• Toujours la même histoire

    C'est toujours la même histoire

    Qui se répète, un soir, près d'un feu ;

    On commence par y boire

    La passion, qu'on chauffe comme on veut,

    Et c'est beau de se remettre à croire

    Aux promesses du printemps...

     

    C'est le froid qui se délite,

    Le grésil qui fait place à l'azur ;

    Le coquelicot milite

    Pour qu'on emplisse le verre obscur

    De ce vin qui paraît insolite,

    Même à l'énième printemps...

     

    Et puis, c'est la canicule

    Qu'on décroche au vent des voluptés,

    Quand la lune gesticule,

    Mais, changeante, prend des libertés ;

    Volage, indécise, elle recule,

    C'est déjà loin, le printemps...

     

    Enfin, l'heure des vendanges

    Presse une dernière fois le cœur ;

    On voit des soleils oranges

    À l'agonie, on entend qu'en chœur

    S'enrouent doucement les voix des anges,

    Et l'on repense au printemps...

     

    C'est toujours la même histoire

    Pour qui ne sait pas garder l'amour ;

    Combien d'avrils faut-il boire,

    Avant de se sentir le cœur lourd

    D'autre chose que de peine à croire

    En un durable printemps ?

    12647

    « Dans les yeux d'UteLe casting »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 29 Septembre à 22:50

    Coucou Fabrice,

    C'est très bien écrit Fabrice, mais ne t'en fait pas, tu finiras par le trouver ton printemps d'avril.

    Bises et bonne soirée

      • Mardi 3 Octobre à 13:15

        Coucou Zaza,

        Je crois qu'une personne optimiste dirait "bien sûr que ça viendra, mais au bout de combien de temps ?" ... On peut c'est vrai accumuler les histoires et les ruptures, mais est-ce une vie ? C'est sûr, ça force l'expérience, et après ?

        Merci à toi. Bisous.

        FP

    2
    Vendredi 29 Septembre à 23:01
    Quelque soit le mois, l'amour fait son chemin ... et toujours il vient !
    Amitié
      • Mardi 3 Octobre à 13:16

        Bonjour Marie-Claude,

        "et toujours il vient", dis-tu... J'aimerais en être aussi sûr que toi. Il y a des personnes qui auront attendu l'amour de leur vie TOUTE leur vie durant...

        Merci à toi. Bises.

        FP

    3
    Vendredi 29 Septembre à 23:10

    Bonsoir Fabrice... Il est des personnes qui resteront seules toute leur vie, pour x raison, pas trouver l'âme soeur ou envie de faire la route sans... mais pour qui en rêvait en vieillissant la solitude doit peser bien un peu, ça me fait penser à la chanson de Hardy, tous les garçons et les filles.... oui mais moi je vais seule.... Mais sans qu'on s'y attende, la bonne personne peut vous tomber dessus, le ciel et sa bonne étoile enfin à votre écoute... ;-) fais de beaux rêves mon p'tit, bises, jill

      • Mardi 3 Octobre à 13:19

        Bonjour Jill,

        Il faut de tout pour faire un monde. Il y a ceux qui rêvent du grand Amour, celui ou celle avec qui passer toute la vie jusqu'à vieillir ensemble. Il y a ceux qui se disent qu'il préfèrent ne s'attacher à personne et conserver leur liberté. Mais dans tous les cas, tout le monde a besoin d'aimer et d'être aimé. Et c'est là que les choses se corsent pour certains, car il est vrai que tout le monde ne rencontrera pas l'âme sœur au cours de sa vie. 

        Merci à toi. Bises.

        FP

    4
    Vendredi 29 Septembre à 23:16

    Cri du coeur  nostalgique : où sont mes printemps ! ?!

    Ne me pose plus la question ! he

    Le Temps passe si vite qu'ils s'engloutissent dans le calendrier.... dans les agendas trop remplis... dans les livres lus .... dans l'abîme des écrans... dans les mots jetés, les mots criés... les mots blessures qui font fuir les printemps....et pire encore, dans les non-dits... et le Temps passe sur les printemps morts avant d'être éclos .... ou à peine éclos...

    C'est fou ce que c'est fragile, un printemps ! me fait penser à ces akènes de pissenlit qui s'envolent au moindre souffle....

    Et je ne parle pas des printemps pourris, qui traînent tant  et tant qu'on voudrait fuir .... qui deviennent des hivers sans plage ni soleil, ni la mer....

    Tiens, j'aime mieux l'Automne !

    Quelle belle plume tu as !

    Bisous

      • Mardi 3 Octobre à 13:32

        Bonjour Luciole,

        Tiens, je préfère aussi l'automne en vrai... Mais le printemps de l'amour, quand même, il est magnifique et quand on l'a trouvé, il vaut mieux savoir le garder le plus longtemps possible... Chose pas toujours si évidente... 

        Merci pour ton message, ta visite, cela me fait bien plaisir.

        FP

    5
    Samedi 30 Septembre à 12:56

    Il y a toujurs un printemps apres l'hiver mon Fabrise

    Bisous

      • Mardi 3 Octobre à 13:33

        Bonjour Ghislaine,

        C'est vrai, les saisons tournent, se suivent... Et ne se ressemblent pas ! Tout peut toujours arriver, et il n'y a pas d'âge pour rencontrer l'amour. Allez, restons optimistes !

        Bisous de même. Merci.

        FP

    6
    Samedi 30 Septembre à 17:24
    renee

    Très beau poème triste quand même et je te rassure des fois il faut mille hivers pour trouver non pas le printemps mais le chaud et fort soleil du coeur de l'amour. Bisoussssss

      • Mardi 3 Octobre à 13:35

        Bonjour Renée,

        L'amour est un trésor qui se mérite... Ne faut-il pas plusieurs fragments d'or à fondre pour faire un anneau ? 

        Bisous et merci à toi.

        FP

    7
    Dimanche 1er Octobre à 16:58

    Et passe le temps et valsent les saisons

    et joies et peines s'enlacent et parfois se vivent dans un même temps...tout s'en va et nous nous en allons...

    Et comme le dit si bien la poétesse d'Auxerre, Marie Noël

                                    .....Ce n'est rien que la vie

    Cette minute expirante déjà suivie  d'une autre.

    Enfant, quels vains effrois !

    On n'endure jamais qu'un moment à la fois."

     

    A nous de mettre de la vie et de la joie dans ces moments qui viennent à nous!

    J'aime beaucoup ton poème

     

     

     

     

      • Mardi 3 Octobre à 13:37

        Bonjour Gazou,

        comme c'est bien dit !

        On ne choisit pas toujours la façon dont doivent se dérouler les choses, mais on peut participer à les rendre plus belles ou moins lourdes...

        Merci à toi. Bonne journée.

        FP

    8
    Dimanche 1er Octobre à 18:28

    C'est une renaissance qui passera par là, au printemps, à l'automne, ne pas être sur ses gardes mais laisser la lumière entrer par les fenêtres, l'amour dira le reste !

    Belle soirée Fabrice, bises

      • Mardi 3 Octobre à 13:38

        Bonjour Balaline,

        J'adore ta philosophie ! "Laisser la lumière entrer par les fenêtres", car qu'importe la saison, il y a toujours de la lumière à un moment où un autre, savoir capter cette dernière assure sans doute l'arrivée de bonnes choses.

        Belle journée, bises. Merci à toi.

        FP

    9
    Mardi 3 Octobre à 18:20

    Coucou Fabrice

    Garde espoir pour trouver l'amour, le mien je l'ai trouvé un mois de septembre au début de l'automne notre premier baiser et ça fait 45 ans que ça dure...

    Ton texte est superbement bien écrit... Pour ce qui est de ton commentaire chez moi, je sais bien que l'homme est destructeur, aussi bien il fait de belles choses qu'il peut les détruire en un clin d'oeil

    pourtant il connait bien cette barrière invisible qui peut nous faire basculer de l'autre côté. Je pense vraiment que ceux qui font ces actes, sont des cas qui se moquent de tout et il y en a de plus en plus et ça fait peur car ils sont imprévisibles.

    Merci pour ton commentaire qui nous éclaire dans ce monde dans brouillard.

     

    Passe une belle soirée

    bisou l'ami

      • Lundi 9 Octobre à 11:13

        Bonjour Arlette,

        L'espoir, je crois, ne disparaît pas tant que la question taraude, je veux dire que tant qu'on y pense, c'est qu'en même temps, on espère un peu quand même. Il arrive un jour où d'autres choses te font dire "c'est trop tard", peut-être quand on se sent assez vieilli pour repartir au combat...

        Pour rebondir sur la discussion liée au texte lu chez toi, je suis d'accord avec toi, il y a aujourd'hui de plus en plus d'irrespect de toute chose, de toute personne, chez de plus en plus de nos semblables. JE me pose encore la question de savoir d'où ça peut bien provenir. Et je crois que la seule réponse satisfaisante qui me vient c'est de dire que la société n'est pas au meilleur de sa forme, qu'une partie d'elle semble avoir démissionné, n'est plus capable de cadrer et d'éduquer correctement. Quand je dis "la société", je nous inclus tous en elle, bien sûr. Après, on peut épiloguer, débattre, mais il y a quelque chose qui ne fonctionne plus très bien, à mon avis, dans la façon dont la société se forme et aussi dans le comportement de nos dirigeants, trop ceci ou trop cela, pas assez dans le consensus.

        Et la nature humaine, qui n'est pas en dehors de la Nature tout court, mais belle et bien à l'intérieur, si elle n'est pas contenue correctement dans un cadre, dans des règles, peut vite se laisser déborder - j'en suis convaincu - par sa capacité à détruire.

        Merci à toi. Belle journée. Bises.

        FP

    10
    Mercredi 4 Octobre à 07:19
    Chantal

    Bonjour Fabrice, très beau triste poème, quand ça arrive, nous avons chacun notre sensibilité qui en fait un instant magnifique entre tous !

    Cette journée n’est pas radieuse elle est plutôt brumeuse, mais dans notre cœur, le soleil est toujours présent, si on prend la peine d’y laisser une grande place pour l’amitié !

    Que ta journée soit douce mon ami ! Gros bisous

      • Lundi 9 Octobre à 11:15

        Bonjour Chantal,

        À chacun sa sensibilité, c'est certain, ses attentes aussi, et sa façon d'appréhender l'avenir de quelque chose qui commence et qui le/la bouscule.

        Sinon, que veux-tu, c'est l'automne, et il faudra bien composer avec la fraîcheur qui s'installe pour de bon, la grisaille et l'humidité... Personnellement, ça me convient. Mais je sais que je fais partie d'une minorité, pour le coup... Hahaha.

        Bisous, belle journée à toi, quelle que soit la couleur du ciel. Et merci.

        FP

    11
    Mercredi 4 Octobre à 12:04

    bonjour  Fabrice

    le printemps ma saison préférée avec le retour des hirondelles

     beaucoup de nostalgie dans le texte  mais  beau

     il va te falloir un manteau et peut être plus,  l'hiver va arriver, quoique en ville c'est moins les saisons!!

     bonne semaine

     bisous

     

      • Lundi 9 Octobre à 11:19

        Coucou Fruita,

        Ah oui, tu penses qu'en ville on voit moins la différence entre les saisons, mais tout de même, je t'assure qu'entre les 35°C des mois de juin/juillet et les 11°C de l'actuel mois d'octobre, je crois qu'on peut dire que les saisons - pour l'instant - ne se dédisent pas tout à fait, même au cœur de Paris ! Héhé... Après, ce que sera la suite, hein... (si j'étais Madame Soleil, ça se saurait !!!).

        Sinon, je n'ai aucun mal à croire que le printemps est ta saison préférée. Il suffit de connaître un peu ton blog - où le rose a une bonne place - pour s'en convaincre.

        Bisous, belle semaine à toi.

        FP

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :