• Ton retour

    Ton retour

     

     

    Se peut-il que mon rêve

    Continue à mentir

    À mon cœur lourd, en grève,

    Qui ne veut plus sortir,

    Qu'aucun bonheur n'élève ?

     

    Se peut-il que l'amour...

     

    Ou me faut-il admettre

    Que la réalité

    Entre par la fenêtre

    Avec autorité,

    Quand je te vois paraître ?

     

    Se peut-il, mon amour...

     

    Est-ce bien ton sourire

    Qui rallume l'été,

    Lui, dont j'ai dû proscrire

    L'envoûtante beauté ?

    Sans succès, à vrai dire !

     

    Mais ta voix, mon amour...

     

    Elle n'est plus la même.

    Et ce sourire-là

    N'est pas celui que j'aime...

    Ah, c'est vous, Daniela...

    Non, non... Aucun problème !

     

    * * *

     

    Ton retour, mon amour,

    Reste un rêve, à ce jour...

    11456

     

     

    [ un clic sur le logo au-dessus du texte pour des précisions quant à la consigne d'écriture ]

    « Fond de teintDeux de tension »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 9 Septembre 2016 à 08:15
    ZAZARAMBETTE

    Joli Fabrice, défi relevé avec brio.... Ne désespère pas, il va revenir ton amour ! 

    Bises et bon vendredi

      • Vendredi 9 Septembre 2016 à 15:35

        Coucou Zaza !

        L'amour va, l'amour vient, mais revient-il ? That is the question ! Je crois qu'attendre indéfiniment quelqu'un est une perte de temps, en fait... Mais on peut toujours rêver, la preuve ! 

        Bises et bon vendredi de même. Merci.

        FP

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Vendredi 9 Septembre 2016 à 08:19

    Bonjour Fabrice... Tant qu'on garde espoir n'est-ce pas, le rêve continue... Daniela, sans doute la femme de ménage, ah cruelle déception, en tous cas comme tjs, bien joué !!! Belle journée zen, bises, jill

      • Vendredi 9 Septembre 2016 à 15:37

        Bonjour Jill !

        Ahaha... Tu me fais rire. Peu importe qui elle est, Daniela, le "narrateur" a fait une fixette sur une autre, et on sait tous que dans ce cas-là, on a du mal à regarder ailleurs... Ah, l'amour quand même... !!! (ou la rage ?)

        Merci à toi. BISES.

        FP

    3
    Vendredi 9 Septembre 2016 à 08:25

      Je suis toujours admirative face à tes poèmes!

    L'espoir,avec ce seul mot on peut voir la vie en rose ....ou souffrir!

    bisous

      • Vendredi 9 Septembre 2016 à 15:40

        Oh merci beaucoup, capitaine ! Attention à ne pas être trop admirative quand même, je tiens à mes chevilles ! hahaha wink2

        Comme on dit, l'espoir fait vivre. C'est vrai. Attention tout de même à ne pas vivre que d'espoir, car on peut finir avachi sur ses attentes... (et souffrir davantage).

        Bisous, merci.

        FP

    4
    gazou
    Vendredi 9 Septembre 2016 à 09:04

    Il n'est pas possible que Daniela reste insensible  !

      • Vendredi 9 Septembre 2016 à 15:43

        Oh, Daniela n'est sans doute pas insensible, mais mieux pour elle qu'elle regarde vite quelqu'un d'autre... Il n'y a rien de pire que de s'enticher de quelqu'un qui ne peut pas vous aimer... 

        Merci, bel après-midi.

        FP

    5
    Vendredi 9 Septembre 2016 à 09:53
    LADY MARIANNE

    que c'est bien dit--- triste mais ne pas perdre espoir- l'espoir fait vivre-
    bravo comme toujours une plume talentueuse-
    le mardi un rdv pour publier un poème d'un auteur connu qu'on aime !! si ça te dit-
    amitiés-

      • Vendredi 9 Septembre 2016 à 15:45

        Coucou Marianne... Bah oui, il faut de l'espoir, un petit peu quand même, pour s'accrocher. Après, il est des espoirs vains, déçus... Mais ne soyons pas pessimistes d'emblée. 

        Merci à toi. Bises.

        FP

        PS : c'est un rendez-vous sur quel blog ce mardi de partage ?

         

    6
    Vendredi 9 Septembre 2016 à 10:04

    La douleur, et l'optimisme ...

      • Vendredi 9 Septembre 2016 à 15:46

        Eh oui, Loïc. Mais l'optimisme fait mine d'atténuer un peu la douleur, surtout celle que provoque l'attente. Quand on y croit, on ne veut tout simplement pas renoncer, de peur de le regretter... 

        Bel après-midi à toi, merci.

        FP

    7
    Vendredi 9 Septembre 2016 à 10:31

    On sent que l'acceptation n'est pas loin, mais la douleur qui perdure engendre l'espoir qui peut sauver ce coeur si triste........Mais parfois, il faut se résoudre à l' évidence et savoir qu'un coeur  peut battre encore.......

    Ce poème m'a beaucoup émue, m'a fait revivre quelques chagrins,anciens.........Plus douloureux mais pas oubliés...........

    Il donne envie de te faire plein de bisous Fabrice.............♥

      • Vendredi 9 Septembre 2016 à 15:51

        Coucou Ghislaine...

        Il va sans dire que j'ai un peu puisé aussi dans mes expériences... Je crois que je ne peux pas écrire sur l'amour en inventant totalement. Ce thème-là appelle forcément à des choses vécues. Même si les détails changent, même si les situations sont légèrement différentes, les prénoms autres, il n'en reste pas moins que les émotions sont universelles, en matière de sentiment amoureux.

        Merci à toi. Bises... Et n'aie pas peur, je prends TOUS les bisous qu'on me fait !!! wink2

        FP

         

    8
    Vendredi 9 Septembre 2016 à 10:55

    si un sourire rallume l'été

    va falloir dire à tous de ne plus sourire à partir du 21 , il faut que les saisons se fassent lol

    sinon , je te souhaite un beau et bon weekend aussi , bisous à mardi

      • Vendredi 9 Septembre 2016 à 15:54

        Mais TOUTES les saisons sourient, Edwige ! C'est juste que c'est à chacune son sourire, différent, singulier... Par pitié, non, que personne ne cesse de sourire, donc !

        Merci à toi. En tout cas, l'été n'est pas prêt de vouloir se faire la malle, on dirait, et ça se ressent dans les humeurs des gens.

        Bisous, bon weekend, à mardi.

        FP

    9
    Vendredi 9 Septembre 2016 à 11:54

    quand c'est fini....c'est fini

    le sourire n'est plus le même....c'est sûr  quand on se revoit après...

    dur-dur en plus de voir , revoir quelqu'un après, surtout pour celui qui aime toujours.

    bel écrit poète

    bon week end

      • Vendredi 9 Septembre 2016 à 15:57

        Bonjour Danielle... 

        Oui, je suis d'accord, quand c'est fini, c'est fini. Mais il y a fini et fini... Est-ce qu'une rupture signifie forcément que c'est réellement fini ? Est-ce qu'on se sépare toujours parce que l'amour n'est plus là ? C'est plus complexe que ça, je pense. Pour moi, c'est vraiment fini quand chacun des deux anciens amoureux a trouvé de son côté un amour plus fort, de nature à effacer ce qui fut. 

        Merci à toi. Passe un bon après-midi, bisous.

        FP

         

      • Vendredi 9 Septembre 2016 à 19:47

        une rupture casse une relation...

        c'est forcément fini pour celui qui n'aime pas, mais il peut y avoir rupture et que dans le couple cassé, il y en est un encore qui aime l'autre......là c'est l'enfer pour celui qui aime encore......

        non, on ne se sépare pas forcément quand l'amour n'est plus là pour diverses raisons........problèmes des enfants ou problèmes pécuniers........etc

      • Samedi 10 Septembre 2016 à 01:46

        De toute façon, la rupture, quelles qu'en soient les raison, est forcément l'expression d'au moins un échec dans le couple... Encore que... Certaines ruptures sont salutaires, souhaitables, libératrices... (si, si, je t'assure !) ...

        Bisous, bon weekend.

        FP

    10
    Vendredi 9 Septembre 2016 à 13:47

    Bonjour fabrice

    Pas évident d'attendre et de devoir espérer chaque jour, chaque heure son retour

    L'Amour fait mal dans tout les sens du terme 

    Quant aux maux, y'a que les mots qui peuvent 'libérer' de ce silence

    Tout est devenue trop calme qu'un chant d'oiseaux nous fait plonger vers le passé

    Alors comme le temps on s'arrête à notre tour et on repense à ce que c'était lavant

    Une porte qui se ferme, le bruit de pas ou des voix qui rythmaient le quotidien

    Un bruit presque organisé qu'on adoptait facilement tant c'était rassurant et paisible

    Quant au silence aujourd'hui il dérange, tant il est pesant

    Essaye de passer quand même une Bonne Journée en faisant du bruit ^^

      • Vendredi 9 Septembre 2016 à 16:03

        Bonjour RK, 

        Ah, je me reconnais bien dans ce que tu dis, mais je pense que TOUS ceux qui ont déjà vécu l'attente douloureuse en amour, ne peuvent que s'y reconnaître. On est tous différents, on vit des histoires différentes, mais c'est étrange comme face à l'amour (qui, je suis d'accord, fait tout de même beaucoup de mal, en général), il n'y a pas 36000 solutions. On peut écouter des tas des témoignages, on se reconnaîtra toujours, parce que la douleur, les maux causés par la perte ou la rupture entraînent les mêmes mécanismes chez tout le monde.

        Ne t'inquiète pas, la journée se passe bien. Pour le bruit, tant qu'on est dehors, au travail, ça va. C'est davantage le soir, seul chez soi, que ça peut se révéler un peu compliqué, alors il faut choisir entre le téléphone ou la bouteille ou le sommeil ou la télé... ou autre...

        Merci à toi. Très bon weekend.

        FP

    11
    Vendredi 9 Septembre 2016 à 13:57

    Superbe participation , beaucoup d'émotion  se dégage de ton poème .

    Bon vendredi 

    Bisous 

      • Vendredi 9 Septembre 2016 à 16:07

        Bonjour Gisèle.

        J'ai trouvé d'emblée cette phrase "se peut-il que mon rêve continue" très propice à l'écriture d'une suite. Elle m'a parlé tout de suite. L'émotion, j'en ai eu un peu aussi pendant l'écriture, parce que, comme je l'ai dit, il m'a fallu faire appel à du vécu. Alors, je suis d'autant plus touché que tu aies ressenti cette émotion. 

        Merci beaucoup. Bonne continuation de ce vendredi estival, bon weekend. Bisous.

        FP

    12
    Vendredi 9 Septembre 2016 à 16:35

    Hello Fabrice, l'été ne t'a pas fait perdre ta dextérité plumesque !
    Espoir, rêve ou (dés)illusions ? pas toujours facile de définir la frontière...

      • Samedi 10 Septembre 2016 à 01:44

        Coucou Sandra,

        Je suppose que c'est un peu de tout cela. L'espoir côtoie si facilement le rêve et l'illusion, et l'on sait tous qu'on peut déchanter si vite. Les déceptions, ce n'est pas de la science-fiction. Ce serait pourtant impossible de ne pas récidiver (de retomber dans le rêve, l'espoir, l'illusion...), à moins d'être complètement aigri et désenchanté jusqu'aux moignons !

        Merci à toi. Je ne sais pas pour la dextérité plumesque, mais une chose est sûre, je n'ai jamais autant eu envie d'écrire en vacances que cette année. Je ne m'en suis pas privé. Certains rentre avec des excédents de bagage, moi, je suis revenu les pages pleines de mots (et d'images).

        Bon weekend. Bises.

        FP

    13
    Samedi 10 Septembre 2016 à 02:24
    colettedc

    C'est bon de s'accrocher à ses rêves, oui, du moins, ne serais-ce que pour en conserver un bon souvenir ... bon week-end Fabrice !

    Bises

      • Samedi 10 Septembre 2016 à 11:17

        Bonjour Colette,

        Tout à fait d'accord avec toi, et je dirai même que ne pas s'accrocher à ses rêves est le meilleur moyen de ne jamais avoir la moindre chance d'en réaliser au moins l'un d'eux.

        Merci à toi. Je t'embrasse.

        FP

    14
    Samedi 10 Septembre 2016 à 04:55

    L'absence, le rêve, l'espoir... et le retour à la réalité de temps à autre.

    Bonne journée, monsieur le poète.

      • Samedi 10 Septembre 2016 à 11:18

        Bonjour Françoise,

        Parce que la réalité nous fait vivre aussi dans le monde. Sinon, on perd totalement pied, et là, c'est pire.

        Bonne journée de même. Merci.

        FP

    15
    Samedi 10 Septembre 2016 à 07:22
    Chadou

    Bonjour Fabrice , c'est avec un petit air de bise et le ciel bleu que je passe te faire un petit coucou pour te dire bonjour, il va encore faire beau, l'été nous est revenu, il faut garder espoir car tout peu s'arranger... j'espère que tu as passé une bonne nuit et que tu vas bien, moi je vais pas trop mal, je t'envoie une montagne d'amitié avec une avalanche de tendres bisous tous doux, que ta journée soit belle et pleine de petits bonheurs dans ton coeur

                             

      • Samedi 10 Septembre 2016 à 11:19

        Bonjour Chadou,

        Je crois que tu dois exulter à la vue de cette été qui a visiblement décidé de nous offrir un vrai feu d'artifice avant de se retirer. Juin fut maussade, septembre est lumineux.

        Des bisous pour toi. Beau weekend. Merci de ta visite chaleureuse (comme toujours).

        FP

    16
    Samedi 10 Septembre 2016 à 09:33

    Bonjour

    un grand amour  c'est pour toujours

    même séparé il dure de jour en jour

    amicalement

    Mamie Nicole

      • Samedi 10 Septembre 2016 à 11:21

        Bonjour Nicole,

        C'est très intéressant ce que tu dis, parce que je pense effectivement qu'on ne "désaime" jamais quelqu'un qu'on a grandement et passionnément aimé, quand bien même la rupture est passée par là. La flamme d'un amour vrai ne s'éteint qu'avec la mort (et encore, va savoir si ça peut aller au-delà...).

        Merci de ta visite, belle journée. Amicalement de même.

        FP

    17
    Samedi 10 Septembre 2016 à 11:15

    Bonjour Fabrice,

    Un Poème plein de nostalgie mais si magnifiquement écrit, les rêves même le plus fous

    il faut surtout toujours y croire.

    bien amicalement.

    Henri.

      • Samedi 10 Septembre 2016 à 11:24

        Bonjour Henri. 

        C'est ce que je me dis aussi. Les rêves, non seulement il faut y croire, s'y accrocher, mais aussi les assumer, contre vents et marrées. Celui qui n'a pas de rêve, selon moi, est pareil à la plante un peu rabougrie par manque de pluie ou de soleil... 

        Belle journée de samedi à toi. Merci wink2

        FP

    18
    Samedi 17 Septembre 2016 à 18:48

    Aucun texte alternatif disponible.

    comme je sais que tu aimes les grenouilles....

      • Samedi 17 Septembre 2016 à 20:00

        Bonsoir Danielle,

        Oh merci pour cette délicate attention.

        Mais... Pauvre grenouille que celle-ci ! Méditer sur la connerie humaine risque non seulement de lui faire perdre un temps infini mais elle aura mille fois le temps de se fossiliser sur place ! hahaha... (autant en rire, n'est-ce pas !)

        Bisous

        FP

    19
    Dimanche 18 Septembre 2016 à 10:27

    j'adore ta réponse.......bon dimanche poète...bibi

      • Dimanche 18 Septembre 2016 à 14:50

        Très bon dimanche aussi à toi, Danielle, ma "taquineuse" préférée wink2 Des bisous de même. 

        FP

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :