• Ospice, vous avez dit Ospice ?

    Ospice, vous avez dit Ospice ?

    Ospice, vous avez dit Ospice ?

     

     

    Tu m'as chargé, maîtresse Jill,

    D'un devoir plutôt infaisable...

    Carrément irréalisable !

     

    Comment ça, c'est Madame Bill  ?

    Et depuis quand l'on se vouvoie ?

    Plaise à vous, prenons cette voie !

     

    Je disais donc, Madame Bill,

    Sans l'ombre d'un mépris – j'insiste

    Avec force, ô Madame Bill –,

    Et croyez-le, cela m'attriste,

    Que je crains le zéro pointé,

    Le carton rouge, en vérité ;

     

    Car j'ai couru toute la ville,

    Comme vous l'avez demandé...

    Elle a du charme, cette ville,

    Ce qui, pourtant, n'a pas aidé

    À vous trouver le moindre Ospice ;

    Pas évident comme exercice !

     

    Un tel prénom, Madame Bill,

    Brille partout par son absence,

    N'est point aussi courant que Jill ;

    Son écho manque de puissance

    Ou, dans quelque eau trouble, s'est tu...

    Et puis après ? Turlututu !

     

    J'ai même arpenté d'autres villes

    À travers le département,

    Jusqu'à l'abus... Quoique ces villes

    N'ont guère fait mieux, justement.

    Ospice, attend-il le déluge

    Pour s'extraire de son refuge ?

     

    On m'a bien parlé d'un mandrill

    Qui s'ennuie au Zoo des Sans-Joies...

    Mais c'est à Trifouilly-les-Oies !

     

    Alors je n'ai, Madame Bill,

    Afin d'assurer mes arrières,

    Pour vous, qu'un bouquet de bruyères...

     

    Sans rancune, maîtresse jill ?

    11826

     

     

    [ un clic sur les logos au-dessus du texte pour des précisions quant aux consignes d'écriture ]

    « Malgré moiBling Bling et Bang Bang »