• Les bons sentiments

    Ils te diront qu'il faut du temps

    Pour aimer à nouveau l'aurore,

    Pour entrouvrir les deux battants

    De ta fenêtre, mais encore,

    Que l'on s'habitue à la nuit,

    Croyant que ce qui brille nuit

    Quand on a marché sur des braises,

    Quand on s'est brûlé jusqu'au cœur,

    Qu'il convient d'oublier les fraises

    Et laisser faner la rancœur

    Avant de pouvoir se construire

    Une autre vie à faire luire ;

     

    Ils chercheront à t'exhorter

    À la plus grande des prudences,

    Comme s'ils devaient supporter

    Ton propre fardeau ; si tu danses

    Un peu trop tôt, ils penseront

    Que c'est un tort, t'accuseront

    D'être sans morale, insensible,

    De céder à la vanité,

    Ce qui leur est inadmissible

    Car, pour eux, manque de fierté ;

    Tu leur seras moins admirable 

    Si ton chagrin n'est pas durable...

     

    Tu connais pourtant tes tourments,

    Et personne n'est à ta place ;

    Au diable les bons sentiments,

    Qu'ils aboient ! Souris-leur et passe,

    Libre à toi de prendre la main

    De qui te plaît, sur ton chemin !

    10876

    « Théophraste le cérasteÀ l'ombre du soir »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 25 Février 2016 à 04:59
    jill bill

    Bonjour Fabrice, tout ceci me fait penser à un veuf, une veuve qui aurait trop tôt repris une vie amoureuse au regard de travers de ses proches... comme si une fois mort le conjoint oublié ! Et ne parlons même pas héritage, la peur d'un/e autre dans les lieux... bref, ne jugeons pas et laissons vivre tout l'monde comme il l'entend.... bon jeudi, bises de JB

      • Jeudi 25 Février 2016 à 08:56

        Bonjour Jill, oui, c'est ça ! Mais sans aller jusqu'à parler d'un veuf ou d'une veuve... Certaines ruptures sont encore tellement mal perçues par les entourages... Il y en a qui ont besoin de prendre leur temps pour recommencer, d'autres qui se disent que prendre ce temps-là ce serait se poser sur sa peine et peut-être s'enfoncer alors préfèrent enchaîner sur une nouvelle page, histoire de garder le sentiment d'être vivant. À chacun son rythme, ses choix... Bon jeudi à toi de même. Bises de FP

    2
    Jeudi 25 Février 2016 à 05:29
    La griffe

    De la belle inspiration .merci pour tes visites .tu n.as pas tord pour les serpents ,jeudissime

      • Jeudi 25 Février 2016 à 08:58

        Alors merci à toi, d'être venu "griffer" mon inspiration yes (à chacun son moyen d'expression, d'autres sifflent, comme les serpentssssssssssss hihihi...)

        Bon jeudi de même.

        FP

    3
    Jeudi 25 Février 2016 à 07:07

    j'aime vraiment bien la "chute" de ton poème, une vraie "élévation" dans le genre "humain" !

    amitié .

      • Jeudi 25 Février 2016 à 09:03

        Je crois que, par nature, l'être humain est tenté par le jugement. Nous le faisons tous, à un moment ou un autre. Pourtant, quand il nous arrive d'être dans une situation précise, nous voulons bien aussi (et surtout) que personne ne nous jette la pierre. Alors, parfois je me dis "au diable la nature", ressaisissons-nous et élevons un peu notre position, ne faisons pas à l'autre ce que nous n'aimerions pas qu'il nous fasse. Et honnêtement, chacun a le droit de mener sa vie comme il l'entend, du moment que, en dehors d'un bon coup de pied dans la bienséance, ça ne porte préjudice à personne.

        Amicalement, merci.

        FP

    4
    Jeudi 25 Février 2016 à 07:15

    Les bons sentiments, d'autres parleront de grands sentiments, mais chacun restera dans le jugement, chacun est face à sa destinée et personne n'a le droit d'en juger

    Amicalement

    Claude

      • Jeudi 25 Février 2016 à 09:06

        Eh oui Claude, dans la vie, nous ne sommes pas dans un tribunal. Laissons les juges et les jurés juger les crimes et les délits selon la loi, en revanche, que la morale ne vienne pas systématiquement jeter l'opprobre sur ceux qui ont envie de vivre, de se sentir vivants. Tout simplement.

        Bonne journée. Merci. 

        Amicalement,

        FP

    5
    Jeudi 25 Février 2016 à 07:26

    tout n'est qu'éphémère ici bas

    alors carpe diem ! et voyons la suite

    bise et très bon jeudi

    le café sera frais jusque midi

    et si tu passes plus tard 

    j'en passerai un autre .... prends ton temps !!!

      • Jeudi 25 Février 2016 à 09:08

        Absolument, comme tu dis si bien : carpe diem. Mais qui a donc inventé la notion de péché ??? Franchement, il y a des fois où l'on ne peut même plus déguster une friandise sans qu'une voix ne s'élève : "tu ne devrais pas, tu vas finir rond comme une barrique..." GRRRR ! he

        Tiens, pour la peine, je reprends un croissant et un café ! Na !

        Bises, bonne journée.

        FP

    6
    Jeudi 25 Février 2016 à 07:45
    Chadou

    Bonjour Fabrice, j'aime beaucoup ton poème, c'est vrai qu'il faut faire ce que l'on veux, quand on le veux !

    Beau jeudi et gros bisous amicaux ♥

      • Jeudi 25 Février 2016 à 09:10

        Oui, Chadou, il faut faire ce que l'on veut, quand on veut, comme on veut, À CONDITION que ça ne nuise à personne ! La Liberté n'est pas sans limites, sinon, elle ne serait qu'égoïsme.

        Beau jeudi de même, BISOUS.

        FP

    7
    Jeudi 25 Février 2016 à 11:12

    si en plus tu apportes les croissants ma table te sera ouverte tous les jours !!! 

    lol et c'est une cuisine ouverte sur grande pièce à vivre  avec table pour 15 

    bise

      • Jeudi 25 Février 2016 à 17:57

        Ah, c'est bon d'avoir un péché mignon, hein ! winktongue (parmi d'autres, bien sûr !) ... Je n'ai pas oublié qu'un jour tu m'avais invité pour un tajine, attention, je risque de te prendre au mot, un jour !!!

        Sinon, ça va, je vois que tu as de l'espace, chez toi... 15 personnes, ça ne rentre même pas dans TOUTE ma maison (qui est un petit appartement deux pièces, en fait)...

        À demain, bonne soirée. Bises.

        FP

    8
    Jeudi 25 Février 2016 à 12:41

    coucou

    oui il faut du temps pour réapprendre à aimer à nouveau!!

     cela demande du temps ,enfin si on a le temps car la vie court ..

    joli texte

     j'ai 2 chattes  Bulma que nous avons trouvé dans un bois, petite et affamée et aria la chatte à mon fils!!

    avant je n’avais que des chats plus câlins!!

      je n'ai jamais vécu sans  chat ni chien..

    bonne journée

     bisous

     

     

      • Jeudi 25 Février 2016 à 18:01

        Coucou ! Le temps qu'on prend, de toute façon, tant qu'il ne s'éternise pas en longueur, est forcément nécessaire... Après, tout dépend des gens. Certains veulent tout de suite enchaîner (pour ne pas sombrer) là où d'autres se donnent un délai de réflexion, histoire aussi de profiter de faire d'autres choses... 

        Ah, les chats et les chiens ! Je n'en ai pas toujours eu, mais je les aime. J'ai grandi avec une ribambelle de chiens, mon père en recueillait un peu partout... Sinon, je n'avais jamais vraiment remarqué que les chats étaient plus câlins que les chattes (la mienne l'est tellement, il faut dire, que ça biaise mon jugement ! héhé)...

        Bonne fin de journée à toi, et merci. Bises.

        FP

    9
    Jeudi 25 Février 2016 à 12:48

    coucou Fabrice,

    C'est aussi ma devise, "ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas que l'on te fasse"!!!

    Ton poème me parle énormément car les ruptures dans les sentiments volontaire et involontaire et une seconde nature dans ma famille!!! Fille et petite fille de divorcés et divorcée moi-même, j'ai aussi un frère divorcé et une soeur veuve, alors j'aime beaucoup tes 6 derniers vers...

    Personne n'est à la place de personne et chacun réagit différemment devant le même événement d'où l'absolue nécessité de ne pas juger.

    J'aime beaucoup ton poème car il est une belle leçon d'humilité.

    Bisous Fabrice et belle journée à toi

      • Jeudi 25 Février 2016 à 18:07

        Coucou Patricia ! Oh... Mon but n'était pas de donner une leçon, personne ici n'en a besoin ! ... Mais j'ai écrit ce texte en pensant à quelqu'un en particulier... Pas toujours facile d'assumer ses choix, socialement parlant. Il y en a toujours qui sont là pour dire des...gentillesses ! lol

        Tu as raison, les réactions sont aussi diverses que les personnalités et les caractères, que les histoires aussi (aucune n'est superposable sur une autre)... Je crois que tout le monde fait de son mieux, comme il/elle peut, la vie n'est pas toujours une promenade de santé, même si les uns ont plus de chance que les autres (eh oui, on est assez inégaux devant tant de choses)...

        Merci de ta lecture. Je te souhaite une douce soirée. 

        Des bisous.

        FP

    10
    Jeudi 25 Février 2016 à 12:48

    les vieux te diraient...ce que tu as écrit cher Fabrice

    mais personne n'est à la place de celui qui vit cela

    alors ne jugeons pas les autres

    "qui sommes nous pour juger les autres"....

     

    douce journée à toi

    il fait soleil, alors je vais aller marcher un peu au bois

    ti bisou de danielle

      • Jeudi 25 Février 2016 à 18:11

        Et pas que les vieux, Danielle ! Mais c'est vrai que c'est si facile de juger... Je ne vais certainement pas te dire que ça ne m'arrive jamais, ce serait mentir (du reste, chacun le fait un jour ou l'autre, même sans s'en rendre compte). Mais il est important, je pense, de ne pas accabler les gens, de faire l'effort, à un moment donné (quand même), de se rappeler que nous ne fonctionnons pas tous de la même façon, que dans l'absolu, toutes les réactions (tant qu'elles ne débordent du champ de la légalité, bien sûr) sont louables à leur façon. Il me semble que quand on commence par respecter les choix de chacun et les différences, alors, plus besoin de se poser la question, ne pas juger devient évident.

        Bises, bonne soirée. Merci.

        FP

    11
    Jeudi 25 Février 2016 à 15:09

    Bonjour,

    Joli, joli.

    Arrêtons de coller des étiquettes sur tout ce qui bouge.

    Nous ne sommes pas des confitures.

    Nous sommes ce que nous sommes.

    bonne fin de journée.

    À bientôt.

      • Jeudi 25 Février 2016 à 18:15

        Bonsoir Rafaël... J'aime beaucoup ton commentaire. Ce n'est pas toujours facile d'être ce qu'on est, mais on ne sera jamais quelqu'un d'autre que soi, alors, on doit l'assumer. On peut singer untel ou untel, mais ça ne sera jamais l'original, juste une pâle (et encore !) copie. Puisque l'on ne veut pas être jugé, se garder aussi de juger l'autre constamment. Après, où est la frontière entre "donner son avis" et "juger" ? On ne s'y retrouve pas toujours. 

        Bonne soirée. Merci.

        FP

    12
    Jeudi 25 Février 2016 à 16:36

    J'adore ! Oui, chacun est libre d'aller avec qui il souhaite :)  Bonne fin d'après-midi. Bises.

      • Jeudi 25 Février 2016 à 18:17

        Oui, Aurélia, à condition tout de même de ne pas piquer le mari de sa sœur ou la femme de son père... La liberté a forcément des limites. Encore que, quand le cœur s'en mêle, il est quasiment impossible de l'arrêter... 

        Merci à toi. Bisous. Bonne soirée.

        FP

    13
    Jeudi 25 Février 2016 à 20:45

    Bonsoir Fabrice,


    Souvent les personnes qui ont tant et tant critiqué, s'aperçoivent un jour que la même histoire vient de se produire dans leur propre famille ( de quoi réviser leur propre jugement et s'ouvrir à la tolérance !
    Bravo pour ton poème dont les mots chantent à la perfection.
    Belle soirée

      • Vendredi 26 Février 2016 à 08:45

        Bonjour Balaline... Eh oui, c'est souvent comme ça pour tout, pour la bonne et simple raison que notre humanité est ainsi faite. En principe, l'expérience devrait nous apprendre. C'est le cas, bien sûr, mais d'un autre côté, nous sommes susceptibles de devenir amnésique, c'est pourquoi rien n'est jamais acquis. 

        Bon weekend, et merci à toi.

        FP

    14
    Vendredi 26 Février 2016 à 07:29
    Chadou

    Bonjour Fabrice, un petit matin brumeux se profile, pourvu que le soleil nous revienne, il nous est agréable même si il ne fait pas chaud, Beau vendredi et gros bisous ♥

      • Vendredi 26 Février 2016 à 08:47

        Coucou Chadou ! Les jours se suivent et ne se ressemblent pas... Tantôt soleil, tantôt nuages... Vive le climat tempéré !!! winktongue

        Je te souhaite également un beau weekend (souris, le printemps sera l) dans moins d'un mois - normalement).

        Bisous.

        FP

    15
    Vendredi 26 Février 2016 à 07:42

    Il est profond ton poème. C'est du vécu peut-être.
    Il y a toujours des gens qui sous des dehors bien intentionnés ont pour vocation de cancanner sur ce qui se passe chez les autres. D'où l'importance je crois de bien s'entourer.  "S'entourer peu mais s'entourer bien ' voilà ma nouvelle devise ;-) Mais aussi de soi-même s'efforcer de ne pas faire la même chose en les critiquant également. Car le jugement est facile, mais tellement humain.
    bonne journée Fabrice et bon week-end à toi. bises.

      • Vendredi 26 Février 2016 à 08:52

        Hello Sandra... Oui, il y a un peu de vécu indirect là-dedans, j'admets. Tu sais, "bien s'entourer" n'évite rien. Souvent même, les gens très proches se croient obligés de t'envoyer des remarques, "pour ton bien"... Le jugement est facile, mais tellement humain, c'est absolument exact, tout est dit là. Sauf qu'il blesse, aussi, la plupart du temps. Alors, je me garderai bien de penser : puisque c'est humain, assumons-le. Car on peut aussi améliorer en nous le côté humain qui ne fait pas de bien. Mais dans ce cas, il faut rester vigilant, la nature reprenant très vite ses droits dès le moindre relâchement. 

        Très bonne journée à toi. Bises. Merci.

        FP

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :