• Toujours la même histoire

    C'est toujours la même histoire

    Qui se répète, un soir, près d'un feu ;

    On commence par y boire

    La passion, qu'on chauffe comme on veut,

    Et c'est beau de se remettre à croire

    Aux promesses du printemps...

     

    C'est le froid qui se délite,

    Le grésil qui fait place à l'azur ;

    Le coquelicot milite

    Pour qu'on emplisse le verre obscur

    De ce vin qui paraît insolite,

    Même à l'énième printemps...

     

    Et puis, c'est la canicule

    Qu'on décroche au vent des voluptés,

    Quand la lune gesticule,

    Mais, changeante, prend des libertés ;

    Volage, indécise, elle recule,

    C'est déjà loin, le printemps...

     

    Enfin, l'heure des vendanges

    Presse une dernière fois le cœur ;

    On voit des soleils oranges

    À l'agonie, on entend qu'en chœur

    S'enrouent doucement les voix des anges,

    Et l'on repense au printemps...

     

    C'est toujours la même histoire

    Pour qui ne sait pas garder l'amour ;

    Combien d'avrils faut-il boire,

    Avant de se sentir le cœur lourd

    D'autre chose que de peine à croire

    En un durable printemps ?

    12647

    « Dans les yeux d'UteLe casting »