• Un enfant

    Le regard d'un enfant, si doux,

    Et sa voix pleine d'innocence,

    Ses mots, pareils aux roudoudous,

    Qui sont encore à leur naissance,

    Quoi de plus vrai, quoi de plus beau !

     

    Ses mains de petit touche-à-tout

    Consomment son apprentissage,

    Mais traitez-le comme un toutou

    Et l'ange se fera moins sage,

    Ne craindra plus aucun bobo !

     

    D'amusants faux délits flagrants

    En espiègleries inédites,

    Le voici qui nargue les grands,

    Goûtant aux choses interdites...

    Éloignez donc cet escabeau !

     

    J'étais un enfant, comme lui,

    Sans bouclier, sans carapace ;

    Chaque toit trouvera son glui,

    Il faut que jeunesse se passe

    D'accélérateur, de turbo...

     

    Constructive est la réprimande,

    Tant qu'il a l'amour qu'il demande !

     10215

    « Nos amours capitalesTu mentiras »