• Le retour du printemps

    Est-ce le retour du printemps ?

    Est-ce déjà le temps des roses ?

    À travers tes yeux envoûtants,

    Mon cœur vit des métamorphoses.

     

    Est-ce déjà le temps des roses ?

    Hier encore, il faisait froid...

    Mon cœur vit des métamorphoses,

    Je me relève au bon endroit.

     

    Hier encore, il faisait froid

    Sur le balcon blanchi de givre...

    Je me relève au bon endroit,

    Gagné par ta douceur de vivre.

     

    Sur le balcon blanchi de givre,

    Jack Frost paraissait immortel...

    Gagné par ta douceur de vivre,

    Mon rêve entrevoit le dégel.

     

    Jack Frost paraissait immortel

    Au royaume du perce-neige...

    Mon rêve entrevoit le dégel

    Quand tu fais tourner ton manège.

     

    Au royaume du perce-neige

    S'essoufflent les frimas sortants,

    Quand tu fais tourner ton manège...

    Est-ce le retour du printemps ?

    10736

    « Quand on aime...Beuve rit »

  • Commentaires

    1
    Lundi 1er Février 2016 à 15:36

    Jack Frost n'a pas dit son dernier mot, il nous réserve encore quelques boules gelées sur le nez

    mais le cognassier du Japon l'attend pour lui montrer que le rose existe et réchauffe les coeurs.

                                          

      • Mardi 2 Février 2016 à 11:04

        Un parfait constat et très juste, jamadrou ! Jack Frost ne se laisse jamais vaincre si facilement et certains bourgeons éclos trop tôt l'apprennent à leurs dépens... Sans compter qu'un hirondelle ne fait pas le printemps... 

        Mais tout de même, il faut doux ! Je te souhaite une belle journée. Merci.

        FP

    2
    Lundi 1er Février 2016 à 15:57

    Bonjour Fabrice, ah je le préfère à Jack l'éventreur, mais ici aussi il ne faut pas le mettre en colère sinon... ! Le magicien printemps ne pourra que nous enchanter comme la bergère envoûte le prince charmant... Bonne soirée de la part de jill, bises

      • Mardi 2 Février 2016 à 11:06

        Bonjour Jill... Mais tu sais, même la bergère qui envoûte le prince charmant, rien ne dit que tout cela est acquis et que ça va tenir sur la durée, donc... (oui, méfions-nous de ce qu'on pense gagné d'avance)...

        Excellent mardi à toi. Merci. Bises.

        FP

    3
    Lundi 1er Février 2016 à 16:52

    il gagne le coeur, ce printemps rose de désirs, il suffit d'un peu de magie et l'amour fera le reste  ... 

    amitié 

      • Mardi 2 Février 2016 à 11:08

        Tu as raison, Marie-Claude. Il y a l'étincelle, mais ça ne suffit forcément pas à faire des flammes. Il faut attiser les braises pour que l'embrasement triomphe ! On a le coup de foudre, la passion brûle, mais si l'amour ne s'installe pas correctement, ça finit en feu de paille...

        Merci à toi. Amicalement.

        FP

    4
    Lundi 1er Février 2016 à 17:45

    pas vu de givre...Les roses ?En boutons car les températures a 11° la nuit c'est du rarement vu!

    Bisous

     

      • Mardi 2 Février 2016 à 11:28

        C'est plus une allégorie, ici, pour appuyer l'idée que quand on ressent fortement qu'on est sur le point de tomber amoureux, on a l'impression que tout est joli, que le ciel gris sourit, que le printemps est là... 

        Merci, belle journée. Bises.

        FP

    5
    Mardi 2 Février 2016 à 00:44

    Bonjour Fabrice

    en réalité un stage d'une semaine, pas réellement un travail

    Je te souhaite un très bon mardi

    Nos amitiés bises

    René

      • Mardi 2 Février 2016 à 11:10

        Bonjour René... Au premier abord, je me demandais de quoi tu parlais ! Il m'a fallu quelques secondes avant de réaliser que ça n'avait rien à voir avec le printemps ici conté, mais que tu rebondissais sur un commentaire que je t'avais fait sur ton blog hahaha...

        Bon mardi à toi. Bises.

        FP

    6
    Mardi 2 Février 2016 à 06:43

    c'est toujours le temps des roses

    comme c'est toujours le temps des bisous

    et des bonbons et des câlins et tout ce qui est bon ....!

    bise

      • Mardi 2 Février 2016 à 11:12

        Oui, je suis d'accord Edwige... Quand on est amoureux ! Sinon, les roses, crois-moi, se fanent très vite, et les jours de disette, sans bisous, sans bonbons, ne sont pas de la science-fiction... Mais quand on tombe amoureux, on y croit tellement... (au point de voir le printemps là où l'hiver n'a pas fini de sévir !!!)

        Bises, doux mardi de crêpes à toi !

        FP

    7
    Mardi 2 Février 2016 à 08:32

    Le printemps va venir c'est une certitude, mais l'hiver n'est pas fini 

    Amicalement

    Claude

      • Mardi 2 Février 2016 à 11:12

        Oui, niveau météo, c'est sûr qu'il va venir... Pour ce qui est du printemps amoureux, c'est plus complexe, c'est une autre histoire... Et quand il vient, pas toujours évident de le conduire vers l'été...

        Merci Claude, amicalement.

        FP

    8
    Mardi 2 Février 2016 à 09:14

    Bonjour,

    Dame nature n'a pas encore dit son dernier mot.

    Hâtons-nous de profiter des doux moments.

    Bonne journée et merci pour ce joli poème

      • Mardi 2 Février 2016 à 11:21

        Bonjour Rafaël... Rien n'est jamais acquis, la messe n'est pas jamais dite à l'heure qu'on croit... Et c'est pour cela que ta devise te va si bien, et tu as raison ! Profitons !

        Bonne journée à toi. Merci.

        FP

    9
    Mardi 2 Février 2016 à 13:41

    Coucou Fabrice,

    Honte à moi, j'ai raté ce grand moment!!! GENIAL, tu l'as fait et en plus il est superbe et tout y est!!!

    Le point "?" au premier vers, je ne peux même pas te coincer sur la ponctuation!

    Un vrai pantoum avec l'histoire qui va en progression, le changement et le retour à l'histoire sur le vers final!

    Bravo, je suis obligée de dire grand bravo même  et maintenant je serai obligée de te dire AMI GRAND poète!!! rires

    Je me suis régalée à la lecture et d'ailleurs je retourne le lire..

    Pour moi, le pantoum est la forme la plus difficile à réaliser encore plus que le rondeau redoublé car là c'est deux rimes à reprendre.

    Le mien était "l'encre de ma plume"!!!

    Merci pour ce grand moment de poésie Fabrice

    Bisous ami GRAND poète!!!!!

      • Mardi 2 Février 2016 à 21:15

        Bonsoir Patricia...

        Whaou, ça c'est du commentaire !

        D'abord, tu n'as rien raté du tout, puisque tu es venue, tu as lu, tu as même relu...yes

        Ensuite, je ne suis pas grand, je ne mesure que 1m76 ! tongue

        Poète peut-être (et ce n'est pas un gros mot, ni de la prétention, j'assume !), mais l'écriture de ce pantoum ne s'est pas faite les doigts dans le nez, les règles de cette forme-là sont simples mais exigeantes, et je ne suis pas un génie (hélas !)... N'exagérons rien non plus, je n'y ai pas gâché mon weekend ! 

        Enfin, j'aime bien jouer. Il a suffi que tu me mettes au défi pour que je me remette à "pondre" un pantoum, forme poétique que je n'ai pas pratiquée depuis longtemps... 

        Je suis content que tu aies apprécié (car après tout, tu es un peu à l'origine de ce texte ! héhé)

        Bisous, merci, et bonne soirée (j'espère que tu t'es bien régalée avec tes crêpes et que tous ceux qui les ont partagées avec toi ont eu du bonheur).

        FP

         

    10
    Mardi 2 Février 2016 à 15:40

    Bonjour Fabrice et merci de tout coeur de ton passage sur mon blog. J'aime tes interventions.

    Tu vois en parcourant ton poème je m'y suis cru au printemps, déjà ! Mais il est encore à quelques encablures et il va falloir ramer (au propre comme au figurer) pour arriver à voir quelques rayons du soleil nous chauffer le corps. Mais je ne désespère pas, tout vient à point .... comme disait un homme célèbre !

    Je te souhaite une très bonne journée

    Merci de tes partages et merci pour ton talent.

    Bien amicalement

    @lain

      • Mardi 2 Février 2016 à 21:19

        Bonsoir @lain, c'est sûr que malgré la douceur relative de ces jours-ci, l'hiver ne s'est pas encore avoué vaincu, et d'ailleurs, le calendrier nous dit qu'il reste encore plusieurs semaines avant qu'il ne doive rendre son tablier ! Le soleil est là par moments, mais on sait que ce n'est qu'un soleil...d'hiver !

        Bonne continuation à toi. C'est moi qui te remercie. 

        Amicalement,

        FP

    11
    Mardi 2 Février 2016 à 17:44

    Amusant, je connais davantage par les contes le Grand-Père Gel que Jack Frost ... Enchantée de te savoir sur un manège, de voir l'énergie que cela éveille en toi. Mais après tout, qu'en sais-je ? Ce n'est peut-être pas sur toi que tu poétises, puisque tu aimes explorer les diverses facettes de l'amour. Amicalement.

      • Mardi 2 Février 2016 à 21:23

        Bonsoir Lily... Même si je n'ai pas poétisé sur mon humeur et ma réalité du moment, je me suis forcément servi (tu t'en doutes bien) de ce que j'ai pu ressentir chaque fois que je me suis retrouvé au début d'une histoire d'amour. C'est une période grisante, au cours de laquelle, c'est certain, on a le sentiment de renaître (d'où le parallèle avec le printemps), d'être le plus fort du monde, d'être ivre de bonheur au point d'en éprouver de doux vertiges. 

        Merci à toi. Bises amicales.

        FP

    12
    Mardi 2 Février 2016 à 23:15

    J'avais compris mais mon coeur étant si triste,pas de réponse!

    Pas facile tous les jours de ranimer la flamme de l'amour......mais quand ,apres l'explication,on se retrouve,c'est un nouveau printemps ...enfin chez moi....éternelle "amoureuse" de la vie !

    Bisous

      • Mardi 2 Février 2016 à 23:41

        J'avais bien compris que tu avais compris et je pressentais cette tristesse du coeur dont tu parles, mais, par pudeur, j'ai préféré m'en tenir à mon texte et l'expliquer un peu. Ne t'inquiète pas, l'amour n'est jamais simple, mais être amoureux de la vie aide forcément à provoquer plusieurs printemps des sentiments et retrouver l'autre qu'on pensait absent(e)...

        Bonne soirée, bises.

        FP

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :