• Le rêve de Mado

    Le rêve de Mado

     

     

    Fini, Paname, adieu le grand charivari,

    La Seine et ses remous, ses quais, ses bateaux-mouches,

    Barbès et son métro, ses badauds, ses babouches...

    Mado s'est retirée ! À Zante ? À Lipari ?

     

    Fini, l'appartement sans balcon, au sixième,

    Avec vue imprenable – on ne se moque pas ! –

    Sur les draps de satin d'un couple de papas...

    Mado s'est retirée ! En Istrie ? En Bohème ?

     

    Fini, l'hiver grincheux tout en pluie et tout fou

    Sur les toits, que n'aurait pas renié Verlaine,

    Les muguets automnaux qui poussent dans la laine...

    Mado s'est retirée ! Au Cap-Vert ? À Lifou ?

     

    Fini, les réunions dans sa prison de verre

    Perchée à la Défense, et d'être le citron

    Pressé jusqu'à plus soif par son âpre patron...

    Mado s'est retirée ! Où ça donc ? Il s'avère

    Qu'elle aime les Anglais,

    Le sud, la Promenade,

    Le soleil, la baignade,

    Les plages de galets...

     

    * * *

     

    Trop cher, le Negresco° ! Mais chez sa sœur Françoise,

    Les Anges de la Baie éclairent chaque mur ;

    Elle y rêve la nuit qu'un beau Christian°° d'azur

    L'estrosie°° en disant : Ô Mado, ma niçoise°°° !

     

     

     

     

    °Hôtel de luxe niçois situé sur la Promenade des Anglais face à la Baie des Anges

    °°Référence à Christian Estrosi, maire de Nice

    °°°Référence au personnage de Mado la Niçoise, interprété par l'humoriste Noëlle Perna

    12457

    « Drôle de rapaceJoli cœur »