• Coucou les aminautes,

     

    comme vous l'avez sûrement remarqué,

    je ne suis pas des plus actifs ces temps-ci,

    sur la blogo,

    c'est le moins que l'on puisse dire.

    J'ai sans doute surestimé mon temps disponible,

    tandis que des imprévus (comme souvent,

    mais rassurez-vous,

    je ne vais pas vous raconter ma vie ! tongue) s'en sont mêlés.

    Pour l'heure, donc,

    les parutions sont suspendues jusqu'à nouvel ordre,

    et je passerai lire les vôtres

    quand je pourrai le faire dans de bonnes

    conditions (pas en passant en coup de vent).

     

    Merci pour vos visites,

    vos lectures,

    vos messages laissés ici,

    ou ailleurs.

    J'y répondrai.

    Merci tout simplement pour votre fidélité,

    votre présence,

    votre amitié.

     

    Je vous retrouve plus tard.

    D'ici là,

    portez-vous tous/toutes bien,

    bonne poursuite de l'été à tous.

     

    Fabrice P.

     

     


    9 commentaires
  • Qu'as-tu fait de ton sourire,

    Pauvre clown triste et hagard ?

    Je l'aimais bien, ton sourire,

    Qui soulignait ton regard.

     

    Tu m'inquiètes ; ton nez rouge

    Pauvre clown, a disparu !

    Je l'aimais bien, ton nez rouge,

    Moi, qui suis lourd et bourru.

     

    Qu'as-tu mis entre tes lèvres,

    Pauvre clown, est-ce un chagrin ?

    Je les aimais bien, tes lèvres,

    D'impayable boute-en-train.

     

    Quoi ! Comment ça, le sourire

    D'un clown n'est que faux-semblant ?

    Je l'aimais bien, ton sourire,

    Jamais jaune, toujours blanc.

     

    Qu'as-tu donc ! Est-ce le monde,

    Pauvre clown, qui te déçoit ?

    Je l'aimais bien, notre monde,

    Avant le chacun-pour-soi.

     

    Viens là, que je te déride,

    Pauvre clown, viens... À mon tour

    D'avoir le mot qui déride,

    De me forcer à l'humour !

     

    * * *

     

    Allons d'abord boire un verre...

    Au fond, je suis comme toi...

    Quand le monde m'exaspère,

    Mon sourire perd la foi.

    Allons d'abord boire un verre,

    Un, deux, trois, et... Ça ira,

    La pilule passera.

    12557


    12 commentaires
  • J'ai remis ma vie à sa place,

    Dans son grand désordre ordonné.

    Il est revenu, m'a sonné

    Les cloches, m'a rempli la tasse

    À nouveau de tout ce qu'il est...

     

    J'ai redéployé chaque chose

    Hors de ces sentiers bien tracés,

    Trop droits, trop nets, trop compassés,

    Pavés de blanc et de vieux-rose ;

    La dragée ou le petit-lait,

    Le fil sans vices sur l'ourlet,

    J'en ai eu ma dose !

     

    Car l'extrême tranquillité,

    L'excédent de moralité,

    Cousus sur la docilité,

    Manquent de sensualité,

     

    J'ai remis ma vie à sa place,

    Où le feu ne connaît pas l'eau ;

    Il est revenu au galop,

    Mon naturel, vif et tenace,

    Et je l'aimerai tel qu'il est.

    12547


    24 commentaires
  • Quand j'étais poète

     

     

    Quand j'étais poète,

    Je plaquais sur des accords

    Des suites de rimes

    Que je chantais dès le soir

    Jusqu'à l'aurore venue.

     

    J'aimais

    Les pages mouillées

    Aux encres de mon cœur plein d'entrain.

     

    Quand j'étais poète,

    Je dévoilais mes décors,

    Mes recoins intimes,

    Où j'invitais à s'asseoir

    Un passant, une inconnue...

     

    J'aimais

    Ces longues veillées

    S'étirant quatrain après quatrain.

     

    Quand j'étais poète,

    J'avais chevillés au corps

    Des élans sublimes

    Qui scintillaient dans le noir

    Pour plaire à la lune nue.

     

    Oui, mais...

    Une fois choyées,

    Ses rondeurs m'ont mis dans le pétrin.

     

    Alors, le poète

    A pleuré sur ses accords

    Des miettes de rimes

    Et n'a plus chanté le soir

    Que sa peine continue.

     

    Je mets

    Mes notes rouillées

    Sur des rails au passage d'un train...

     

    Oui, mais

    Le phénix est immortel  me disent

    Bien des amis qui m'idéalisent.

    12537

     

     

    [ un clic sur le logo au-dessus du texte pour des précisions quant à la consigne d'écriture ]


    14 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires