• Un temps pour chaque chose

    Il est un temps pour le chagrin,

    Pour le laisser prendre sa place,

    Couler, déborder, purpurin,

    Du cœur où tout bonheur s'efface.

     

    Il est un temps pour défaillir

    Sous le poids d'un trop-plein de larmes,

    Au moment de se recueillir,

    Une fois tu le bruit des armes.

     

    Il est un temps pour exprimer

    Son indignation, sa colère,

    Pour les signer, les assumer,

    Face à ce que l'on ne tolère.

      

    Il est un temps pour les questions,

    Car il faut chercher à comprendre,

    À soigner les indigestions...

    Sans rien excuser, sans défendre.

     

    Puis, doit venir aussi le temps

    De se redonner le sourire ;

    L'avenir a de beaux instants

    À nous offrir, à nous prescrire.

     

    L'aube noire s'éclaircira,

    Et, alors, la lumière éclose

    S'imposera, réchauffera... 

    Il est un temps pour chaque chose.

     

    * * *

     

    Mais ne livrons pas Liberté,

    Amour, Paix, Justice, Espérance,

    Aux ronces de l'obscurité ;

    Vivons avec persévérance !

     10315

    « Calme et tranquilleLe bon Albin »

  • Commentaires

    1
    Etoile
    Lundi 16 Novembre 2015 à 13:10
    Libre
    Restons
    Libres
    Et heureux
    De vivre
    Brandissant
    L'étendard
    Du Bonheur
    Face
    Aux hardes
    Noires

    Douce journée Fabrice
    Bisous bleu soleil
      • Lundi 16 Novembre 2015 à 16:30

        Merci Etoile, oui, restons libres, la Liberté est l'un des fondements de notre société occidentale, beaucoup se sont battus pour que nous l'ayons, ne la bradons pas sur l'autel des détraqués. 

        Merci, bisous.

        FP

    2
    Lundi 16 Novembre 2015 à 15:00

    Bonjour Fabrice, jour de naissance, jour de  noces, jour de deuil, d'enterrement, c'est la ronde de la vie dite normale, les attentats et les guerres nous pouvons nous en passer.... si seulement les hommes pouvaient le comprendre une bonne fois pour toute, la vie est courte, ne la gâchons pas... et vive la liberté qui nous va si bien, n'en déplaise à certains... wink2 belle journée, JB

      • Lundi 16 Novembre 2015 à 16:36

        Oh que oui ! Nous nous en passerions bien, de ces violences. Mais, hélas, quand on regarde un peu en arrière, et même très en arrière, très loin, même au-delà de l'antiquité, on se rend compte que l'histoire humaine s'est aussi construite sur le sang, sur les guerres, sur les trahisons, sur toutes sortes de violences. Alors oui, on aimerait que ça cesse, mais ça revient toujours. On se dit "plus jamais ça", on y croit, et, ça revient encore. Alors peut-être que seule l'éducation pourra enfin faire aimer l'humanité à l'ensemble des Hommes. Mais on est d'accord, vive la liberté, qui nous va si bien, vive la vie, et faisons-nous du bien au maximum, en évitant les stigmatisations et les amalgames malheureux. Belle fin de journée, Jill. Merci.

        FP

    3
    Lundi 16 Novembre 2015 à 15:47

    un très beau texte de ressentis justes.

    Merci de ta visite et commentaire. 

    Bonne après-midi

      • Lundi 16 Novembre 2015 à 16:37

        Bonsoir Eki eder, merci. Bonne fin de journée à vous ^^

        FP

    4
    Lundi 16 Novembre 2015 à 15:57

    Bonjour,

    Tout à fait. Vivons debout. Nous sommes un peuple libre.

      • Lundi 16 Novembre 2015 à 16:39

        Bonsoir Rafaël, oui, et cette Liberté-là, sachons en être dignes, en commençant par la vivre, sans avoir peur de ceux qui veulent nous l'ôter. 

        Merci.

        FP

    5
    Lundi 16 Novembre 2015 à 16:03

    Ai-je vraiment eu l'air si con, avec mon petit commentaire chez Flipperine ?

