• Le tango des tergiversations

    Le tango des tergiversations

     

     

    Elle n'attendra pas indéfiniment, là,

    Où tu la fais tourner comme une ritournelle

    Sur un disque rayé ; ton refrain la la la

    Aurait déjà lassé plus d'une pimprenelle.

     

    Tu ne sais qu'étirer tes irrésolutions

    Au long de ponts aussi réels qu'interminables,

    Tanguant sur le tango des tergiversations...

    Tes arguments sont-ils vraiment tous raisonnables ?

     

    Tu veux avoir l'amour, sans ses désagréments ;

    Prendre la lune, mais, sans sa face cachée ;

    T'assurer que jamais le moindre des tourments

    Ne viendra polluer l'idylle endimanchée ;

     

    Elle n'attendra pas qu'il neige sur les toits,

    Que le temps des regrets agite ses sonnailles,

    Que le vin gaspillé laisse en peine et pantois

    Bien des bouchons de liège et nombre de futailles...

     

     

     

    Le tango des tergiversations

    Vineyard Thing  / Steve Mills

    11786

     

     

    [ un clic sur le logo au-dessus du texte pour des précisions quant à la consigne d'écriture ]

    « Fol Amour et petits caillouxMuguette, la petite et mignonne rousse »

  • Commentaires

    1
    Samedi 26 Novembre 2016 à 03:16

    Comme disait ma Mère '' on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre""

    Bonne nuit Fabrice........

      • Samedi 26 Novembre 2016 à 12:27

        Bonjour Ghislaine,

        Oh la la ! Hier, je n'ai pas fait long feu, j'étais déjà au 7ème ciel quand tu es venue me souhaiter une bonne nuit... (en général, le vendredi soir, contrecoup de la semaine écoulée sans doute, je suis plutôt cassé). 

        Sinon, tu as raison, on ne peut pas tout avoir en même temps, il faut choisir. Et ceux qui ne l'ont pas compris se cassent les dents plus souvent qu'à leur tour. Enfin, il me semble...

        Bon samedi à toi, j'espère que tu vas bien (un peu mieux). Bisous, merci.

        FP

    2
    Samedi 26 Novembre 2016 à 04:35

    Bonjour Fabrice, ah que le bon côté des choses dans la vie... alors il faut rester célibataire, juste partager une bonne bouteille et plus, de temps en temps.... bon W-E l'ami, bises

      • Samedi 26 Novembre 2016 à 12:28

        Bonjour Jill, 

        Oui, rester célibataire et ne prendre que le bon quand ça arrange. Mais est-ce une vie ? Je pose la question. 

        Merci à toi, bon weekend de même. BISES à toi.

        FP

    3
    Samedi 26 Novembre 2016 à 07:27
    Chadou

    Bonjour Fabrice...Ha oui ma mère disait ça aussi et elles avaient raison ! Toujours un plaisir de venir te souhaiter un bon samedi, ici c'est un ciel gris qui commence notre journée. Comment vas tu ? Moi ça va bien !

    Bisous amicaux...passe un agréable weekend

                                                        

      • Samedi 26 Novembre 2016 à 12:31

        Bonjour Chadou,

        Eh bien ma foi, ça ne va pas trop mal. J'ai dormi dix heures, ça ne peut qu'aller bien, je pète la forme ! Hihihi...

        Les mamans disent souvent vrai. Le problème, c'est qu'on ne les croit pas toujours au moment où elles le disent, parce que quand on est jeune, on se dit (à raison, d'ailleurs) qu'on a notre propre à route à suivre et qu'on ne va pas articuler nos vies autour des conseils des uns et des autres. C'est souvent après qu'on se dit : "ah, si seulement..."

        Mais c'est la vie !

        J'espère que tu vas bien aussi, en tout cas, je te souhaite un doux et bon weekend. BISOUS.

        FP

    4
    Samedi 26 Novembre 2016 à 10:09

    Ton commentaire est resté coincé, certes pas sous le bouchon, mais dans la boite dite des spams.

    Berne, non pas une capitale exotique aux plages de sable blanc, mais discrètement des bergères tout autant en folie, comme dans toutes les capitales.

    Bon samedi l'ami Fabrice

      • Samedi 26 Novembre 2016 à 12:33

        Bonjour H-IL,

        Ah, c'est bien ma veine ! Il n'y a qu'à moi que ça pouvait arriver, ça ! Hihihi...

        Sinon, je ne pensais pas forcément aux plages de sable blanc (il me semble d'ailleurs que la plupart des grandes capitales ne sont pas côtières). Mais Berne a forcément des atouts, oui, comme toutes les capitales, mais peut-être alors qu'il faut chercher en sous-sol pour comprendre où bat son cœur animé, non ?

        Bon weekend à toi. Et bon voyage si tu es en vadrouille.

        FP

    5
    Samedi 26 Novembre 2016 à 18:35

    Ah  ! Que tout cela est bien dit ! C'est sûr, elle ne va pas attendre qu'il neige et une vie uniquement de plaisirs est souvent une vie sans amour....Bonne soirée Fabrice !

      • Lundi 28 Novembre 2016 à 09:17

        Bonjour Gazou,

        On ne peut effectivement pas tenir toute une vie avec SEULEMENT du plaisir, du reste, ça n'existe pas, ce n'est tout bonnement pas possible. 

        L'amour n'est jamais garanti à vie (malgré les serments et les belles paroles), pourtant, sans amour, la vie manque cruellement de l'essentiel.

        Bon lundi à toi. Merci.

        FP

    6
    Dimanche 27 Novembre 2016 à 08:49

    à tout prendre dans la vie, j'ai appris à en aimer les défauts ... foi de moi ils valent leur pesant d'or crois moi ... bien plus que les "bons côtés" qui souvent me lassent ...

    amitié .

      • Lundi 28 Novembre 2016 à 09:20

        Bonjour Marie-Claude,

        De toute façon, il est impossible de n'avoir que les bons côtés de quelque chose, donc, autant apprendre à apprivoiser les défauts et voir comment on peut vivre de la meilleure façon qui soit malgré leur existence.

        Si tout était parfait, nous serions contents au départ (évidemment), mais nous finirions par nous lasser vite, immanquablement. La vie n'est intéressante que parce qu'elle n'est pas juste une autoroute droite qui offre une circulation immuablement stable.

        Amicalement, merci. Bon lundi.

        FP

    7
    Lundi 28 Novembre 2016 à 11:46

    coucou  Fabrice

     ça le tango j'aime bien , c'est une jolie danse mais pas seule mdr

     j'aime bien les bouchons de liège ,itou car  maintenant ils ne sont même plus en liège, quoique l'arbre est content!! si je  suis les conseils de mon billet et je n'ai pas d'ondes dans ma chambre , que mes livres, car j'aime lire avant de dormir  , c'est un somnifère naturel qui fait du bien , marcher dans la nature aussi

     tu as  peut-être l'angoisse de dormir et de perdre du temps!!

     bon lundi

     bisous

      • Mardi 29 Novembre 2016 à 10:30

        Coucou Fruita,

        Le tango, jolie danse, oui, qui m'a toujours inspiré l'image de l'hésitation, genre un pas en avant, un pas en arrière, voire deux pas en avant, et trois en arrière. Mais une danse si sensuelle, en même temps.

        Tu as de la chance, si lire avant de dormir t'es un somnifère naturel. Justement, j'évite cela, car, au contraire, quand je commence un livre, pour peu qu'il me passionne d'entrée, ça m'excite, je n'ai plus envie de le lâcher, mais de le dévorer, c'est ainsi qu'il m'est déjà arrivé (plusieurs fois) d'atteindre le matin en me disant : "mince, le jour se lève, je n'ai pas dormi", tout ça parce qu'à la fin de chaque chapitre j'ai pensé : "allez, encore un, et j'éteins la lumière", sans pour autant le faire vraiment. Cependant, il faut vraiment que le livre en question me captive. Un livre qui m'endort est un livre que je n'aime pas.

        Tu crois que quand on a besoin de ne dormir que quelques heures par nuit, c'est parce qu'on croit, même inconsciemment, que dormir est une perte de temps ? Peut-être... Pourtant, aussi paradoxal que ça puisse paraître, j'aime ça, dormir. C'est juste que je le fais avec parcimonie hihihi...

        Merci à toi, belle journée (si tu es dans la moitié nord, tu as le soleil comme moi, mais le froid aussi !!!). Bisous, merci.

        FP

    8
    Lundi 28 Novembre 2016 à 12:21

    La vie est passionnante et semée d'embuches, et là nous ne sommes pas égaux le long de ce soit disant fleuve tranquille.

      • Mardi 29 Novembre 2016 à 10:32

        Bonjour Gérard,

        C'est sûr que nos différences n'aident pas non plus à nous rendre égaux devant les choses...de la vie. C'est peut-être tant mieux ainsi, d'ailleurs, nous sommes rarement tous égaux devant quelque chose.

        Et la vie est tout sauf un long fleuve tranquille (pour certains, elle est même un court ruisseau vif !).

        Merci de ta visite.

        FP

    9
    Mardi 29 Novembre 2016 à 06:29

    " le beurre , l'argent et cul de la crémière "

    oui c'est vulgaire

    mais à trop de lala

    tu vas finir seul ... lol ...

    ça m'étonnerait , mais bon autant te prévenir

    car comme tu sais " un homme averti ... est un homme averti " re lol

    bise

      • Mardi 29 Novembre 2016 à 10:34

        Hello Edwige !

        Ah, comment as-tu deviné que je m'adressais à moi-même avec ce texte ??? winktongue

        Oh tu sais, finir seul... Parfois, c'est peut-être mieux que de finir entouré de vautours, tu ne crois pas ???

        Mais je te rassure, il n'était pas question de moi, je ne suis pas à ce point un adepte du nombrilisme, non mais !!! Sans rancune, cependant !

        Tiens, je vais aller me chercher un café, ça va me réchauffer. 

        Bise et bon mardi à toi.

        FP

    10
    Mardi 29 Novembre 2016 à 06:42
    A trop tergiverser, on finit par tanguer... à certains moments, je crois qu'il faut faire la grève des tergiversations, juste le temps de s'engager et puis de recommencer à tergiverser... belle journée à toi !
      • Mardi 29 Novembre 2016 à 10:37

        Coucou Sandra,

        Ah, j'aime beaucoup cette vision-là, que tu as des tergiversations. Le tout, effectivement, est de savoir y aller franchement quand il faut, car on ne peut pas vivre sans s'engager quelquefois... Je suis d'accord. Un engagement, ce n'est pas rien, ça peut faire peur, mais si l'on dépasse jamais cette peur, on n'avance pas non plus.

        Belle journée de même, merci de t'être arrêtée sur ce tango un peu spécial.

        FP

    11
    Mardi 29 Novembre 2016 à 07:44
    Chadou

    Bonjour Fabrice   ! Hier nous avons eu une belle journée ensoleillée, et aujourd'hui, ils annoncent quand même du soleil mais aussi des possibilités d'averses , autant dire que tout peut arriver mais il fait bien froid encore plus froid qu'hier matin -6° !

    Bon mardi mon ami et gros bisous

                                       

      • Mardi 29 Novembre 2016 à 10:39

        Bonjour Chadou,

        Ah, il fait beau, très beau même, ce matin. Il fait froid aussi. Mais souvent, en cette saison, ça va ensemble. Et effectivement, premières gelées de l'année pour Paris. Heureusement que mon bureau est bien chauffé !!! hihihi...

        Belle journée à toi, bises et merci.

        FP

    12
    Mardi 29 Novembre 2016 à 21:02

    Comme j'aime cette expression "tango des tergiversations".

    Dans le mot tergiversation, il y a déjà ce rythme de la danse.

     

    « tergiversation, lenteur calculée, détour » ......... Une façon de danser le tango peut être.

    Tanguant sur le tango des tergiversations... Tes trois " T " donnent déjà le bon rythme.

    Passe une bonne soirée. Yann

      • Vendredi 2 Décembre 2016 à 10:44

        Bonjour Yann,

        Merci pour les compliments. Je ne suis pas un spécialiste de la chose (ni du tango, ni trop des tergiversations, quoique...), mais s'il fallait illustrer les tergiversations par une danse, il me semblait bien que le tango était la plus appropriée. 

        Bon weekend ami des mots.

        FP

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :