• Poisson d'avril

    Nage, nage, petit poisson,

    Mais ne te laisse jamais prendre

    Dans les crochets d’un hameçon !

    Sache bien toujours te défendre 

    Contre tous ces pêcheurs qu’avril,

    Tout en soleil, attire aux berges !

    Ne te frotte pas au péril

    De ta vie, et si tu goberges,

    Heureux de revoir le printemps

    Réchauffer ton doux lit de vase,

    Apprends que des ventripotents

    Gourmands seraient trop en extase

    S’ils pouvaient, ce soir, te manger,

    Après t’avoir coupé la tête !

    Ne méjuge pas du danger

    Qui voudrait te gâcher la fête,

    Ignore cette mouche-là,

    Ne pense pas qu’elle te drague,

    Va ton chemin, file, fuis-la,

    Dis-lui que tu n’es qu’une blague !

    11036

    « Je te salue, mari...Que fais-tu, Japhet ? »