• Zanzibar

    Un piano-bar

    Au fond d'une ruelle :

    Le Zanzibar,

    Étape rituelle

    Avant l'après-minuit...

     

    La chanteuse a l'âme qui jazze,

    Le pianiste a le swing au bout

    De ses doigts qui met en extase

    Des chats gris sobres et debout,

    Encore.

     

    Bientôt, Babar

    Est un éléphant rose ;

    Au Zanzibar,

    Je fume et je m'arrose

    Pour mieux tuer l'ennui...

     

    La chanteuse a la voix qui brûle,

    Le pianiste a la clé de sol

    Si dopée à la canicule

    Que tout, à l'instar de l'alcool,

    Se dore.

     

    Ce piano-bar,

    Chaque soir, me rappelle

    Qu'à Zanzibar,

    Toi, tu t'es fait la belle ;

    Ton absence me nuit...

     

    Qu'as-tu gardé de notre histoire ?

    Que reste-t-il de nos amours ?

    Face au bonheur ostentatoire

    Des autres s'écroulent mes tours,

    Encore.

     

    Vole Babar

    Tout rose, tout sourire...

    Que Zanzibar

    Est loin ! Cœur qui soupire...

    Je rentre, il est minuit.

    11896

    « JuneSaint-Sylvestre »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 30 Décembre 2016 à 00:12

    Bonsoir Fabrice, voilà ce qu'on appelle noyer son chagrin ! Prends un taxi conseil d'amie, tu n'es pas en état de rentrer en bagnole, trop de gnôle... Les amours malheureuses celles qui n'ont pas tenu... leurs promesses, mauvais numéro ou maladresse de ta part,  demain est un autre jour... bonne nuit mon p'tit.... bises yes

      • Vendredi 30 Décembre 2016 à 01:04

        Bonsoir Jill,

        C'est clair que le taxi s'impose, c'est la solution la plus prudente. Parce qu'après tant de verres et de fumée, pas en état non seulement de conduire, mais de marcher ou de se prendre un vélo en libre-service... 

        L'amour, toujours l'amour, dans toute sa splendeur, dans les hauts, dans les bas... L'amour fait toujours pleurer. De joie, de tristesse, mais pleurer, c'est sûr ! Mais on aime tellement aimer, être aimé... En fait, on ne peut tout bonnement pas s'en passer.

        Merci pour les conseils, je tâcherai de m'en souvenir héhé... Bises et merci à toi. Bonne nuit.

        FP

      • Vendredi 30 Décembre 2016 à 16:22

        quand on voit des éléphants roses, c'est pas trop bon !
        noyer son chagrin pourquoi pas - Si Sam est de garde !!
        bon réveillon et jour de l'an !
        bisous-

      • Vendredi 30 Décembre 2016 à 16:34

        Coucou Marianne,

        Je crois qu'on a le droit de noyer son chagrin, si c'est une fois isolée... C'est quand ça s'installe comme une habitude que ça devient mauvais, moche... 

        Ah, Sam le pompier ? Mais il est toujours de garde, lui ! Jamais en congé, jamais en vacances, pas de RTT non plus pour lui... Alors, ouf, on se rassure ? 

        Je te souhaite surtout d'aller mieux, Marianne, et le reste suivra. Bisous.

        Merci à toi.

        FP

    2
    Vendredi 30 Décembre 2016 à 07:25

    Barrons-nous des bars, fut-il le zanzibar, l'amour qu'on y trouve a bien trop mauvais goût ...

    bien que  nul ne sait ce qu'il peut y trouver ...

    allez, bonne  année 2017 !

    amitié . 

      • Vendredi 30 Décembre 2016 à 14:47

        Bonjour Marie-Claude,

        Haha... On dirait que ça sent le vécu ? Je ne sais, à vrai dire, si l'amour trouvé dans les bars a mauvais goût. Mais il me semblait que l'amour pouvait se rencontrer absolument partout, pourvu qu'il soit vrai. 

        Bonne année 2017 à toi de même (bien que nous aurons l'occasion d'en reparler). Bise (bonjour à Philippe).

        FP

    3
    Vendredi 30 Décembre 2016 à 07:48
    Chadou

    Bonjour Fabrice, très bien tourné ce poème, j'espère que tu as passé une bonne nuit et que tu vas bien, moi je vais pas trop mal, aujourd'hui. Que le chemin de cette fin d'année 2016 soit parsemé d’éclats de joie, de pétales de plaisir, qu’il soit éclairé par la l’étincelle de l’amour et la lueur de l’amitié. Bon et heureux vendredi ! Gros bisous mon ami ♥

                           

      • Vendredi 30 Décembre 2016 à 14:49

        Bonjour Chadou,

        Merci pour cette délicate attention. Que les quelques heures qui nous séparent de 2017 te soient, à toi aussi, faciles et remplies de belles choses. 2016 expire doucement, mais d'autres promesses poignent déjà. 

        Passe un bon weekend et bon passage vers l'An nouveau. Bisous.

        FP

    4
    Vendredi 30 Décembre 2016 à 10:03

    Coucou Fabrice,

    Ho lala , qu'elle soirée arrosée. Ta bien compris ce qu'a dit maîtresse J.B., il faut prendre un taxi ! happy

    Bises et bon vendredi, sous un froid de canard. La neige n'est qu'à 10 km de la maison.

     

      • Vendredi 30 Décembre 2016 à 14:52

        Coucou Zaza,

        Haha, oui, maîtresse JB est souvent de bon conseil, le taxi est de rigueur quand on a un peu trop accumulé les verres... Noyer son chagrin dans l'alcool n'est pas une solution de toute façon, dans ce cas, il vaut mieux trouver un autre moyen de tourner la page.

        Elle est belle cette photo ! Un froid de canard, tu ne crois pas si bien dire ! Je me plais à rêver que l'hiver continuera sur sa lancée, j'en veux un VRAI, avec de la neige, et tout, et tout... Oui, il paraît que c'est de la folie de vouloir ça, mais on ne se refait pas, j'aime l'hiver, et il faut bien avouer que cela fait quelques années que nous n'en avons pas eu un vrai.

        Bises, bon weekend de passage vers 2017 à toi. Merci.

        FP

    5
    Vendredi 30 Décembre 2016 à 15:48

    Super ce Babar rose. 

    Jill est de bon conseil, mais ce n'est qu'une histoire, enfin je le souhaite

    Tout de bon pour le changement d'an

      • Vendredi 30 Décembre 2016 à 16:37

        Bonjour H-IL,

        Eh oui, ce n'est qu'une histoire, une chansonnette... Mais je crois que quand on a le mal de quelqu'un, on peut tous se perdre dans quelque chose, ici dans les verres, là-bas dans le travail, ou encore dans les aliments, les mouchoirs, la fumée, ... On gère comme on peut, un chagrin d'amour.

        Merci à toi. Jill est toujours de bon conseil (je n'oserai pas dire qu'elle a tout vécu, non, quand même pas... Chuuut !!! he)

         Troque bien 2016 contre 2017.

        FP

    6
    Vendredi 30 Décembre 2016 à 18:08

    Coucou Fabrice

    Bien triste poème pour cette fin d'année, Ne t'en fais tu trouveras bien une princesse en 2017...

    belle soirée

    et tous mes voeux.

    bisous

      • Samedi 31 Décembre 2016 à 05:25

        Coucou Arlette,

        Ne dit-on pas qu'à chaque Nouvel An, tous les compteurs sont remis à zéro et donc tout est permis ? Je ne crois pas avoir besoin d'une princesse en 2017, mais, en revanche, le narrateur aurait bien besoin de voir le bout du tunnel, lui wink2

        Bon samedi à toi. Merci. Bisous.

        FP

    7
    Vendredi 30 Décembre 2016 à 19:22

    très joli , ton écrit !

    ici ce matin il faisait moins neuf  en plein centre de village

    il à dû faire moins douze en plein champs

    ce n'est pas froid , il faudrait un moins vingt pendant deux ou trois semaines , là , on parlerait d'hiver

    je reviens bientôt , demain sera encore difficile , je suis trop vieille pour ces con..... !!!  hihi

    gare dimanche matin 

    je t'embrasse bien amicalement et te souhaite un bon réveillon

    à toi et à tous les tiens , bisous cher Parisien à mardi

      • Samedi 31 Décembre 2016 à 05:31

        Coucou Edwige !

        Oh la la ! Trois semaines durant à -20°C ! Voilà qui me rappelle l'hiver 1984-85... J'étais môme, mais je me souviens de ce froid qui nous brûlait les joues et le front... Quoique j'étais RAVI, il y avait de la neige jusqu'à mes genoux (voire mes cuisses, j'étais si petit encore), c'était des jeux interminables, des bonshommes de neige, des batailles de boules de neige... (et ma mère qui pestait parce que nos vêtements étaient trempés après l'école). Je ne suis pas sûr que j'aimerais encore, aujourd'hui, ce genre d'hiver-là. Trois semaines, voire davantage, à 0°C, ça me suffirait, il y aurait de la neige, c'est tout ce que je demande (pas le Pôle Nord, pardi !!!)

        Je t'embrasse bien amicalement, également. Bon réveillon (mais non, tu n'es pas vieille, c'est dans ta tête - même si 2017 ne rajeunira personne haha).

        À mardi donc, merci.

        FP

    8
    Samedi 31 Décembre 2016 à 10:48

    Ce nom m'a toujours fait rêver ,je ne sais pas pourquoi . J'ai connu un bar à Choisy -le-roi où habitait mon frère  qui s'appelait ainsi .C'est peut-être dans ce bar  que tu noies ton chagrin d'amour en ce dernier jour de l'année ? Hi!hi!

    J'adore ce texte.

     Bon réveillon quand même et bonne et heureuse année 2017 Pace e salute!

      • Dimanche 1er Janvier à 06:07

        Bonjour Fanfan,

        Aaaahhhh ! Comme toi, ce nom-là m'a toujours fait rêver !!! Dire qu'à une certaine époque de ma vie, je ne vivais pas loin de là, et pourtant... (je n'ai jamais vu Zanzibar).

        L'histoire de ce texte est imaginaire, mais j'ai bel et bien connu, quand j'étais étudiant, une sorte de piano-bar-pub qui s'appelait "le Zanzibar", et où, avec mes copains et copines de l'époque, on aimait se retrouver les jeudis et vendredi soirs... Comme tout va vite, tout change vite, et ce lieu n'existe plus, à la place, c'est un restaurant japonais... 

        Merci pour tes mots. Pace e salute, alors. 

        FP

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :