• Tamalou cœur en boule

    Tous les garçons et les filles,

    Plus ou moins de mon âge, ont

    Printanisé les ramilles,

    La fleur au bout du bourgeon ;

     

    Ils jouent aux singes dans l'arbre,

    Tous aussi hardis qu'ils sont,

    Tous en feu, jamais de marbre...

    Moi, je reste au pied du tronc !

     

    Les play boys aiment les filles

    Qui, contre plaisirs charnels,

    Veulent plus que leurs cédilles :

    Des messages personnels.

     

    Ils festoient, sans accalmie,

    Quand la rose – hélas pour moi ! –

    Se dit juste mon amie

    Et réfute mon émoi.

     

    Cinq heures, Paris s'éveille...

    Au petit jardin mouillé,

    Je ne dors que d'une oreille ;

    L'amour fou m'a oublié !

     

    Je sais, ma musique saoule

    À la longue, et mes couplets

    De tamalou cœur en boule

    Sont lourds comme des boulets !

     

    Faut-il être opportuniste,

    Gentleman cambrioleur,

    Martien, cactus, botaniste,

    Pour trouver quelque chaleur ?

     

    Entendu que ma jeunesse,

    Jour après jour, fout le camp,

    Que le temps de l'amour naisse

    Au plus vite ! C'est pour quand ?

     

    Pendant que garçons et filles

    Ne rêvent plus en solo,

    À quoi donc servent mes billes ?

    À faire des ronds dans l'eau !

    11586

    « La pluie est belleUrsuline »