers. Un qui contient les pilules des autres, et un qui contient les pilules qui aident à supporter les pilules des autres... Tu me suis toujours ?  winktongue

        Merci à toi.

        samedi et dimanche, il y avait du beau temps par ici, et de la douceur (malgré des matins frisquets).

        Bises à toi. Bon lundi.

        FP

    3
    Samedi 18 Février à 10:09

    Elles sont dures à avaler les pilules !  bonne journée Fabrice !

      • Lundi 20 Février à 00:47

        Bonsoir Gazou,

        Oui, pas évident, surtout si elles ont la taille de couleuvres... 

        Merci à toi, bonne semaine.

        FP

    4
    Samedi 18 Février à 11:08

    Bonjour Fabrice...

    Ah que j'aime !! Comme c'est bien définies ces pilules qui nous gachent la vie......

    J'avais fait sur un texte sur le thème des médocs aussi lol...

    Ca va toi ?? Rien de neuf ??

    Nous on a un peu bossé dans la maison, peinture, nouveau decor dans la chambre.

    Je t'embrasse ami de Paris ( J'ai vu un reportage que Montmartre que j'adore !! il m'a enchanté)

     

      • Lundi 20 Février à 00:51

        Bonsoir Ghislaine,

        Ah oui, je me souviens très bien de ce texte que tu as écrit pour Mil et Une, qui nous proposait une photo montrant pléthore de pastilles, pilules et autres gélules de toutes les couleurs, on aurait dit des bonbons.

        Les pilules, on doit faire avec. Et le pilulier est plus ou moins rempli, en fonction des jours, des situations, des gens... C'est la vie. 

        Toi qui aimes Montmartre, il y a régné un air de printemps sur la butte, ce weekend. Bon, la douceur d'ici n'est pas celle de la Côte d'Azur, on fait avec ce qu'on a hein.

        Je t'embrasse, amie de Drap. Et merci.

        FP

    5
    Samedi 18 Février à 12:13

    Des pilules ou des couleuvres à avaler, que de compro-missions avec lesquelles pactiser.

    Même à les voir en couleur, ça ne suffit pas à éviter les maux roses.

    Vraiment très bien cette manière de voir la journée. Et tu ne m'empêcheras pas de penser, qu'entre deux pilules,  il doit y avoir des fulgurances. Mais comment fais -tu pour les éviter ... ??

    Amicalement. Yann

     

      • Lundi 20 Février à 00:54

        Bonsoir Yann,

        Haha... Mais qui te dit que je les évite ? héhé... Si tu savais ce qu'il y entre deux pilules, tu serais surpris, mais chut, ne jamais dévoiler tout ! he

        Les pilules sont de toutes les couleurs, as-tu déjà lorgné dans un pilulier ? Un vrai festival. Mais il n'empêche que pilule ne rime pas facilement avec bien-être. C'est en général mauvais signe d'en prendre. 

        Amicalement de même, merci.

        FP

    6
    Samedi 18 Février à 16:18

    pas de pilule pour moi ... (sauf la contraceptive en son temps)  pour le reste je ne consulte pas ... donc on ne me prescrit pas ... 

    amitié .

      • Lundi 20 Février à 00:56

        Bonsoir Marie-Claude,

        Idem pour moi. Et en tant qu'homme, je n'ai même pas la contraceptive. La seul que je dois prendre, de temps en temps, c'est celle contre les allergies. 

        Quant à la pilule au sens figuré, celle-là est inévitable. 

        Amicalement, merci. Belle semaine.

        FP

    7
    Samedi 18 Février à 18:10

    Si j'ai bien compris, heureusement que le soir arrive, le soir à deux pour oublier et mettre fin à toutes ces pilules à avaler et arrêter de se contenir.
    bises et bon week-end !

      • Lundi 20 Février à 00:59

        Bonsoir Sandra,

        Oui, le soir, la nuit = parenthèse enchantée. Les soucis de la journée, quand on arrive à les oublier une fois chez soi, auprès de son amour, c'est déjà une si belle victoire. On sait que tout recommencera dès le matin, mais au moins, la trêve fait du bien.

        Bises et belle semaine. Merci.

        FP

    8
    Lundi 20 Février à 07:50
    Chadou

    Bonjour Fabrice..Toujours du bonheur de venir te souhaiter un bon lundi, c'est un ciel gris chez nous ce matin et ils n'annoncent rien de bon pour commence cette nouvelle semaine. Magnifique ton poème et comme il sonne vrai avec toute les pilules que l'on a du avaler..maintenant je suis retraitée et bien heureuse de ne plus supporter ces pilules ! Comment vas tu ? Moi ça va bien, c'est les bras chargés d'affection, de tendresse. Bisous amicaux...passe une belle journée !!  

                                          

      • Lundi 20 Février à 09:32

        Bonjour Chadou,

        Oui, j'imagine bien qu'en tant que retraitée, tu n'as plus à avaler de telles pilules, mais tu dois sans doute en affronter d'autres sortes. La vie est ainsi faite.

        Merci pour ta visite toujours si enthousiaste. Bon lundi à toi. Il ne fait pas beau mais la douceur se confirme jour après jour.

        Bisous.

        FP

    9
    Lundi 20 Février à 11:58

    coucou Fabrice

     

     hih vivement le soir mdr

     dis donc les pilules sont grosses  , faut bien des bolées de café

    pour les faire descendre..

     moi aussi j'en prends beaucoup et ces pilules  m'empoisonnent..

    vaut mieux une tisane  rose... pourquoi pas!!

     j'aime bien ton texte

     bonne journée

    (attention faut pas avaler une pilule de travers!!)

     bisous

      • Lundi 20 Février à 19:46

        Bonsoir Fruita,

        Vivement le soir, oui, quand la journée est harassante héhé... Aujourd'hui, ça va, journée chargée mais classiquement agréable néanmoins. Mais une tisane avant de dormir (ou autre chose, tiens), et tout roulera happy

        Avaler de travers (les pilules), à éviter, pourtant, on peut malgré tout dire que certaines restent (longtemps) en travers de la gorge !!!

        Merci à toi, bonne soirée. Bisous.

        FP

         

    10
    Lundi 20 Février à 16:57

    moi , je suis du matin

    et à 22h00 je ronfle

    surtout maintenant que je suis guérie

    oui , j'ai traîné un peu

    mais il le fallait

    bise à mon parisien préféré !!!

      • Lundi 20 Février à 19:49

        Bonsoir Edwige,

        Aaaahh te voilà de retour, ça y est, c'est reparti sur les chapeaux de roue ?

        Content de te lire, et de savoir que tu vas bien. Traîné un peu ? Oh, il est utile de bien se remettre quand on a été malade, tu as eu raison. Maintenant, tu vas pouvoir "enquiquiner" ton parisien préféré à ta guise !!! Hahaha (aïe, que n'ai-je pas dit là !!! he)

        Bise de même à toi, et à très vite pour un café (là, c'est trop tard, j'ai besoin de faire dodo la nuit).

        FP

    11
    Mardi 21 Février à 02:26

    Bonjour Fabrice, les pilules ... je connais j'en prends pour le diabète et la dépression malheureusement je n'ai pas le choix pour stabiliser. 

    Par contre, ce que tu dis est bien vrai l'amour aide beaucoup quand nous l'avons ... on peut guérir bien des maux. 

    Au plaisir !

      • Jeudi 23 Février à 11:32

        Bonjour Mireille,

        Oui, il y a les pilules au figuré, il y a celles au propre aussi (et surtout, hélas, quand la santé le demande).

        Sinon, je crois en l'amour, malgré les déceptions passées, ma foi en cette chose est intacte, et je le redis, sans amour on n'est rien du tout (comme le chantait Piaf). Et quand on a trouvé le sien, il faut encore savoir le garder : ce n'est pas trouver le plus dur...

        Merci à toi. Au plaisir de même.

        FP

    12
    Mardi 21 Février à 12:19

    au moins je constate que tu es  " normal "

    tu vis et mange et dors c'est bien

    hihi

    moi j'ai survécu et c'est  bien aussi

    je vais détoxifier et fortifier mon pauvre vieux corps

    et ensuite nous irons faire la bringue ( virtuellement )

    bise

      • Jeudi 23 Février à 11:34

        Moi, normal ? Bah... Je peux me le permettre, je ne suis pas président de la République, môa ! winktongue

        Bon, j'imagine que depuis que tu as écrit ce message, ton corps a été détoxifié, fortifié... Je n'étais pas là pour la bringue, ... Pas président, môa, mais ça court, ça court... Et ça fume même ! hahaha... (je ne dirai pas d'où !!!)

        Bise.

        FP

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :