• Marie s'est vengée

    Tu l'avais dans la gorge,

    Bâton de sucre d'orge

    En forme de canon...

    Tu ne disais pas non.

     

    Était-ce une sucette

    Tueuse de disette ?

    Tu crevais à genoux,

    Là-bas, loin de chez nous.

     

    Au début, l'aventure

    Semblait de bon augure ;

    Tu l'appelais Chaton,

    La vie allait, coton.

     

    La divine promesse

    N'était qu'une kermesse

    Dans un rêve d'enfant,

    Un leurre triomphant.

     

    Tu étais jeune et dupe

    Jusqu'au creux de ta jupe,

    Fruit vert à peine né,

    Un beau jour piétiné.

     

    Il t'appelait Marie,

    Pour une gâterie,

    Tu te couchais, toujours,

    Et non dans du velours.

     

    Combien d'années perdues,

    Combien d'autres fondues

    Comme neige au soleil,

    Avant le grand réveil ?

     

    Mais, tu t'es fait justice,

    Voyant que la police

    Ne bougerait, pour toi,

    Le moindre bout de doigt.

     

    Tu l'avais dans la gorge,

    Où, désormais, se forge

    Un étrange confort ;

    Ton petit chat est mort !

     10255

    « Sur ma joueLe pays rêvé »