• Pas que Pâques

    Qui trouvera ma tête d’œuf

    Dans le jardin des cœurs à prendre ?

    À qui ferai-je un effet bœuf,

    Enrubanné d'un rose tendre ?

     

    Qui voudra de mon chocolat

    Avant que ma beauté ne fonde ?

    Je me sens comme un isolat,

    Une langue à côté du monde ;

     

    Que comprennent-ils à mon chant,

    Les oiseaux, les cailloux, les flaques ?

    Ô soleil, ne sois pas méchant,

    S'il te plaît, n'attends pas que Pâques

    Me rende un peu plus attachant !

     

    Faut-il une fois par année

    M'offrir la chance d'être vu ?

    Faut-il une seule journée

    Par printemps, comme convenu ?

     

    Combien d'hivers, combien d'automnes,

    Ai-je donc passé dans ce breuil ?

    Je rêve de bouches gloutonnes,

    De dents qui me feraient de l’œil...

     

    S'il te plaît, n'attends pas que Pâques

    M'oublie une saison de plus ;

    Les oiseaux, les cailloux, les flaques,

    Le temps, le vent, les cumulus,

    M'ont déjà donné trop de claques !

    10986

    « La perle rareD'Érica à Chilpéric »

  • Commentaires

    1
    Lundi 21 Mars 2016 à 00:05

    Bonjour Fabrice, ah ça tourne au cas désespéré... et chauve en plus !  Bonne chance avec cette Pâques, l'espoir fait vivre et survivre, ah si seulement tu étais un bon chocolat belge.... tu serais déjà caser !  Sur ce fais de beaux rêves, bonne nuit, bises

      • Lundi 21 Mars 2016 à 07:55

        Bonjour Jill... Ah, il est vrai que les cheveux d'un monsieur, ça ne reste pas toujours en place, pour certains, ça prend même la poudre d'escampette assez tôt. Mais il paraît que ça a son charme, aussi !

        Cas désespéré ? L'attente n'est jamais drôle. Surtout quand on rêve de...de...de... Et en plus, certains prétendent carrément qu'il y en a qui sont faits pour rester célibataires toute leur vie...Aïe !

        Allez, c'est le printemps, bientôt les balcons fleuris et tout le tintouin, alors, on ose tout, et tout est possible, hauts les cœurs !

        Bises, bon lundi, merci.

        FP

    2
    Lundi 21 Mars 2016 à 09:18

    Bonjour,

    Pour te consoler voici un petit cadeau en chocolat :

    Bonne journée et bon appétit ;-)

      • Lundi 21 Mars 2016 à 12:42

        Oh c'est trop généreux à toi, Rafaël ! Avec ça, j'en ai pour au moins la journée (et encore) ! Allons bon, ça fait du bien, un surplus de calories, quelquefois !!!

        Bon lundi à toi, merci.

        FP

    3
    Lundi 21 Mars 2016 à 09:40

    pas trop l'humeur joyeuse

    alors je suis partie en avance sur les cloches  cette année

    mais je reviens bientôt

    bise !!

      • Lundi 21 Mars 2016 à 12:43

        Coucou Edwige ! Ah, je comprend mieux ! Alors, il ne me reste plus qu'à te souhaiter une bonne pause, on sera là à ton retour pour le café. Bises.

        FP

    4
    Lundi 21 Mars 2016 à 14:45

     

    "Voici venir Pâques fleuries,

     Et devant les confiseries

     Les petits vagabonds s'arrêtent, envieux.

     Ils lèchent leurs lèvres de rose

     Tout en contemplant quelque chose

     Qui met de la flamme à leurs yeux.

     

     

    Leurs regards avides attaquent

     Les magnifiques œufs de Pâques

     Qui trônent, orgueilleux, dans les grands magasins,

     Magnifiques, fermes et lisses,

     Et que regardent en coulisse

     Les poissons d'avril, leurs voisins.

     

     

    Les uns sont blancs comme la neige.

     Des copeaux soyeux les protègent.

     Leurs flancs sont faits de sucre. Et l'on voit, à côté,

     D'autres, montrant sur leurs flancs sombres

     De chocolat brillant dans l'ombre,

     De tout petits anges sculptés.

     

     

    Les uns sont petits et graciles,

     Il semble qu'il serait facile

     D'en croquer plus d'un à la fois ;

     Et d'autres, prenant bien leurs aises,

     Unis, simples, pansus, obèses,

     S'étalent comme des bourgeois.

     

     

    Tous sont noués de faveurs roses.

     On sent que mille bonnes choses

     Logent dans leurs flancs spacieux

     L'estomac et la poche vides,

     Les pauvres petits, l'œil avide,

     Semblent les savourer des yeux."

     

    Marcel Pagnol

     

    Qui trouvera ma tête d’œuf

     

    Dans le jardin des cœurs à prendre ?

     

    À qui ferai-je un effet bœuf,

     

    Enrubanné d'un rose tendre ?

     

     

     

     

    Qui voudra de mon chocolat

     

    Avant que ma beauté ne fonde ?

     

    Je me sens comme un isolat,

     

    Une langue à côté du monde ;

     

     

     

     

     

     

      • Lundi 21 Mars 2016 à 15:47

        Bonjour Danielle... Une fois de plus, tu me fais découvrir un poème. Et à vrai dire, je n'en connaissais pas vraiment de Pagnol, dont j'ai surtout découvert les mots à travers les récits ensoleillés de son enfance en sa Provence. Alors, rien que pour cela, merci. Et ça me fait tout de même très bizarre que tu reprennes mes mots à la suite de son poème...

        Bises.

        FP

    5
    Lundi 21 Mars 2016 à 14:59

    Coucou Fabrice,

    J'ai longtemps ressemblé à ta définition de Pâques et je trouve ton écrit très bien fait avec une tendresse particulière pour les vers de la  dernière strophe, et ne me demande pas pourquoi cela, je trouves juste qu'ils sont très beaux et très bien écrits avec beaucoup d'élégance et de sensibilité.

    J'espère que le petit chocolat trouvera un joli palais pour y fondre car ce serait dommage qu'il moisisse dans un coin jusqu'à l'an prochain!!! rires

    Gros bisous Fabrice et douce journée à toi

      • Lundi 21 Mars 2016 à 15:51

        Coucou Patricia.

        Me voici donc revenu de mon weekend, et bien sûr, j'ai rapporté dans mes bagages les fameux œufs de circonstance... Cela m'a indirectement inspiré ce poème. Non, la tête d'œuf qui moisit dans le breuil ici, ce n'est pas moi. Quoique j'ai perdu une partie de mes cheveux hahaha... Disons que j'ai voulu écrire un truc volontairement pas très gai, histoire de mettre un grain de sable dans la machine de la fête hahaha... Non, je plaisante, à moitié.

        Merci à toi. Bisous et bonne et douce journée de même, avec ou sans chocolat ! (mais cette semaine, il y en aura forcément, n'est-ce pas !)

        FP

      • Mardi 22 Mars 2016 à 10:48

        Coucou Fabrice,

        OUI!!!! J'ai déjà craqué pour les Milka Mousse de Pâques, c'est juste un régal!! rires

        J'aime tellement le chocolat que de toute façon, je n'attends pas Pâques pour en manger car le chocolat à croquer, c'est toute l'année, mais modérément!!

        Belle journée à toi Fabrice

        bisous et pas trop de chocolat quand même! rires

        Milka 2 

      • Mardi 22 Mars 2016 à 12:09

        Ah Patricia, tu as TROP raison ! N'attendons pas Pâques pour dévorer du chocolat, n'attendons pas Noël pour se délecter de foie gras (même si, vu le prix et le taux de graisse, c'est difficile d'envisager d'en manger toutes les semaines), n'attendons pas la St-Valentin pour s'offrir des cadeaux d'amoureux, etc. Il faut faire les choses quand on le peut, certes, mais aussi quand on le veut. Avec modération, évidemment, ne serait-ce que pour apprécier encore et encore. Trop de tout tue le tout ! 

        Déguste bien tes chocolats, j'en aurai un peu aussi ce weekend, je pense, mais j'en ai toujours un peu toute l'année (c'est juste que ceux en forme d'œuf, on ne les trouve qu'à cette période)...

        Bisous.

        FP

    6
    Lundi 21 Mars 2016 à 15:01

    bon j'arrête mes bêtises.....j'adore ton poème

    mais je ne suis pas comme Imparfaitlibre, j'ai du mal à m'exprimer.......

      • Lundi 21 Mars 2016 à 15:53

        Où vois-tu une bêtise ? Moi, je n'en ai pas vu ! Tu m'as fait découvrir un poème, si c'est ça une bêtise, alors, beaucoup font des bêtises plus graves ! hahaha...

        Tu n'as pas du tout de mal à t'exprimer, selon moi, en tout cas, je comprends toujours ton intention, n'est-ce pas là le principal ?

        Bel après-midi à Saint-Mandé. Bisous.

        FP

    7
    Mardi 22 Mars 2016 à 06:56

    ce n'est pas encore pâques, mais j'en ai déjà goûté de ses oeufs ... un délice !

    amitié .

      • Mardi 22 Mars 2016 à 08:32

        Ah je veux bien te croire, Marie-Claude ! Un délice tellement tentant qu'il vaut mieux ne pas trop rester à côté sinon, toute la boîte y passe hahaha... En plus, si c'est du chocolat belge...

        Bonne journée à toi, bonne dégustation donc, profite bien. Bises.

        FP

    8
    Mardi 22 Mars 2016 à 07:19
    Chadou

    Bonjour Fabrice....Super bien écrit ton poème, j'ai compris que ce n'est pas de toi que tu parles...Tu as de la chance d'avoir du soleil ici le ciel est de nouveau bien couvert par les nuages ce matin et ils ne nous annoncent rien de bon pour la journée, si ce n'est de la pluie! Passe un bon mardi...Je t'envoie un gros bisou rempli d'amitié  

      • Mardi 22 Mars 2016 à 08:36

        Bonjour Chadou... Si je devais parler de moi à chaque fois, il y a longtemps que j'aurais arrêté d'écrire, parce que, même si j'ai une vie que je trouve plutôt belle, il ne s'y passe pas autant de choses, elle n'est pas si mouvementée. Mais je crois que nous, les auteurs, nous inspirons aussi beaucoup des autres, nous nous mettons aussi beaucoup à leur place, et puis, nous échafaudons des scenarios, des histoires, parce que notre propre imagination est sans limite (et je ne dis pas ça par prétention).

        Ici, ce matin, c'est entre soleil et légère couverture nuageuse partielle... Donc, ça reste assez clair tout de même, pour une plutôt belle journée de printemps qui s'amorce.

        Merci à toi, bisous. Et bon mardi !

        FP

    9
    Mardi 22 Mars 2016 à 11:00

     super bien dit

     super bien écrit

     comme une  mousse au chocolat .....

     faut pas  désespérer

     il y à toujours un bout de  printemps à croquer pour tous

     

     ( derniére strophe très à mon gôut , j 'ai  souvent les pieds dans les flaques )

     kénavo

     

      • Mardi 22 Mars 2016 à 12:04

        Coucou Monica... Ah ! Je vais retenir ceci : "il y a toujours un bout de printemps à croquer pour tous"... Voilà une idée qui me plaît beaucoup, à chacun sa chance !!!

        Merci d'avoir daigné sortir tes pieds des flaques pour venir visiter le breuil morose !!! héhé...

        Bel après-midi.

        FP

    10
    Mardi 22 Mars 2016 à 11:32

    Très belle poésie Fabrice.

    Bises et bon mardi

      • Mardi 22 Mars 2016 à 12:05

        Merci Zaza. Cela me ravit toujours que ceux qui me rendent visitent aient passé un bon moment. 

        Bises de même, et bel après-midi à toi.

        FP

    11
    Mardi 22 Mars 2016 à 12:46

    coucou Fabrice

     une poésie gourmande sans tête à claques mdr

    moi j'aime les œufs bien noirs mdr

     joli tous les œufs colorés en fond

     bon am

     bisous

     

      • Mardi 22 Mars 2016 à 23:01

        Coucou Fruita... Sans tête à claques, je ne m'avancerais pas... lol
        Tu m'intrigues avec cette histoire d'œufs noirs... Perso, au plat ça me va bien... En chocolat, c'est quand même un délice hein !

        Oui, les œufs colorés en fond pour que la tête d'œuf ne se sente pas trop seul dans son breuil, et c'est Pâques qui arrive !!!

        Bisous, merci, bonne soirée.

        FP

    12
    Jeudi 24 Mars 2016 à 22:43

    Bonjour Fabrice, chouette poème qui donne envie de manger du chocolat ^^ BIsous.

      • Vendredi 25 Mars 2016 à 18:51

        Coucou Aurélia ! Ah, mais ne te gêne surtout pas, le chocolat, c'est bon pour le moral, et on a bien besoin de rebooster notre moral, en ce moment ! Allez, profite, c'est la fête ! 

        Je te souhaite un beau weekend de Pâques. Bisous.

        FP

    13
    Mardi 29 Mars 2016 à 16:39

    Superbe humour! Décidément j'adore...

    Bien à toi.

    L.

    14
    Mardi 29 Mars 2016 à 22:18

    Merci LLA d'avoir été sensible à l'humour que j'ai effectivement tenté de glisser entre ces mots au fond pas très gais.

    À bientôt, belle soirée (ou bonne nuit, c'est selon).

    FP

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :