• Ma grande ville

    La grande ville :

    Un alibi pour les secrets.

    La grande ville :

    Un vrai bunker pour les discrets.

     

    J'aime à me fondre dans la foule

    Car je m'y sens bien abrité ;

    L'anonymat est ma cagoule,

    Mon masque de sécurité.

     

    Ma grande ville,

    Quelquefois, me cherche des poux,

    Ma grande ville,

    Où se perd l'écho de mon pouls...

     

    Au milieu de la multitude,

    J'ai rencontré ma liberté ;

    Je ne crains pas la solitude,

    L'ayant choisie, en vérité.

     

    Ma grande ville,

    Cet insubmersible bateau,

    N'est guère vile,

    Et, cerise sur le gâteau,

    Est belle en toute circonstance,

    Dans la joie, ou, dans la souffrance.

    12417

    « UrsulaTout feu tout roi »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 15 Juin à 12:56
    eMmA MessanA

    Je ressentais en tout point des sentiments identiques lorsque je vivais intensément dans Paris chéri....

     

      • Jeudi 15 Juin à 13:33

        Bonjour eMmA,

        Bien sûr tu as toute de suite saisi que la grande ville en question était Paris. On peut en parler en particulier, mais de manière générale, je crois que tous ceux qui habitent dans une grande ville, qui l'aiment, et surtout qui font le choix d'y rester pour moult raisons, se comprennent entre eux. 

        Merci à toi. Bises, bon après-midi.

        FP

    2
    Jeudi 15 Juin à 13:01

    Ah Paris.......... Paris où je suis née et où je crois que j'y ai laissé mon coeur............

    Paris je l'aime tant...........

      • Jeudi 15 Juin à 13:37

        Bonjour Ghislaine,

        Quand on aime une ville, même si la vie fait qu'on en part un jour, même si on s'en va pour une région jugée meilleure par beaucoup de gens, rien n'y fait, on continue à aimer plus que tout la ville qu'on a laissée... Toi, tu dis carrément que tu y as laissé ton cœur, c'est fort. Un jour, qui sait, tu reviendras dans ses bras (à Paris).

        Bises, et merci à toi, amie parisienne de la Côte d'Azur.

        FP

    3
    Jeudi 15 Juin à 13:17

    Coucou Fabrice.

    Il faut pouvoir vivre en ville, perso je ne pourrai plus !

    Bises et bon jeudi

      • Jeudi 15 Juin à 13:40

        Coucou Zaza,

        On est d'accord. Il faut pouvoir, il faut AUSSI vouloir.

        J'en connais certains qui vivent en dehors de la ville parce qu'ils n'ont pas le choix, alors qu'ils aimeraient y être. J'en connais d'autres qui vivent dans la ville parce qu'ils n'ont pas le choix non plus, alors qu'ils rêvent de maison à la campagne, de silence, de tranquillité... Peu importe le choix qu'on fait, si on a ce choix, et même si on ne l'a pas d'ailleurs, ce qui compte c'est de parvenir à se sentir un minimum à son aise là où l'on est.

        Bises et bon jeudi de même. Merci à toi.

        FP

    4
    Jeudi 15 Juin à 13:57

    Bonjour Fabrice, grande différence entre ville et village, au bourg tu ne passeras pas inaperçu, on se connait, en agglomération la densité de population est telle que tomber sur ami ou connaissance... comme au loto... même si on dit que le monde est p'tit ! C'est vrai qu'il vaut mieux être seul en ville que mal accompagné à la campagne, bon je dis ça... avis perso ! Bel après-midi mon Titi, bises

      • Vendredi 16 Juin à 14:36

        Bonjour Jill,

        Je retiens surtout ceci (et le partage tout à fait) de ton commentaire :

        "il vaut mieux être seul en ville que mal accompagné à la campagne"

        Là, tout est dit (du moins, l'essentiel).

        Merci à toi. Bises.

        FP

    5
    Jeudi 15 Juin à 14:45
    LADY MARIANNE

    un beau ressenti ! je te crois sur parole !!
    stressée comme je le suis--- la foule , la circulation etc --- me font peur rien que d'y penser-
    j'ai connu plus de villages---- !
    bon aprem ! bises amicales-

      • Vendredi 16 Juin à 14:38

        Bonjour Lydie,

        Oui, et je te crois sur parole également.

        Comme je le dis souvent, rat des villes ou rat des champs, ce qui compte c'est d'être bien là où l'on est (parfois obligé de vivre, pour des tas de raison).

        À l'inverse de toi, vivre dans un village, dans le calme, voilà qui me stresserait réellement (moi qui ne suis guère un stressé).

        Bel après-midi de même, bises. Et merci.

        FP

    6
    Jeudi 15 Juin à 14:58

    Je comprends qu'on puisse aimer la grande ville ...mais je préfère la campagne

      • Vendredi 16 Juin à 14:40

        Bonjour Gazou,

        Il est vrai qu'à l'inverse, je comprends aussi qu'on puisse préférer la campagne. Que je trouve fort belle, et où je me sens si bien... à condition de n'y passer que trois ou quatre jours MAXIMUM ! Finalement, à chacun son truc, pourvu que tout le monde ne vienne pas vivre à la campagne ou en ville (il en faut pour tous).

        Merci à toi. À bientôt.

        FP

    7
    Jeudi 15 Juin à 17:10

    les avis semblent partagés entre les adeptes de la ville et ceux dont je suis qui ... auraient du mal à s'y faire ... Il est vrai cependant que la ville protège davantage ton anonymat que le village ...

    amitié .

      • Vendredi 16 Juin à 14:42

        Bonjour Marie-Claude,

        Ce n'est pas tant l'anonymat que la tranquillité que je recherche. Paradoxalement, cette tranquillité-là est davantage trouvable en ville qu'à la campagne, pourtant plus calme, mais où on ne passe certainement pas inaperçu. D'aucuns diraient que les adeptes de la ville ont des choses à cacher... Bah non. Pas forcément !!! hihihi...

        Amitié. Merci à toi.

        FP

    8
    Vendredi 16 Juin à 20:34

    Bonsoir Fabrice.Ton poème est très beau. J'aime me balader dans les grandes villes, mais je préfère vivre dans une petite commune : pas d'embouteillage ni de pollution.

      • Dimanche 18 Juin à 00:10

        Bonsoir écureuil bleu,

        C'est vrai qu'il y a d'un côté "se balader dans les grandes villes", y être de passage, explorer, et de l'autre, "vivre dans une petite commune", habiter à la campagne. L'un n'empêche pas l'autre et vice versa, pourvu que l'on y trouve son compte yes ... 

        En zone rurale, pas d'embouteillages (parfois un tracteur lent "gêne" la circulation sur une petite route mais c'est folklorique et ça fait partie du charme des lieux), par contre, la pollution, je nuancerai... Les pesticides sont dans les champs, dans les rivières, et bien souvent l'eau du robinet est de moins bonne qualité qu'en ville. Mais bon, il ne peut pas y avoir QUE des avantages.

        Merci à toi. Bon dimanche.

        FP

    9
    Vendredi 16 Juin à 20:50

    Coucou Fabrice

    Du moment que tu te plais dans ta ville c'est ça le plus important... Tu peux passer incognito, mais est-on vraiment en sécurité c'est un point d'interrogation...Perso, j'évite la foule.

    Un très beau texte....merci

    Bonne soirée

    bisous

      • Dimanche 18 Juin à 00:12

        Coucou Arlette,

        Ah... Il y a sécurité ET sécurité... On ne peut pas l'avoir sur tous les plans. La foule, un refuge pour les uns, un cauchemar pour les autres. Je peux comprendre, oui.

        Merci à toi, bon dimanche.

        Bisous.

        FP

    10
    Samedi 17 Juin à 07:56

    Je suis toujours fascinée par les gens qui savent écrire ! Ce n'est pas donné à tout le monde !

    Encore un très beau texte !

    Bonne journée.

      • Dimanche 18 Juin à 00:15

        Bonsoir Flavie,

        Ton compliment me touche forcément. Ce que les uns ont, les autres ne l'ont pas, et c'est valable pour toute chose et dans tous les sens wink2... Si tu me demandais de faire des crêpes par exemple (c'est très utile, quand on adore ça et qu'on est AUSSI gourmand que moi !), ce serait juste la cata... Eh oui. Mais je laisse les experts les faire sauter dans la poêle, me contentant de les...dévorer déguster !!!

        Merci à toi. Bon dimanche.

        FP

    11
    Samedi 17 Juin à 10:31

    j'ai connu  cela a Pris il y  a plusieurs années , vous rendez parfaitement le ressenti de cette ambiance ou fondu dans la foule on est à la fois un et un tout de la ville.

      • Dimanche 18 Juin à 00:17

        Bonsoir filochard et bienvenue sur ces pages.

        Qui a connu la vie une grande ville et l'a aimée (de surcroît s'il s'agit de Paris) comprend forcément ce que ces mots ont voulu dire. Je partage parfaitement votre point de vue.

        Merci. Bon dimanche.

        FP

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :