• Rouge

    Rouge, comme la vie allant

    Fourmiller au tréfonds des veines ;

    Rouge, elle tire un premier plan

    Sur la comète, et les fontaines

    De l'espoir arrosent le jour

    Qui monte plus haut que sa tour.

     

    Rouge, comme cette tulipe

    Qui triomphe des avrils morts ;

    Rouge, elle s'ouvre et se défripe,

    Envoyant valser les remords

    Sur les roses de l'amnésie,

    Puis, célèbre sa frénésie.

     

    Rouge, comme ce nez de clown

    Devenu le soleil du monde ;

    Rouge, il sort d'un film, d'un cartoon,

    Pour semer du rire à la ronde,

    Éclairer les obscurités,

    Adoucir les réalités.

     

    Rouge, comme l'amour à l'heure

    Frappant à la porte du temps ;

    Rouge, il a fini d'être un leurre !

    Son appel aux cœurs hésitants,

    Dont le mien, fait de l'ombre aux larmes...

    Je me laisse prendre à tes charmes.

    11316

    « Sur le pont du PantaléonLe cinéma muet »