    Mon neveu Quentin doit partir au casse pipe en Syrie, QUE PENSER  DE CELA ?

     

      • Lundi 16 Novembre 2015 à 16:54

        Désolé, mais je ne marche pas dans votre délire. Je ne suis pas raciste. Je ne l'ai jamais été, et je ne le serai pas. 

        Bien sûr, il y a des fanatiques sans scrupules qui lavent le cerveau de jeunes paumés pour en faire des machines à tuer. Bien sûr, ces fous se réclament de l'islam. Bien sûr, ils répandent la terreur, le sang, et les atrocités sur leur passage. Bien sûr, c'est lâche, c'est bas, c'est abject, ça nous meurtrit, nous serons tous d'accord sur ça. 

        Mais contrairement à vous, j'aime la France, et je la sens suffisamment grande et intelligente pour ne pas tomber systématiquement dans les amalgames nauséeux, que vous alimentez par ailleurs sur votre blog et dans des commentaires postés chez d'autres. Le soi-disant slogan que vous aurait envoyé un suisse, dont vous vous êtes gaussée avec vos amis est tout simplement à vomir, à mes yeux, autant que les commentaires qui l'ont accompagné.

        Je suis outré, désolé, pour votre neveu, il est une victime lui aussi, comme tant d'autres embrigadés, hélas, je suis le premier à le déplorer, et, s'il vous plaît, faites tout ce que vous pourrez tenter pour l'empêcher de partir, pour le ramener à la raison, pour lui expliquer encore et encore qu'il a tort, même si vous pensez que c'est vain et perdu d'avance. Mais je ne mettrai jamais l'ensemble des musulmans dans le même sac que ces malades de l'Etat Islamique, je ne cracherai jamais sur les migrants, d'où qu'ils arrivent, même si parmi eux peuvent se glisser parfois des terroristes, je n'ai pas envie de passer mon temps à me méfier des étrangers, juste pour le soi-disant principe de précaution (on a affaire à des hommes, des femmes, et des enfants, je vous le rappelle), juste parce qu'ils ont aussi une couleur de peau et une culture différentes de la mienne, et j'irai même plus loin en disant qu'il faut accueillir les réfugiés... Et je ne participerai jamais non plus à la théorie du complot visant à penser que la France serait menacée d'extinction par les fanatiques, parce que, je le répète, ne vous en déplaise, la France restera la France, avec sa diversité, ses valeurs, sa démocratie, sa république ET sa liberté. Et ce ne sont pas des racistes dans votre genre qui la grandiront, c'est sûr.

        Bonne soirée.

        FP 

    6
    Lundi 16 Novembre 2015 à 17:06

    Ce n'est certes pas moi qui dénigre la France

    La seule chose qui me fait rager ce sont ces fanatiques qui démolissent ceux qui ont su s'intégrer, ce petit nombre qui donne une mauvaise image du pays d'où ils viennent et porte préjudice aux autres, c'est ceux là que je dénigre. Les autres ont su nous faire connaitre leurs coutumes et découvrir leur façon de voir les choses. Je râle de voir que des tordus, saccagent nos idéaux et nos valeurs, c'est tout.

      • Lundi 16 Novembre 2015 à 17:24

        Mais justement ! Les actions d'une minorité visent à salir la réputation d'une majorité, alors pourquoi tomber dedans, pourquoi jouer le jeu de la minorité ? Les fous veulent nous diviser, nous terroriser, en semant le chaos, c'est précisément pour ne pas leur donner raison qu'il ne faut pas tomber dans leur délire !!! Si vous aimez la France, n'ayez pas peur de son évolution (c'est sûr, ce n'est plus la France de Louis XIV, de Napoléon, ni même plus celle de de Gaulle), n'ayez pas peur de sa diversité, non plus de la devise qui est la sienne, et ouvrez-vous. Nous sommes d'accord sur la manière qu'il faudra employer pour mater le terrorisme et ses chiens. Ne comptez pas sur moi pour défendre qui que ce soit de ces malades manipulateurs, dangereux non seulement pour la France, mais pour l'ensemble de ce qu'ils nomment "le monde des mécréants". Mais ne comptez pas sur moi non plus pour dire et penser et être d'accord avec "les arabes dehors", "mort aux musulmans", etc.

    7
    Lundi 16 Novembre 2015 à 18:35

    comme tu décris bien les phases de la vie qui nous ont possédé dès vendredi, comme tu dis bien comment doucement on en émerge, comme ta conclusion est belle qui proclame que nos valeurs tiendront la route de nos espérances Telle est notre VOLONTE !

    mille sourires en guise de merci 

    amitié .

      • Lundi 16 Novembre 2015 à 21:33

        Oui, Marie-Claude, ça peut ne paraître que des mots en l'air, mais oui, il faut le vouloir ainsi, nous n'avons pas le choix que de nous relever, d'être debout et d'avancer sur la route. 

        Merci pour les mille sourires, amie.

        FP

    8
    Mardi 17 Novembre 2015 à 06:27

    La haine se nourrit de la haine et le monstre vit sur ses propres excréments, il n'est nul besoins de se transformer en monstre pour lutter contre le monstre. Nous ne devons pas baisser les bras et montrer que l'avenir est dans l'amour, la tolérance et le partage.

    Amicalement

    Claude

      • Mardi 17 Novembre 2015 à 10:36

        Bonjour Claude, ça fait du bien de lire tes mots. Simplement, merci. J'y souscris pleinement.

        Amicalement.

        FP

    9
    Mardi 17 Novembre 2015 à 06:59

    très joli texte

    bon mardi à toi

      • Mardi 17 Novembre 2015 à 10:37

        Merci Edwige.

        Je te souhaite également un bon mardi ! (en espérant que le café a repris un peu de sucre, hein ! ^^)

        FP

    10
    Mardi 17 Novembre 2015 à 07:47
    Chadou

    Bonjour Fabrice de bien beaux mots...Il ne faudrait jamais les oublier, au plus noir de notre histoire...Beau mardi  et bises ♥

      • Mardi 17 Novembre 2015 à 10:42

        Bonjour Chadou, oh non, il ne faut jamais rien oublier. Bien sûr, l'Homme a tendance à tomber un peu dans l'amnésie... Trop de gens, ici ou là (pas qu'à Paris), meurent sous les coups et les feux des lâches. Combattre ces derniers est la seule solution, bien que ce soit une tâche énorme et compliquée. Mais il faut y aller, il faut y croire, ou alors, c'est perdu d'avance.

        Un bon mardi à toi également, que le soleil se lèvent dans nos cœurs (et dans nos ciels, s'il peut). Bisous.

        FP

    11
    Mardi 17 Novembre 2015 à 08:37

    Bonjour Fabrice

    Très beau texte, qui se prête hélas bien à la conjecture actuelle, à l'état de guerre puisque certains se plaisent à le rappeler souvent.

    Comme tu le dis dans l'une de tes réponses à un commentaire nous ne sommes plus sous Louis XIV, ni Napoléon, mais je me pose la question quelque fois de savoir si nous avons vraiment évolué mentalement pour certains qui restent trop primaires.

    Il n'en est pas moins vrai que nous devons rester soudé, fier d'être français, même si certains se plaisent à démonter la France. Mais la France est le pays des droits de l'homme, la France fait confiance et ce qui est triste c'est que ce sont les personnes qui profitent de cette confiance qui la trompent. Bien sur ce n'est pas une généralité, il ne faut pas tombé dans l'excès ou la paranoïa. Mais un petit noyau peut faire basculer un équilibre instable, surtout en ce moment.

    Voilà, j'espère que nous pourrons passer dans quelques temps, car il le faudra, à des échangent plus fructueux, des paroles moins dures, des actes moins barbares. Il faut toujours croire en l'avenir.

    Je te souhaite une très bonne journée.

    Merci encore une fois de ton passage sur mon blog, j'apprécie.

    Bien amicalement

    @lain

      • Mardi 17 Novembre 2015 à 10:58

        Bonjour @lain, parfois, je m'emporte un peu, et j'en suis désolé, mais tout ce qui se passe ces derniers temps (arrivée des migrants, attentats...) est hélas de nature, aussi, à alimenter les peurs, les haines de toutes sortes, et difficile de ne pas réagir. Mais nous devons, c'est vrai, nous recentrer sur l'essentiel, nous souder au maximum face à l'adversité immonde qui nous tombe dessus. Après, viendra toujours le temps de régler nos soucis internes. 

        Merci à toi. Une très bonne journée également. 

        FP

    12
    Mardi 17 Novembre 2015 à 09:44

    maintenant c'est le tps de se relever, de faire face

      • Mardi 17 Novembre 2015 à 10:59

        Eh oui, Flipperine, même si c'est difficile, c'est vrai, faisons face. Ensemble.

        Merci.

        FP

    13
    Mardi 17 Novembre 2015 à 15:29

    Osons le temps de l'Espérance
    des mots soleil, de l'amitié
    des mains tendues qui réconfortent
    pour que nos lendemains soient plus beaux

      • Mardi 17 Novembre 2015 à 16:45

        Bonsoir balaline, merci pour ces mots, qui résument si bien le propos, et je ne peux qu'être en accord avec un tel point de vue.

        FP

    14
    Mardi 17 Novembre 2015 à 17:49

    Très joli poème tout à fait vrai. Gardons espoir et cherchons la vérité. Protégeons nos libertés. Soyons heureux. Bisous. Aurélia.

      • Mardi 17 Novembre 2015 à 18:21

        Bonsoir Aurélia... Je pense que nous connaissons la vérité, reste à faire cesser tout cela (y a du travail !)... Mais ne ployons pas. Nos libertés, personne ne nous les prendra. Merci à toi. Bises.

        FP

    15
    Mardi 17 Novembre 2015 à 17:58

    Le temps est venu de savoir profiter de chaque instant qui passe, sans peur et sans haine.

    Merci de ta visite.

    Bonne soirée.

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

      • Mardi 17 Novembre 2015 à 18:22

        Bonsoir dom, tout à fait, sans peur, sans haine... C'est peut-être facile à dire, mais ce sera la façon la mieux adaptée de surmonter tout ça. Me semble-t-il.

        Merci, bonne soirée de même.

        FP

    16
    Mercredi 18 Novembre 2015 à 14:30

    Bonjour Fabrice,

    Il y a une chanson qui dit "avec le temps va tout s'en va.... "et même si rien ne s'oublie, ni la souffrance, ni les larmes, ni la peine, il faut vivre, vivre tout simplement debout et fier d'être ce que nous sommes. Nous avons mit un genou à terre vendredi soir, alors il est tant de se redresser et de regarder nos ennemis simplement pour qu'ils voient dans nos yeux, la solidarité, l'union, la force d'un peuple dont le soutien est sans faille devant l'adversité.

    Nos ancêtres se sont battus pour cette liberté chérie à laquelle nous tenons tous.

    Merci Fabrice pour ce très beau poème qui permet d'avancer ensemble.

    Amitiés et au plaisir Fabrice 

      • Jeudi 19 Novembre 2015 à 13:28

        Bonjour, ah, j'aime beaucoup l'idée de "regarder nos ennemis"... Oui ! Ce serait une erreur de tourner la page en enterrant tout. Au contraire, il ne faut surtout ni nier ni sous-estimer le mal. Pour mieux s'en prémunir, ne pas le perdre de vue. Mais bien sûr, avancer quand même, se relever absolument, pour ne pas qu'il gagne le combat. Car, tu as raison de le rappeler, nous aimons TOUS la liberté qui est la nôtre, cette chance, ce privilège même de pouvoir en jouir, et nous ferions injure à ceux qui ont lutté (souvent au péril de leurs vies) pour qu'il en soit ainsi, si nous vendons cette liberté au diable. Avoir peur, c'est humain. Avoir peur, c'est avoir la conscience et la vigilance. Mais avoir peur, c'est aussi et surtout fléchir, se coucher, se soumettre, alors, malgré la peur, allons-y !

        Merci.

        FP

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :