• Prends ta guitare

    Prends ta guitare, tes accords,

    Ta clé de sol, ta tessiture,

    Ta voix, tes doigts, et tout ton corps,

    Pour mieux nous chanter la rupture...

     

    Prends tes bémols – je n'en peux plus

    De soupirer sur tes silences –,

    Tes capodastres farfelus,

    Tes cordes et leurs insolences...

     

    Prends ta guitare, va plus loin

    Gargariser tes vocalises,

    Écris « final », après le point,

    Sur la portée où tu t'enlises...

     

    Prends ton coda, je ne veux plus

    M'empêtrer dans ses doubles-croches,

    Tous nos refrains sont révolus,

    Gratte ailleurs d'autres anicroches...

     

    Prends ta guitare, ton bordel,

    Ton médiator, ton métronome,

    Quitte ma scène, sans rappel,

    Puisque ta rengaine m'assomme !

     10455

    « Le manège d'EurydiceSois beau et tais-toi ! »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 10 Décembre 2015 à 00:28

    Bonsoir Fabrice...  ah quand il ne reste que de la fausse note dans un couple... prendre la clé des chants champs est de loin préférable !  Monsieur Guy Tare a raison, sourire ici... bien dit sur ce ton là ! Bon jeudi, bises

      • Jeudi 10 Décembre 2015 à 10:25

        Bonjour Jill, eh oui, parfois, les bonnes s'arrêtent aussi, la vie, l'amour, c'est comme une chanson, même si ça dure tout de même plus de trois minutes. Guy a oublié de soigné ses tares, alors il a dû prendre la clé des chants champs, comme tu dis hahaha...

        Passe un bon jeudi, merci. Bise.

        FP

    2
    Jeudi 10 Décembre 2015 à 01:24

    Bonjour Fabrice

    je découvre ce texte

    oui Shanghai est la ville la plus occidental de Chine, mais c'est une exception pratiquement

     

    Je te souhaite un très bon jeudi

     

    Nos amitiés  bises

     

    Qing&René

     

      • Jeudi 10 Décembre 2015 à 10:27

        Bonjour René, et merci de ta lecture.

        Oui, mon premier contact avec la Chine fut un bain dans Shanghai... Comme c'est une grande ville, qui plus est, capitale économique du pays, ouverte sur le monde et notamment l'occident, les pratiques traditionnelles y sont un peu moins observées que dans une province. Mais la Chine, j'y reviendrai, j'ai adoré ce premier séjour, j'ai aimé les rencontres avec les chinois... 

        Bon jeudi à toi. Bise.

        FP

    3
    Jeudi 10 Décembre 2015 à 07:10
    Chadou

     Bonjour Fabrice... une rupture ce n'est jamais gai mais il me semble que tu prend celle là un peu cavalièrement !!! Tu fait le Jean-Jacques ! Loll

     

    J'espère que le soleil nous sera un bon compagnon comme hier c'était bien agréable ! Je te souhaite une toute belle journée et t'envoie de gros bisous amicaux   

      • Jeudi 10 Décembre 2015 à 10:30

        Bonjour Chadou, eh oui, pourquoi dramatiser ? Une rupture peut aussi se vivre de manière décomplexée, s'il n'y a de toute façon plus rien à faire pour sauver les meubles. Tu sais, j'ai souvent vu des couples se séparer et dire : "j'ai raté mon mariage, il fallait que je réussisse mon divorce"... Tout est dit.

        Le soleil joue un peu à cache-cache... Il sortira de temps à autre, mais je ne me fais pas trop d'illusions, le ciel est tout de même bien chargé ici.

        Doux jeudi à toi, et merci encore. Bisous.

        FP

    4
    Jeudi 10 Décembre 2015 à 07:46

    Aux premiers mots j'avais la "guitare qui me démange"

    aux deuxièmes le ton était donné

    si j'étais elle, je comprendrais  qu'un accord final se donne sur un "silence" sans fin !

    amitié .

      • Jeudi 10 Décembre 2015 à 10:32

        Bonjour Marie-Claude... Oui, le silence devient obligatoire à la fin de la chanson, même si trop de silences ont pu amener l'histoire à sa perte... Comme quoi ! 

        Merci, bon jeudi à toi.

        Amicalement.

        FP

    5
    Jeudi 10 Décembre 2015 à 07:48

    Quand la musique de la vie devient rengaine, il faut se résoudre à quitter la scène. Celui qui joue sur l'instrument doit sans cesse renouveler son chant.

    Quand le poète dessine la rupture

    Amicalement

    Claude

      • Jeudi 10 Décembre 2015 à 10:34

        Bonjour Claude, difficile, tu sais, de renouveler son style, son tour de chant, c'est plutôt l'envie de le faire qu'il faut avant tout nourrir. Sans envie, plus d'enthousiasme. Sans enthousiasme, plus rien qui tienne la route. Là, en effet, il ne reste qu'à descendre de scène et partir en tournée (pour voir si l'herbe est plus verte ailleurs).

        Merci à toi. Amicalement.

        FP

    6
    Jeudi 10 Décembre 2015 à 08:11

    Avec une telle ballade, elle risque de t'envoyer balader !!

    J'ai appris un nouveau mot "capodastre" (qui est l'anagramme de podcastera... ça peut toujours servir ;-))


      • Jeudi 10 Décembre 2015 à 10:36

        Ballade pour une rupture, Sandra... Que chacun s'en aille pour une balade sous de nouveaux cieux. 

        Je vois que tu ne rates rien, et, comme on fait feu de tout bois, tu fais des anagrammes de tout mot... J'espère ne pas rater le prochain que tu mettras en ligne !!! 

        Bonne journée.

        FP

    7
    Jeudi 10 Décembre 2015 à 08:43

    Bonjour,

    Et il quitta le ♫ do mi si la do ré ♫

    Bonne journée

      • Jeudi 10 Décembre 2015 à 10:37

        Joli, Rafaël ! Avec ça, je n'ai plus de doute, tu sais comment on compose une rupture, c'est vrai, on ne sait jamais ce qu'il peut arriver...

        Bonne journée de même.

        FP

    8
    Jeudi 10 Décembre 2015 à 11:11

    Bonjour Fabrice,

    J'adore!!! franchement, je trouve ton poème très joyeux malgré son côté rupture de couple et il me rappelle mes 28 ans quand j'ai tout quitté pour reprendre ma liberté (heu, je l'ai fait plusieurs fois dans ma vie et là, c'était la première fois).

    Toujours bien construit et belle alternance de rimes variées ce qui donne encore plus de charme à l'écrit car on se régale autant avec l'oreille qu'avec l'oeil, et c'est toujours un plaisir de rire du malheur des autres!!! rires

    Belle et douce journée à toi Fabrice

    Patricia

      • Jeudi 10 Décembre 2015 à 14:44

        Bonjour Patricia, merci pour ton enthousiasme, c'est encourageant. Tous les styles ont leur place, en poésie, j'ai choisi le mien, ou plutôt, je ne sais pas faire autrement, à part améliorer ce que je fais. 

        Belle journée de même à toi (je ne doute pas qu'elle sera douce)

        FP

    9
    Jeudi 10 Décembre 2015 à 11:44

    Une rupture mise en chanson c'est déjà moins douloureux

    peut-être qu'il eut suffi de changer de rengaine pour éviter la rupture?

      • Jeudi 10 Décembre 2015 à 14:47

        Je crois, gazou, que c'est plus facile à dire qu'à faire. Une chanson devient aussi une rengaine quand on commence à en avoir assez. J'ai remarqué que, souvent, en amour, ce qu'on apprécie chez l'autre au début, devient peu à peu ce qu'on lui reproche... Après, c'est le débat classique : faut-il résister ? Faut-il glisser des notes plus rieuses dans la chanson ? Faut-il changer de disque ? Chacun verra midi à sa porte.

        Merci à toi.

        FP

    10
    Jeudi 10 Décembre 2015 à 12:50

    ici , les croissants ne ramollissent pas , ils n'en ont pas le temps , sont croqué avant !!

      • Jeudi 10 Décembre 2015 à 14:48

        Hahaha, je reconnais bien là les mots d'une gourmande ! Mais la gourmandise n'est un péché que pour ceux qui ne veulent pas croquer la vie à pleines dents !!! 

    11
    Jeudi 10 Décembre 2015 à 13:16

    Bonjour Fabrice

    ah mais c'est vrai que tu grattes pas !!! Tu fais gratter les autres coquin va !!

      • Jeudi 10 Décembre 2015 à 14:50

        Bonjour Ghislaine... Je ne gratte pas, mais qu'est-ce que je pianote !!! tongue Moi ? Coquin ? Oh... Je dirai qu'il en faut aussi ! De toute façon, TOUT le monde est coquin... C'est juste une question d'appréciation de la manière dont il faut exprimer sa coquinerie !!!

        Merci de ta visite, bise.

        FP

    12
    Etoile
    Jeudi 10 Décembre 2015 à 18:37
    Des mots
    Au milieu
    Des notes
    Des silences
    Au lieu
    Des mots
    Des maux
    Qui lacèrent
    Les notes
    La musique gratte
    Les maux
    Et ce cercle
    Infernal
    Qui tourne
    Autour
    Du pot
    Quand
    Les silences
    S'emmèlent
    Aux accrocs
    Des faits...

    Une bonne rupture est préférable à une mauvaise alliance...

    Douce soirée Fabrice
    Bisous bleus
      • Jeudi 10 Décembre 2015 à 23:00

        Bonsoir Etoile, comme je ne puis qu'être d'accord avec ce que tu écris, notamment la dernière citation. Mieux vaut se quitter, en effet, que de s'accrocher à une histoire et quelqu'un qui ne conviennent plus. 

        Merci, bisous du soir.

        FP

    13
    Jeudi 10 Décembre 2015 à 19:22
    Bonjour
    Quand on arrive au bout du bout, mieux vaut chanter... que faire d'autre ? Maudire ? C'est perdre son temps... Crier sa haine ? C'est soi que l'on détruit... alors chanter pour mieux aimer à nouveau.

    Belle soirée et bon appétit bien sûr :)
      • Jeudi 10 Décembre 2015 à 23:02

        Bonsoir Moun. Chanter ne vient pas tout de suite, la première étape est moins glorieuse, tout de même, enfin, je crois... d'abord, on essaie de réfléchir à recoller les morceaux. Puis, on maudit, on est en colère, on hait... Mais puisque rien n'est récupérable, puisque tout doit s'arrêter, se séparer semble judicieux, alors on peut chanter, après ça.

        Belle soirée de même et merci.

        FP

      • Vendredi 11 Décembre 2015 à 08:20

        Mais à la fin, puisque tout ne peut se résoudre tu chantes car tu es heureux, car tu es liiiiiiibre enfin ! ... non non je plaisante !

        @lain

      • Vendredi 11 Décembre 2015 à 08:32

        Ah... Tu plaisantes, mais... he Non, la vérité, c'est que quand on n'aime plus quelqu'un, on a peur de le blesser en le quittant, mais en même temps, on est aussi soulagé de réussir enfin à franchir le pas. Vivre dans le mensonge n'est jamais confortable. Bien sûr, en poésie, on peut tout imaginer. Dans la vie, par contre, je ne connais pas beaucoup de gens qui chantent le jour où ils se font plaquer...

    14
    Vendredi 11 Décembre 2015 à 06:25

    je me dis que c'est un peu .... direct !!

    hihi

    en tout cas , si on me dis ça

    je file à toutes vitesses

    bise

      • Vendredi 11 Décembre 2015 à 08:22

        Mais je crois, Edwige, que c'est un peu le but, que ce soit direct yes Mettons-nous deux secondes à la place du narrateur/de la narratrice, c'est ce qu'il/elle souhaite, que l'autre s'éloigne au plus vite, sans qu'il n'ait la moindre chance d'espérer rattraper le coup. Eh oui, c'est un peu direct, un peu cavalier, sauf que parfois, il vaut mieux mettre les points sur les i sans concession... 

        Bise. Merci à toi.

        FP

    15
    Vendredi 11 Décembre 2015 à 08:11
    Chadou

    Bonjour Fabrice...Toujours du bonheur de venir te souhaiter un bon vendredi. Comment vas tu ? C'est encore un ciel bien gris ce matin ici, et ils annoncent de la pluie et il faut bien s'en accommoder ! Je te fais de gros bisous amicaux...passe une belle journée !   

      • Vendredi 11 Décembre 2015 à 08:24

        C'est gentil, Chadou ! Je te souhaite également une excellente journée, et accompagne mon souhait d'une cargaison de bisous. Que ce vendredi te soit doux (malgré la fraîcheur qui l'accueille ce matin).

        FP

    16
    Vendredi 11 Décembre 2015 à 08:18

    Fabrice

    Merci de ton passage sur mon blog et de ton gentil commentaire.

    C'est assez singulier de signifier une séparation comme tu l'as fait dans ton poème, j'aime bien étant musicien je préfèrerais être jeté comme ça que par des mots insignifiants n'ayant aucun rapport avec la musique.

    En fait non je ne préfèrerais ne pas être jeté du tout wink2. Mais il y a des fois où il est impossible de décider ou d'avoir le dernier mot ou la dernière note.

    Tu n'a jamsi pensé à écrire des poème ou des textes qui pourraient être adaptés sur de la musique ? Ca serait une bonne expérience.

    Merci encore

    Je te souhaite une très agréable journée

    Bien codialement

    @lain

      • Vendredi 11 Décembre 2015 à 08:30

        Bonjour @lain... Ah ! Un randonneur...musicien ! Mais tu as raison, ce n'est pas agréable de se faire jeter, quelle que soit la manière. On a tendance à se dire qu'il vaut mieux la franchise, n'empêche que sur le coup, c'est un peu dur à avaler, quand même. C'est douloureux d'être celui/celle qui n'a pas son mot à dire.

        Pour répondre à ta question, je ne sais pas si mes textes ont la forme qu'il faut pour être mis en musique, mais je le fais déjà beaucoup. Un jour, peut-être, je créerai un blog sur lequel je ne posterai que mes poèmes chantés. D'ailleurs, pour être honnête, j'écris en chantant. Si, si. Au moment même de composer mes vers, je les fredonne, ne me demande pas pourquoi, je ne peux m'en empêcher. Voilà pourquoi je peine à écrire en public, parce que ce n'est pas très discret. 

        Je te souhaite un agréable vendredi, prélude à un weekend que je t'espère également beau (une p'tite randonnée, peut-être ?)

        Merci, à bientôt.

        FP

    17
    Samedi 12 Décembre 2015 à 17:54

    il faut bien répéter plusieurs fois un morcau pour pouvoir le jouer sur scène

      • Dimanche 13 Décembre 2015 à 10:02

        C'est tout à fait vrai, Flipperine, ça sent le vécu on dirait yes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :