• Un petit cœur

    Mieux vaut avoir un petit cœur

    Qu'un grand sourire de tartufe,

    Mieux vaut rater l'or du vainqueur

    Qu'être mangé comme une truffe.

     

    Ce cœur est peut-être petit

    Mais ne vit pas dans l'imposture ;

    Chaque autre autour est averti

    Bien en amont de l'aventure.

     

    C'est pourquoi je l'aime, ton cœur,

    Qui joue à n'être que lui-même :

    Toujours si franc, jamais moqueur...

    Que faut-il faire pour qu'il m'aime ?

    11476

    « Deux de tensionCaribou »

  • Commentaires

    1
    Lundi 12 Septembre 2016 à 16:55

    Bonjour Fabrice, ah bonne question, seule la dame de tes pensées y répondra... yes Avec un p'tit coeur on a vite fait d'épater, d'appâter.... il ne demande pas monts et merveilles, douce soirée, bises

      • Lundi 12 Septembre 2016 à 23:07

        Bonsoir Jill,

        Tu as mille fois raison ! On emploie souvent l'expression "un cœur gros comme ça", c'est oublier qu'il est des cœurs plus modestes, plus simples, qui ne sont pas moins aimants et capables du meilleur.

        Quant à la réponse à la question finale posée, je dirai seulement qu'on ne peut jamais vraiment savoir pourquoi quelqu'un aime ou pas, ni s'il faut se comporter de telle ou telle manière pour se faire aimer. Je crois qu'il faut avant tout rester soi-même et accepter qu'on ne peut pas toujours être aimé comme on le voudrait.

        Très belle nuit à toi. BISES. Et merci.

        FP

    2
    Lundi 12 Septembre 2016 à 16:56

    Lui déclarer ta flamme.........Lui envoyer ce poème bien sur..........

    Mieux vaut un petit coeur bien plein, qu'un gros coeur vide Fabrice..........

    Je t'embrasse

    ps) Pas trop dure la reprise du travail ?

      • Lundi 12 Septembre 2016 à 23:09

        Coucou Ghislaine,

        La taille du coeur n'est pas ce qui est le plus important... C'est sa façon d'aimer (ou pas) qui compte.

        La reprise s'est bien passée, j'aurais souhaité un peu moins de chaleur (pas la clim au bureau et je ne supporte pas trop la chaleur), mais dans l'ensemble, ça va, on ne chôme pas, il y a toujours plus de pain sur la planche au retour des vacances,  et tant mieux !

        Merci à toi. Belle nuit. BISES.

        FP

    3
    Lundi 12 Septembre 2016 à 17:05
    ZAZARAMBETTE

    Coucou Fabrice,

    Jolie supplique à ce petit coeur que tu aspires à conquérir ! Bravo

    Bises et bon début de semaine

      • Lundi 12 Septembre 2016 à 23:11

        Hello Zaza !

        Coeur qui soupire n'a pas ce qu'il désire... Pourquoi faut-il toujours convoiter ce qu'on ne peut pas avoir, être en manque de celui ou celle qui n'est peut-être pas fait(e) pour soi ? Ah, les mystères de l'amour...

        Bises de même et bon mardi. Merci.

        FP

    4
    Lundi 12 Septembre 2016 à 18:01
    renee

    Magnifique ta nouvelle présentation de blog j'aime beaucoup ainsi que ton poème d'ailleurs....bisous bisousssss

      • Lundi 12 Septembre 2016 à 23:13

        Bonsoir Renée,

        Comme je l'ai expliqué, j'ai trouvé qu'introduire la nuit ET la lune (que je préfère mille fois au soleil) me tenait à coeur, en ce lieu, puisque j'écris (non exclusivement mais souvent et mieux) quand tout le monde (ou presque) dort. Ravi que le résultat trouve grâce à tes yeux, ainsi que ce poème.

        BISOUS, merci à toi.

        FP

    5
    Lundi 12 Septembre 2016 à 19:49
    LADY MARIANNE

    avec une si belle plume la belle dame va te remarquer !!
    alors soit attentif
    bonne soirée-

      • Lundi 12 Septembre 2016 à 23:14

        Bonsoir Marianne,

        S'il suffisait de quelques vers et rimes pour susciter (pleinement) l'intérêt amoureux chez l'autre, ça se saurait, pourtant, on aime malgré tout le croire, quoi qu'il en soit.

        Je suis toujours attentif (d'accord, parfois un tantinet distrait hihihi)...

        Bonne soirée de même, bises et merci à toi.

        FP

    6
    Lundi 12 Septembre 2016 à 22:43

    Difficile de répondre à cette question ! Un petit coeur peut renfermer de grands sentiments!

    Bonne soirée

      • Lundi 12 Septembre 2016 à 23:16

        Bonsoir Fanfan,

        c'est sûr que les grands sentiments ne sont pas réservés qu'aux grands/gros cœurs ! C'est si complexe, les sentiments et ce qui est à leur origine... On a souvent des raisons de se sentir largués face à eux.

        Merci à toi. Bonne soirée (nuit même) aussi !

        FP

    7
    Mardi 13 Septembre 2016 à 06:47

    un coeur ne peut être petit qu'à l'origine des choses, tout coeur se gonfle de ce qu'il lui est donné à vivre ...

    fait le grandir afin de pouvoir entrer dedans !

    amitié .

      • Mardi 13 Septembre 2016 à 18:35

        Bonsoir Marie-Claude,

        As-tu raison ?... Oui et non, je dirai... Le cœur se forme et s'enrichit au fil du temps... Pourtant, il est des personnes, malgré toute leur expérience, qui ont toujours un cœur petit à la fin de leur vie... Petit, mais sans doute bien rempli de ce qu'il faut !

        Merci à toi. Amicalement.

        FP

    8
    Mardi 13 Septembre 2016 à 07:13

    salut ma tête de veau favorite

    il faut rester vrai et soi-même

    en toutes circonstances

    et si les autres ne te supportent pas ainsi

    c'est que eux n'ont peut être pas un petit coeur sincère

    bise

      • Mardi 13 Septembre 2016 à 18:38

        Coucou Edwige (ma rebelle favorite ?),

        Rester soi-même, voilà qui ne peut que me séduire. Même si, malgré nous, il est des situations où l'on est un peu obligé de s'arranger avec certaines réalités (ne serait-ce que pour se protéger, par exemple). La sincérité est de mise tant qu'elle ne nuit à personne (c'est de moi lol)...

        Bises, bonne soirée.

        FP

    9
    Mardi 13 Septembre 2016 à 08:07
    Chadou

    Bonjour Fabrice..Prend garde de le perdre ton petit cœur, il suffit d'une belle plus adroite et te voilà avec le coeur en morceaux ! Je te souhaite un bon mardi ! Il fait un grand et beau soleil ici ce matin et il restera toute la journée ce beau soleil mais comme toi j'espère qu'il chauffera moins qu'hier car dans les chambres c'est l'horreur ! Bisous en pagaille mon ami....

      • Mardi 13 Septembre 2016 à 18:41

        Bonsoir Chadou,

        C'est vrai ce que tu dis, mais on ne peut pas toujours protéger son petit cœur... En tout cas, pas de risque zéro non plus en matière d'amour... Croyons alors qu'un cœur en morceaux, même s'il garde des traces de ses blessures, ça se recolle... C'est plus robuste qu'on ne le pense !!!

        Belle soirée à toi, dans la chaleur (ça sue, ça sue... lol), et merci. BISES.

        FP

    10
    Dimanche 18 Septembre 2016 à 08:48

    Que faut-il faire pour qu'il m'aime ?

    En voilà une question qui reste souvent sans réponse qui me ramène à une phrase de Monsieur Bussy-Rabutin ""Quand on n'a pas ce que l'on aime, il faut aimer ce que l'on a" ; ces mots décortiqués même dans des devoirs de philo m'a toujours désespéré. Pourquoi ce IL FAUT   ?

    Je comprends  Que faut-il faire pour qu'il m'aime ?mais pas "il faut aimer ce que l'on a" qui me semble l'expression du désespoir absolu. Mais bon, ça n'engage que moi.

    Bon dimanche.

    Read more at http://dicocitations.lemonde.fr/auteurs-citations-pseudos/771/Bussy_Rabutin.php#JfkAJO46C0Mg5j79.99

      • Dimanche 18 Septembre 2016 à 14:48

        Françoise,

        Je partage entièrement ton point de vue. Tout cela me fait à mon tour penser à tous ces gens qui, par peur de finir seuls, préfèrent épouser quelqu'un qui veut bien d'eux, quelqu'un par défaut, au risque de ne jamais en tomber réellement amoureux. C'est d'une tristesse infinie, je trouve. 

        Le "il faut" de la citation de Bussy-Rabutin, à mon sens, nie surtout le fait que l'amour n'est pas du genre à "se contenter", qu'aimer ne se fait pas par décret, que le cœur ne se tord pas dans un sens ou dans l'autre pour en obtenir ce que l'on veut, ou plutôt, ce qui est socialement souhaitable. On aime ou on n'aime pas, c'est une phrase simple, banale, mais très vraie, qui signifie quelque chose de clair.

        Merci de ton passage et de tes remarques pertinentes. Je te souhaite de poursuivre au mieux ce dimanche.

        Amitiés.

        FP

    11
    Dimanche 18 Septembre 2016 à 20:52

    Arghhh ! Je lis ta réponse et je relis ce que je t'ai écrit et je frôle la syncope. Comment ai-je pu laisser partir cette phrase :"les mots décortiqués même dans des devoirs de philo m'a toujours désespéré." ? Je dois avoir écrit trop vite sous le coup d'une impulsion et sans relire. Je corrige "les mots décortiqués même dans des devoirs de philo m'ONT toujours désespéréE." Désolée... Honteuse. Pff...frown

    Pour en revenir aux mariages d'amour, c'est une idée relativement moderne encore que... il y a eu Roméo et Juliette mais ça ne c'est pas bien terminé. Les histoires d'amour finissent mal ... en général chantaient les Rita Mitsouko. Quelle quête que l'amour ! Et la chanson de Brel , "La quête ": "Se damner pour l'or d'un mot d'amour" car il y a les sentiments et les mots.

     Oui se caser sans être amoureux est d'une tristesse infinie, comme tu l'écris ; moi compte tenu de mon côté passionnée je reste avec l'idée du désespoir absolu quand on n'aime pas et quand on n'est pas aimé, d'où la noirceur de certains jours d'une vie. 

    Le dernier point que tu soulèves : la clarté, c'est une notion que j'aime mais qui semble de plus en plus rare. On l'oublie. Le confort n'incite pas à la clarté, ni à la simplicité

    Bonne fin de journée.

    Amicalement.

      • Dimanche 18 Septembre 2016 à 22:47

        Françoise, 

        Ne t'inquiète pas, je sais ce que c'est que d'écrire trop vite sur un clavier, de valider avec empressement, et de ne réaliser qu'après coup qu'on a semé des petites coquilles çà et là. Je crois que le clavier (sans me chercher des excuses à deux balles), pourtant si pratique, n'est de ce côté-là pas plus fiable que la main accrochée au stylo héhé... 

        Pour en revenir au fond de ton commentaire, il est vrai (et tu as tout à fait raison de le rappeler) que la notion de s'épouser par amour n'est pas si vieille que ça. C'est sûrement parce que le mariage de raison était la norme que le récit de "Roméo et Juliette" a pu exister. L'insolite plaît toujours au lecteur.

        L'amour est sans doute l'une des choses les plus douloureuses que l'Homme ait à expérimenter. Au début, c'est tout rose, on croit que ça va durer, mais la passion n'est pas du genre à voguer au fil des eaux tranquilles. Il lui faut des vagues, des remous, de la houle, du courant, des crues... La chanson de Rita Mitsouko, que tu cites, dit à mon sens très vrai : "les histoires d'amour finissent mal...en général". Très important ce "en général", car il est des histoires qui, malgré tous les aléas rencontrés, demeurent plus forts que le reste et atteignent le bout du chemin (selon la formule consacrée "jusqu'à ce que la mort [vous] sépare", puisque rien ne dure ici-bas) avec une réelle solidité.

        Quant à la clarté, elle fait assez souvent peur. Noyer le poisson, emprunter des détours pour au final ne pas exprimer grand-chose, ça évite d'être trop direct, ça permet de se protéger des retours de boomerang qu'on n'a pas tellement envie d'assumer. Alors, oui, cela donne le sentiment que la clarté s'enfuit, voire est en voie de disparition. Mais ce n'est qu'une impression, je pense. Il n'est pas si rare que ça de s'entendre dire ses quatre vérité sans ambages, de se voir mettre les points sur les i sans enrobage. 

        Merci pour cet échange. Amicalement.

        FP

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :