• Les ailes de Gisèle

    Les ailes de Gisèle

     

     

    Gisèle ouvre ses ailes,

    S'élance du bord de son lit,

    Et, parmi les oiselles

    Du pays d'en haut, s'établit.

     

    - Mais où vas-tu, Gisèle ?

    Vers ce nuage froufroutant,

    C'est là que mon prince m'attend !

     

    Gisèle bat des ailes,

    Tant qu'à faire, des cils aussi,

    Pour narguer les oiselles,

    Qui ne lui disent pas merci.

     

    - Oui, c'est toi, la plus belle !

    – Ces emplumées n'ont pas de cils...

    D'ailleurs, comment sont-ils, mes cils ?

     

    Gisèle fait des ailes,

    Des pieds, des mains, pour l'emporter,

    Mais... Soudain, les oiselles

    Ricanent, la voyant chuter !

     

    - Que croyais-tu, Gisèle !

    – J'étais si bien, là-haut, pardi !

    Je me sens le cœur alourdi...

     

    Gisèle est là, sans ailes,

    Sous ses draps ; le rêve est fini,

    Plus de prince, d'oiselles,

    Dehors, l'hiver, le ciel terni...

     10666

    « Le vieux garçonDiable de vent »

  • Commentaires

    1
    Mardi 19 Janvier 2016 à 22:59

    Bonsoir élève Fabrice... Ah c'est fou les rêves que l'on peut faire n'est-ce pas Gisèle... entre nous il manque un L à ton prénom pour t'envoler pour de bon... wink2 on va arranger ça à la cour de récré, cour des miracles parfois, sois y la bienvenue ! MERCI à toi, bonne nuit, bises de m'dame JB

      • Mardi 19 Janvier 2016 à 23:19

        Coucou Jill... Tu as trop raison ! Toi, par contre, tu as deux L (quatre même, avec Bill), pas comme Gisèle, tu peux voler à l'aise (sans même rêver) ! Merci d'accueillir l'estropiée (haha) en ta vénérable cour !!! Bises.

        FP

    2
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 01:39

    Bonjour Fabrice

    ton texte me fait pensé a Icare...lol

    Je te souhaite un très bon mercredi

    Nos amitiés  bises

    Qing&René

      • Mercredi 20 Janvier 2016 à 08:18

        Bonjour René... Oui, il y a peu d'Icare chez cette Gisèle... Mais elle n'a même eu besoin de se brûler les ailes qui ne lui ont jamais poussé dans le dos, tiens !

        Merci, bon mercredi à toi de même. Bises.

        FP

    3
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 06:28

    A vouloir atteindre le ciel, elle a fini par se brûler les ailes

    Amicalement

    Claude

      • Mercredi 20 Janvier 2016 à 08:20

        Le rêve ne tue pas en vrai, heureusement. Elle n'a peut-être pas d'ailes, mais croit vraiment qu'elle l'aura, son prince charmant... Eh bien quoi ! Il n'y a que ceux qui ne croient en rien qui n'ont rien !!!

        Merci Claude, belle journée à toi.

        Amicalement,

        FP

    4
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 07:22

    Bonjour Fabrice...que c'est triste de se réveiller et d'être face a la triste réalité. Très bien tourné ton poème, tu as été félicité au moins ! C’est avec ces quelques mots, que je viens te souhaiter, une bonne journée ! Bises amicales ♥

      • Mercredi 20 Janvier 2016 à 08:22

        Ah Chadou, écrire est un plaisir, et les félicitations ne sont pas mon moteur (même si je ne boude aucun compliment, humain que je suis !!!)... Sinon, oui, nous rêvons tous, nous savons que ça fait parfois un peu mal de retomber les pieds sur terre. Mais le rêve, à juste dose, est nécessaire et fait du bien, il donne un peu d'espoir.

        Très belle journée à toi. Merci d'être là. Bisous.

        FP

    5
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 07:45

    c'est frais , c'est léger

    du moins plus que Gisèle .... !!!  hihi

    le gâteau pas terrible , j'ai remplacé le sucre par de l'aspartame , mais ça vaut pas !

    tant pis , le prochain sera mieux

    bon credi à toi

      • Mercredi 20 Janvier 2016 à 08:24

        Haha... Gisèle est retombée comme une pierre... Mais tu sais, des fois, ce qui est léger, ce n'est pas forcément extra, la preuve avec ton gâteau à l'aspartame... arf Bon, tu feras forcément mieux la prochaine fois, aie foi !

        Bon mercredi également, merci. Bises.

        FP

    6
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 08:00

    A l'inverse de l'histoire de Gisèle, je connais celle du petit aigle à qui la basse-cour disait en ricanant qu'il était un poulet ... Eh bien à force d'essais et de persévérance, il a réussi à s'envoler le petit aigle, sous l'oeil médusé des poules et des dindons. Bon, Gisèle n'est peut-être pas un aigle ... Mais n'est-on pas tous d'une certaine façon appeler à dépasser nos barrières, nos limites ? Bonne journée Fabrice.

      • Mercredi 20 Janvier 2016 à 08:27

        Je ne peux qu'être d'accord avec ce que tu dis, Lily ! Bien sûr qu'il faut persévérer. Et pas seulement en rêvant ! Il faut y croire, il faut recommencer, il faut accepter de se prendre des gamelles avant d'y parvenir. Les barrières sont faites pour être franchies, la vie est un peu comme une course de haies. Gisèle, elle, c'est sûr, n'aura jamais d'ailes, mais le chemin vers son prince charmant n'est pas impossible, à elle de le vouloir vraiment.

        Bonne journée à toi, merci de ta visite. Bises.

        FP

    7
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 09:15

    Bonjour,

    Bravo pour l'originalité de ton poème.

    Bonne continuation

      • Mercredi 20 Janvier 2016 à 09:55

        Bonjour Rafaël, merci ! Que la suite de ton mercredi soit belle !

        FP

    8
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 10:05

    Il est vrai qu'avec des ailes...on peut voler, découvrir d'autres horizons, quitter parfois la barbarie de ce Monde! Avec des ailes on peut s'élever par les mots,par ce genre de poème on peut espérer faire changer les mentalités et retrouver une véritable Démocratie.....qui sans "elle" (jeu de mots) on restera figé sur notre terre qui a pourtant besoin d'être labourée pour planter des semences de Liberté, de respect et d'amour!

      • Mercredi 20 Janvier 2016 à 12:10

        Bonjour Philippe... Ah, en racontant la mésaventure de Gisèle, je ne pensais pas qu'on pouvait y trouver des arguments politiques hahaha ! Mais TOUT est politique donc, oui, je saisis bien ce que tu veux dire. Si nous avions des ailes (au moins comme les avions !), nous pourrions effectivement nous évader autrement qu'en rêve, qu'en pensée, qu'en...prenant l'avion... On fait avec ce qu'on a... À un moment donné, chacun a besoin d'y croire, c'est par là que passe d'abord notre capacité à nous dépasser yes

        Bonne journée à toi. Merci.

        FP

    9
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 10:42

    coucou Fabrice,

    Comme de quoi les rêves nous portent, nous emportent, nous transportent même mais attention quand ils sont bien au-dessus de nos possibilités, la chute est souvent terrible et le retour à la réalité fait mal!!!

    Pauvre Gisèle, j'imagine sa déception en se réveillant avec une aile et des rêves brisés!!

    bises et bon mercredi à toi Fabrice 

      • Mercredi 20 Janvier 2016 à 12:13

        Hello Patricia ! Le rêve est nécessaire... Il se pose au bout du chemin et nous le visons comme une cible à atteindre. C'est motivant. Après, il y a les rêves qu'on fait la nuit, inconscients... Mais qui en disent long, j'en suis convaincu, sur ce que nous désirons consciemment... 

        La dure réalité nous rattrape souvent, elle est là pour ça ! Gisèle, comme n'importe qui, le sait.

        Bel après-midi à toi, merci. Bises.

        FP

    10
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 11:20

    Entre rêve et réalité il y a juste la place d'un petit battement d'aile...

    jolie poésie.

     

    Le rêve de Gisèle peut-être ici?

      • Mercredi 20 Janvier 2016 à 12:15

        Petit battement d'aile qui peut, malgré tout, nous mener loin ! Je vais de ce pas, jamadrou, cliquer sur le lien que tu offres... 

        Merci. Bises.

        FP

    11
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 11:48

    coucou

     ah voler et  Gisèle a des ailes

    la chute est plus dure!!

     pour créer faut se vider la tête tous les jours et hop une petit marche

     bon am

     bisous

      • Mercredi 20 Janvier 2016 à 12:18

        Bonjour Lady Fruit ! Ah, qui n'a pas un jour rêvé d'accompagner les oiseaux ? Sans ailes, c'est compliqué, c'est l'assurance de croire qu'on décolle avant de réaliser qu'il n'en est rien. Mais il y a peut-être d'autres manières de voler, d'aller au bout de ses rêves. C'est sûr, même.

        Bon après-midi à toi, bonne marche, bonne création. Bises.

        FP

    12
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 12:22

    elle n'a plus qu'à trouver l'amour, Gisèle ! car ne dit-on pas que l'amour donne des ailes ? smile

      • Mercredi 20 Janvier 2016 à 12:37

        C'est clair, Sandra ! Mais (parce qu'il y a toujours un mais), l'amour rend aveugle aussi... C'est peut-être pour ça que les accidents sentimentaux sont nombreux (voler sans voir, ça ne peut se finir qu'en crash, non ? tongue)

        Merci à toi, bonne fin de journée. Bises.

        FP

    13
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 12:43

    ah oui c'est sûr ! à moins qu'elle n'ait des antennes pour la guider ;-)

      • Mercredi 20 Janvier 2016 à 13:09

        À défaut d'ailes, et de visibilité, elle peut toujours en effet se rabattre sur ses antennes... (mais, il lui faut déjà se lever de ce lit, rien ne tombera tout cru du ciel haha)

    14
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 13:16

    Ah si j'avais des ailes je m'envolerais pour ......Québec avec mon prince charmant .

    En tous cas il m'est arrivé de voler plusieurs fois en rêve ,  c'est très agréable et pas de chute à signaler .

    Joli poème  Fabrice 

    Bonne journée 

    Bises 

      • Jeudi 21 Janvier 2016 à 06:42

        As-tu ressenti, toi aussi, quand tu volais en rêve, que tu étais plus légère qu'une plume et que tu pouvais monter plus haut que haut ? Un sentiment indescriptible, n'est-ce pas !

        Merci Gisèle. À bientôt, bises.

        FP

    15
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 13:55

    Bonjour Fabrice, merci beaucoup pour ton poème fin et subtil consacré à Giselle qui perd un L, une aile, très agréable à lire. Bien amicalement.

      • Jeudi 21 Janvier 2016 à 06:44

        Bonjour Lenaig, c'est moi qui te remercie, amicalement, d'être venue "consoler" Gisèle de sa chute yes

        FP 

    16
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 14:48

    Bonjour Fabrice, 

    Le rêve est souvent salvateur et même si Gisèle s'est éveillée en constatant qu'elle n'avait pas les ailes espérées, le temps d'un rêve elle les eut  et le rêve ressemble parfois à si méprendre, à la réalité.

    Amicalement

     

    Dominique

      • Jeudi 21 Janvier 2016 à 06:45

        Bonjour Dominique. C'est exact, rêve ou réalité, peu importe, elle a volé un temps... Et le rêve peut être trompeur en effet...

        Merci, bon jeudi.

        FP

    17
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 15:28

    Heureusement qu'il encore permis de rêver 

    wink2 Bonne journée 

     

      • Jeudi 21 Janvier 2016 à 06:46

        Oui, heureusement, Rose, en dormant ou les yeux ouverts ! Bonne journée de même.

        FP

    18
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 15:36
    colettedc

    Ah ! Le rêve, hein !  Magnifique poème Fabrice ! Bravo ! Bonne poursuite de ce mercredi ! Amitiés♥

      • Jeudi 21 Janvier 2016 à 06:48

        Merci beaucoup, Colette. Le mercredi s'est ma foi terminé dans la joie et la bonne humeur. Et jeudi a dû commencer sur un rêve, mais je ne m'en souviens pas... Belle journée, à bientôt.

        Amicalement,

        FP

    19
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 16:12

    Au lit,ici git zèle de Gisèle sans ailles....

    Le prince , limbes et cils,sans elle , est las là en haut ....ohlala...

     

    Excellent comme d'habitude!

    Câlinsss!!!

      • Jeudi 21 Janvier 2016 à 06:50

        C'est tout à fait ça, Claire, tu as bien cerné le rêve déçu de l'oiselle déchue hahaha... Merci de ta visite, de ton compliment, et pour les câlins ! (on en a bien besoin avec ce froid !)

        Bises.

        FP

    20
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 16:28

    et que c'est triste l'hiver

      • Jeudi 21 Janvier 2016 à 06:51

        C'est surtout...froid ! Comme ce matin encore... (écharpe, gants et chapka de rigueur pour moi hahaha)

        Bonne journée Flipperine, merci.

        FP

    21
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 19:04

    ah cela fait mal de se casser les ailes ... elle avait pourtant de si beaux rêves ...

    belle soirée

      • Jeudi 21 Janvier 2016 à 06:52

        C'est sûr qu'on aimerait mieux se casser les ailes après un cauchemar... Mais elles repoussent, paraît-il. Dans un prochain rêve... (Que Gisèle patiente et croie, donc !)

        Merci Jeanne, bon jeudi à toi.

        FP

    22
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 20:11

    Pauvre Gisèle ! Quel beau rêve; la chute n'en est que plus dure!

    Un joli poème comme une comptine qu'on peut chantonner.

    Bonne soirée

      • Jeudi 21 Janvier 2016 à 06:54

        Alors, tu viens quand tu veux le chanter avec moi, en sol Majeur yes

        Merci Fanfan, bon jeudi.

        FP

    23
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 23:53

    C'est vrai que lorsqu'on est bien en train de rêver, le réveil peut parfois être brutal ; ça me fait penser à ce que je vis en ce moment : je me réveille dans le froid brrr Bisous. Aurélia

      • Jeudi 21 Janvier 2016 à 06:56

        Coucou Aurélia. Oui, certains réveils n'ont rien de doux, en effet. Sinon, j'espère que tu ne vas pas continuer à te réveiller dans ce froid-là, qu'une meilleure solution de logement s'offrira à toi dans les plus brefs délais !!! Vivement !!!

        Merci de ta visite, bises.

        FP

    24
    Jeudi 21 Janvier 2016 à 00:59

    Bonjour Fabrice

     

    Je te souhaite un très bon jeudi

     

    Nos amitiés  bises

     

    Qing&René

     

      • Jeudi 21 Janvier 2016 à 06:56

        Très bon jeudi de même, René. Bises.

        FP

    25
    Jeudi 21 Janvier 2016 à 06:18

    hihi

    passe un bon jeudi

    ici il est plutôt brumeux pour l'heure

    mais ça va s'arranger !!

    bise

      • Jeudi 21 Janvier 2016 à 06:57

        Un peu de brume (de lait) dans le noir (café) de la nuit ? Oui, ça ne peut que s'arranger, l'aube approche yes

        Bises, bon jeudi, Edwige !

        FP

    26
    Jeudi 21 Janvier 2016 à 08:10

    si je viens tard répondre à cet article c'est que peut-être comme Gisèle mes rêves étaient ailleurs, se faisant réalité non pas sur un nuage, mais dans les yeux d'un enfant ...

    amitié .

      • Jeudi 21 Janvier 2016 à 12:19

        Et comme tu as eu raison, Marie-Claude, de profiter de la douceur, l'innocence et la promesse offertes par les yeux de cet enfant... Ce n'était pas un rêve, tu y étais vraiment ! yes

        Peu importe le retard, la présence compte bien davantage.

        Amicalement,

        FP

    27
    Vendredi 22 Janvier 2016 à 10:36

    Pauvre Gisèle !

    J'espère qu'elle seraplus clairvoyante la prochaine fois

      • Vendredi 22 Janvier 2016 à 16:21

        Il vrai, Gazou, que nul besoin quelquefois de rêver pour se faire avoir ! 

        Merci de ton passage.

        FP

    28
    Vendredi 22 Janvier 2016 à 17:04
    Renee

    Pauvre Gisèle le réveil est dur...mais peut-être salutaire? Bises amicales

      • Samedi 23 Janvier 2016 à 22:10

        Il y a toujours un côté salutaire à revenir dans la réalité, autant qu'à rêver un peu sa vie (pas trop)... Merci Renée, bises amicales également.

        FP

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :