• Toussaint

     

     

    Tousse un bon coup et prends la vie

    Du bon côté !

    Tousse un bon coup, trouve l'envie,

    Sois culotté !

     

    Tout simplement, crois en l'aurore

    À l'horizon !

    Tout simplement... Et ne pérore

    Pas sans raison !

     

    Tous, un jour, nous cherchons la flamme

    Du grand Amour...

    Tous, un jour, nous nous brûlons l'âme

    Au fond d'un four...

     

    Toussaint, laisse ton cimetière

    Avec ses morts,

    Mets tes larmes dans la gouttière,

    Et tes remords,

    Jette-les dans une poubelle !

    La vie, ailleurs, peut être belle...

    12727


  • La semaine chez Maine

     

     

    Je m'en vais passer la semaine

    Chez Maine,

    Elle me fera voyager

    Aux quatre coins de son verger.

     

    Broyer du noir, à quoi ça mène ?

    Chimène

    Ne m'ouvrira plus ni son cœur,

    Ni sa porte au judas moqueur.

     

    Vivre à la petite semaine

    Chez Maine,

    Où l'automne n'existe pas,

    Vaut mieux qu'imiter le compas ;

     

    Tourner en rond, à quoi ça mène ?

    Chimène

    Ne reviendra plus allumer

    Ma chandelle et la consumer.

     

    M'ensoleiller une semaine

    Chez Maine,

    Voilà qui me requinquera,

    La suite, on en reparlera.

     

    Boire la cave, à quoi ça mène ?

    Chimène

    Se marie avec mon cousin,

    Ce matin, dans le Limousin.

     

    Je m'en vais passer la semaine

    Chez Maine,

    Peut-être le mois, ou l'hiver...

    Sinon, j'achète un revolver.

    12707


  • Mon mac, Donald

     

     

    Sur un sofa rose en faux cuir,

    Qui trône au milieu d'une chambre

    Aux murs-miroirs, mon corps se cambre,

    Fait son job, sans chercher à fuir ;

     

    Tantôt chatte, tantôt succube,

    Je m'adapte à tous les désirs,

    J'ai toujours mille et un plaisirs

    À donner, du creux de ce cube,

    Je joue avec la caméra...

    Qui paiera en ligne verra !

     

    Si je gagne dûment ma vie ?

    Demandez-le donc à mon mac,

    Qui plonge sa main dans mon sac

    Avant que je ne sois servie !

     

    Mon mac, Donald de son prénom,

    A la bourse très, très gourmande.

    Et d'abord, c'est lui qui commande,

    Je ne sais pas lui dire non...

    Ah ! Que voulez-vous, j'en suis dingue,

    Depuis qu'il m'a montré son flingue.

    12687


  •  

     

    Bretemette n'a pas inventé

    Le fil à couper le beurre,

    Bretemette a le bulbe planté

    Dans un pot de fleurs qui fleure

    Le terreau mal dégrossi...

    C'est ce qu'on disait, ici.

     

    Bretemette, un jour, s'est décidée

    À se mettre un peu de plomb

    Dans la cervelle... Mais quelle idée !

    Tout ça pour un joli blond

    Qui l'a juste regardée

    Couler comme un énorme caillou

    Dans ses pleurs, et l'a bardée

    De divers noms d'oiseaux... Le voyou !

     

    Comment s'est-elle tirée

    De la noyade assurée ?

     

    Bretemette, au bar, a rencontré

    Un gars venu de la ville

    Qui, contre toute attente, est entré

    Dans son petit cœur fragile.

    Quand les mégères du bourg

    Ont ricané, jusqu'à en être ivres,

    Il leur a lancé : l'amour

    Ne vous est connu que par les livres.

     

    Bretemette n'a certes pas l'air

    D'une fille fort futée,

    Pourtant, quoi qu'on raconte, il est clair

    Qu'elle n'est plus amputée

    De son bon droit au bonheur...

    Qu'il vole haut, son planeur !

    12667





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique