• Vivre seul

    Elle est loin, les amis sont là ;

    Elle est loin, loin de leurs épaules,

    C'est ce que tu crois... Mais voilà,

    Tu te sens seul comme les saules

    Qui pleurent au long du canal,

    Ce qui n'a rien d'original,

    Car, évidement,

    Au milieu des bruits de la fête,

    Elle s'est juste fait discrète,

    Momentanément...

     

    Quoi que l'on en dise,

    Nul ne fuit longtemps son emprise,

    Qu'amis et parents soient présents,

    Que les flonflons te soient grisants ;

    Une fois passé l'interlude,

    Tu n'as qu'elle : ta solitude.

     10055

    « Ma sœur est folleLe repas des malins »