• Qui s'y frotte s'y pique

    Qui s'y frotte s'y pique,

    C'est un cœur sans pitié,

    D'une espèce atypique,

    Refusant l'amitié.

     

    Qui s'y frotte s'y perce,

    C'est un cœur épineux,

    Plus pervers qu'une herse,

    Qu'un rasoir lamineux.

     

    Ne va pas non plus croire

    Qu'il recherche l'amour ;

    Cet écorcheur notoire

    N'a jamais été pour

    Le câlin, la papouille...

    Qui s'y frotte fait : « ouille ! »

     

    Sache qu'il se nourrit

    Des larmes qu'il recueille ;

    Quiconque le chérit

    Tombe comme une feuille

    À la fin de l'été...

    Triste réalité !

     

    Qui s'y frotte s'y pique ;

    Mieux vaut s'en protéger,

    Puisqu'il est utopique

    De vouloir le changer !

     

    Si tu croises sa route,

    Toise-le d'un rictus,

    Ou deviens, somme toute,

    À ton tour, un cactus !

     10355

    « Ton sourirePrudence à Venise »

  • Commentaires

    1
    Lundi 23 Novembre 2015 à 08:10

    Le cactus, j'aurais du y penser dés les premières rimes, la plante pique certes, mais elle nous offre de belles couleurs lorsqu'elle fleuri

    Amicalement

    Claude

      • Mardi 24 Novembre 2015 à 15:25

        Bonjour Claude, tout à fait ! J'ai une voisine qui en a un sur son balcon (là elle l'a rentré en cette saison), je serai incapable de dire quelle espèce c'est, mais ça fait de jolies fleurs rouges quand ça fleurit, c'est magnifique, en effet.

        Merci à toi.

        Amicalement,

        FP

    2
    Lundi 23 Novembre 2015 à 08:28

    Bonjour Fabrice, on ne connait pas tjs le bruit et la couleur des choses chantait Gabin, c'est en s'y frottant qu'on apprend... lorsqu'on voit un hérisson, on sait qu'il est hérisson, on s'abstient de la caresser,  quand on croise un homme comment savoir, sous ses dehors lisses.... bon lundi, jill

      • Mardi 24 Novembre 2015 à 15:28

        Re-bonjour Jill... Pas de texte à huit trous chez moi, mais un truc qui pique ! Haha... Mais tu as cerné le problème, eh oui, ce n'est pas écrit sur le front des gens qu'ils sont piquants ou doux... Il faut les approcher, les caresser (un peu, beaucoup...ça dépend lol), et c'est seulement après, en effet, qu'on peut commencer à s'en faire une idée. Parfois, on se méfie par avance parce que quelqu'un a une réputation... Là, à chacun de voir s'il tente quand même ou pas... N'importe comment, dans tous les cas, on expérimente, on apprend, et on peut toujours (souvent même) avoir une bonne surprise. Ne pas avoir peur d'aller vers l'autre, malgré tout. 

        Bonne fin de journée, merci.

        FP

    3
    Lundi 23 Novembre 2015 à 10:26

    Bonjour,

    Le dernier vers m'a bien fait rire. J'étais parti sur un barbu.

    Bravo et bonne journée.

      • Mardi 24 Novembre 2015 à 15:29

        Bonjour Rafaël... Ah oui, le barbu... Après, ça dépend des barbes, apparemment, certaines sont douces comme du velours !!! (je dis ça, je dis rien he)

        Merci à toi.

        FP

    4
    Lundi 23 Novembre 2015 à 12:23

    j'espère que tu as passé un bon dimanche

    et que tu es en forme , bise

      • Mardi 24 Novembre 2015 à 15:31

        Bonjour Edwige, le dimanche a été pas mal, le lundi pareil... Et aujourd'hui, une fraîcheur piquante continue de me saisir mais ça roule. Bise.

        FP

    5
    Lundi 23 Novembre 2015 à 15:37

    A chacun sa carapace

    bonne journée

    marie

      • Mardi 24 Novembre 2015 à 15:33

        Bonjour Marie, ah oui, cette histoire de carapace, nous la connaissons tous, chacun ayant en effet la sienne, de velours ou de hérisson, rugueuse ou lisse, criarde ou impalpable... Pourtant, il y a un cœur là-dessous... Et parfois, l'apparence ne reflète pas l'intérieur, ça aussi, c'est bien connu... Comme je le disais à Jill, il faut goûter, tâter, caresser, pour savoir, des fois...

        Merci.

        FP

    6
    Lundi 23 Novembre 2015 à 16:12

    voilà pourquoi je n'aime pas les cactus ...

    amitié .

      • Mardi 24 Novembre 2015 à 15:34

        Mais je parie, Marie-Claude, que tu aimes ceux de Dutronc !!! yes

        FP

      • Mercredi 25 Novembre 2015 à 07:01

        Le monde entier est un cactus ...

      • Mercredi 25 Novembre 2015 à 21:55

        On est assis sur des épines, je me disais aussi... Mais, on se pique de le savoir, n'est-ce pas ?! (et dans un cactus, il y a aussi de très bon)

        FP

    7
    Lundi 23 Novembre 2015 à 18:49

    Bonsoir Fabrice,

    Une plante qui pique mais qui nous transporte vers un coin de soleil en même temps mais là, qui s'y frotte s'y brûle!!!

    J'aime bien le retour de ton premier vers cela relance à chaque fois le quatrain suivant tout en gardant le contact avec le reste du poème.

    Merci pour ce plaisir de lecture ami poète.

    Bonne soirée à toi Fabrice

     

      • Mardi 24 Novembre 2015 à 15:37

        Bonsoir Imparfaitlibre, c'est moi qui te remercie, pour ces remarques que tu me fais (et que je reçois avec plaisir) tant au niveau de la forme que du fond. Et venant d'une femme poète qui soigne ces deux paramètres pour en tirer un résultat toujours époustouflant, je ne peux qu'être ravi. 

        Bonne fin de journée, à bientôt.

        FP

    8
    Lundi 23 Novembre 2015 à 20:22

    une plante qui pique mais qui fait partie des plantes "succulentes" qui accumulent de l'eau

    et l'eau c'est la Vie.

      • Mardi 24 Novembre 2015 à 15:39

        Bonsoir jamadrou, oui, gorgé d'eau, le cactus. Ici, évidemment, il est la métaphore d'un cœur cruel qui ne pense qu'à lui, mais non moins gorgé d'eau, sauf que ce sont des larmes qu'il tire du chagrin qu'il cause aux autres... C'est étrange comme certains cœurs n'ont pas de cœur (c'est le cas de le dire)...

        Merci. Bonne soirée.

        FP

    9
    Etoile
    Mardi 24 Novembre 2015 à 11:04
    Aux piquants
    La Vie
    Se mire
    Avec prudence
    Mais se mire
    Tout de même. ..

    Bisous
      • Mardi 24 Novembre 2015 à 15:41

        Coucou Etoile, c'est joliment dit, et c'est vrai aussi. La prudence est parfois de mise, mais il faut la doser aussi, trop de prudence empêche de vivre normalement (selon moi)...

        Merci. Bisous doucement piquants haha

        FP

    10
    Etoile
    Mardi 24 Novembre 2015 à 18:10
    Oui...
    Laisser
    La surprise
    Surprendre
    Le temps
    Le piquant
    De la Vie
    A son charme
    Aussi...

    Bisous
      • Mardi 24 Novembre 2015 à 22:55

        Ah ! C'qu'on ne ferait pas pour pouvoir dire quelquefois : "ouille !" he

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :