• Poésie d'une rencontre

    Un baiser volé, nu, libre de toute entrave,

    Deux clins d’œil invitant à s'en redemander,

    Trois baisers fulgurants, couleur de feu, de lave,

    Quatre murs érigés pour se barricader,

    Cinq baisers – c'est la mer qui rencontre l'étrave,

    Six câlins enivrants, jusqu'à s'en obséder,

    Sept baisers – c'est le sel dont l'appétit se gave,

    Huit voiles à lever, puis, se laisser guider... 

    Neuf baisers roucoulés sur une même octave,

    Dix soupirs au point d'orgue où les sens vont céder,

    Onze baisers rimés, pour un vœu qui se grave,

    En douze alexandrins, sur deux cœurs à souder.

    10716

    « Hervé rêveurQuand on aime... »