• Pourvu que la passion...

    Sa vie est à l'Homme

    Ce que la flamme est

    À la bougie ;

     

    Il sait, chaque inspiration,

    Fatalement, le rapproche

    Du son de l'ultime cloche,

    Glas signant son extinction...

     

    Son cœur-métronome

    Lui dit : l'Amour est

    Une élégie.

     

    Suivant chaque expiration,

    Un rire, une larme... Et l'âme

    Monte au zénith ou se pâme,

    Mais pourvu que la passion,

    Jamais ne se prive

    De... (quoi qu'il arrive !)

    Rythmer ma chute ou mon ascension !

    12047

    « À dormir debout comme un iJe reviens »